TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e


La case de l’Oncle Dom : Selectour, Borloo Premier Ministre ? Chiche… à la sienne !

L’édito de Dominique Gobert



Non seulement Abitbol est un malin, mais en plus il a de la chance. Invité vedette de ce récent Congrès Selectour sur le thème de la Convergence, Jean-Louis Borloo, ancien ministre et auteur d’un rapport sur la banlieue, en pleine crise des gilets jaunes, nous a livré une autre « vision » …


Rédigé par le Dimanche 9 Décembre 2018

Jean-Louis Borloo, invité du congrés Selectour à Dubaï. A ses côtés Valéry Muggeo et Laurent Abitbol - Photo CE
Jean-Louis Borloo, invité du congrés Selectour à Dubaï. A ses côtés Valéry Muggeo et Laurent Abitbol - Photo CE
C’est plus qu’une rumeur qui circule de plus en plus fortement dans les milieux politiques.

Jean-Louis Borloo, ancien ministre (de 2002 à 2010) de la Ville, puis de l’Economie et enfin des Finances et de l’Economie, pourrait, en cas de remaniement de la part de Président Macron, devenir le Premier Ministre d’un nouveau gouvernement…

Info ? Intox ?

Après avoir écouté ses propos devant des professionnels du tourisme curieux, j’avoue avoir entendu des réflexions claires et peu compatissantes à l’égard tant de Président Macron que de son Premier Ministre actuel, Edouard Philippe.

Particulièrement lorsque, à la question de François-Xavier Izenic, excellent maître de cérémonie de ce Congrès, il ne cache pas son inquiétude sur le mouvement qui agite la France en ce moment.

Et, pour lui, écologiste convaincu, la hausse de la taxe sur les carburants n’est « qu’un truc à fabriquer de la recette fiscale. On ne peut pas prendre le peuple pour des gogos » !

Du coup, j’ai voulu en savoir un peu plus et cet homme a bien voulu m’accorder un petit entretien en toute transparence. Nous avons donc joué au jeu de « Jean-Louis Borloo, si vous étiez Premier Ministre… »

Un léger sourire, un éclat dans son œil clair, il s’est prêté au jeu.

Sur le tourisme, dernière préoccupation de nos dirigeants, il est aussi clair que ses yeux : « Le tourisme est une économie à part entière » !

Mais, explique-t-il en substance, pour nos élites, ce n’est pas « glorieux », ce n’est pas valorisant. Bien sûr qu’il nommerait un ministre à part entière, reconnaissant que même que Fabius avait donné une belle impulsion.

Il verrait d’ailleurs bien, à la tête de ce ministère, une figure emblématique, quelqu’un qui connait les rouages de cette économie. Il a cité Jacques Maillot, ce qui, après tout, est loin d’être stupide ou encore le patron des aéroports de Paris, « parce que, quand même, faudrait aussi pouvoir accueillir dignement nos visiteurs ».

Et « si » il devenait Premier Ministre, Jean-Louis Borloo, s’occuperait aussi de « nettoyer » Bercy ce lieu qui emploie plus de 108.000 fonctionnaires, tandis que l’Allemagne par exemple, n’en emploie qu’à peine 30.000.

Il verrait bien, du côté de Bercy une sorte de PSE (on ne peut pas les virer tous), de l’ordre d’une bonne trentaine de mille.

Ce qui nous éviterait peut-être de devoir subir une transposition de la Directive Européenne sur les voyages à forfait stupide, mais là, Borloo devra suivre quelques cours…

Et puisque l’on parle de l’Europe, cette Europe superbe sur le papier mais qui ne fonctionne pas, Borloo, Européen convaincu, reste inflexible : il faut refonder l’Europe ! Mais comment ?

« Très simple, m’a-t-il répondu, « si j’étais Premier Ministre, je sauterais dans un avion et j’irai fédérer quelques « amis » afin, que tout ensembles, nous construisions une vraie Europe Economique. Quant à la défense européenne, ce n’est pas vraiment le sujet… ».

Et, bien entendu, l’homme, profondément humain, plaiderait et organiserait une véritable « réconciliation nationale » pour ce pays, selon lui « totalement émietté » !

Bien entendu, il fallait quand même poser cette question qui tue : « Etes-vous le futur Premier Ministre de Président Macron » ? Sourire et « Vous voyez bien que je suis ici, avec vous, à Dubaï… ».

« Et si l’on vous sollicitait pour cette fonction » ? Là, pas d’hésitation ou très peu : « Il est certain que, dans ce cas-là, je serais au service du pays » !

Il m’a quitté sur cette phrase. Cependant, il est fort possible que samedi soir dernier, aux environs de 22h, il ait pu avoir une longue conversation du côté de l’Elysée.

Mais, entre Macron et Borloo, peut-il y avoir Convergence ?

Dominique Gobert Publié par Dominique Gobert Editorialiste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Dominique Gobert
  • picto email

Lu 1602 fois

Notez



1.Posté par acétylène le 10/12/2018 07:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Marre d'entendre ces anciens ministres de tous bords, retraités de luxe, déclarer ce qu'ils feraient s'ils retrouvaient une place au soleil, alors qu'ils n'ont rien f...... lorsqu'ils étaient en poste.
Je suis las... las...

2.Posté par Sirius Black le 10/12/2018 07:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Prèsent au congrès je confirme que l’idée est séduisante.
Les propos de Borloo étaient très intéressants et c’est certainement une personnalité en mesure de rapprocher les Français (empathique, pragmatique visionnaire, pas hors sol et pas bien aimé des énarques, ce qui de nos jours est plutôt une bonne chose pour être accepter par les GJ)

3.Posté par mille sabords le 10/12/2018 09:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
« Très simple, m’a-t-il répondu, « si j’étais Premier Ministre, je sauterai dans un avion et j’irai fédérer quelques « amis » afin, que tous ensembles, nous construisions une vraie Europe Economique. Quant à la défense européenne, ce n’est pas vraiment le sujet… ».
Pas très sérieux!
Comme la poignée de copains à Macron .... à l'échelle européenne ? ....Désastre !
Avec un ancien ministre qui a passé sa vie à se planquer on peut se poser la question du choix d'Abitbol ? Un ancien ministre au rabais sans doute et qui aime voyager....

Pendant ce temps personne ne s'occupe des français puisque Edouard Philippe applique la politique Macron..(Ce qu 'il a eu l'occasion de préciser la semaine dernière.)
En pleine crise politique , pas sûr qu' Edouard Philippe ne claque la porte et retourne au Havre avant que le Président ne lui fasse porter le chapeau pour sauver sa propre image. Mais à ce stade on ne claque pas la porte on se fait éconduire ...Et puis on a déjà vu Macron à l 'oeuvre en 2016. soutenu par les" lobby "de la finance .
Macron vient de la banque et de Bercy, il n'a rien fait pour réduire le nombre de fonctionnaires grassement payés à faire pas grand chose en multipliant les commissions.....Il n'a rien fait pour réformer la protection juridique à outrance des banquiers qui écrasent aussi fiscalement les français ...On l'a vu à l'oeuvre l'année dernière avec la HSBC qui a payé une amende minime ...pour éviter une enquête.
Il y a vraiment une fracture entre la France d'en haut et la France d'en bas dont la corporation du Tourisme fait partie, même si elle génère 7% du PIB, foutaise pour le gouvernement ,...
Mais l'essentiel est là L Abitbol a fait briller les yeux de ses adhérents en invitant un ex ministre !

4.Posté par westar le 14/12/2018 12:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour


cela , donc, commencerait par une forfaiture : personne ne veut de l europe, et les Francais veulent quitter cette UE qui ne leur plait guère, à raison.

et puis , quand Jean Louis Borloo parle de tourisme, il parle du tourisme qui entre en France depenser ses devises sur le territoire national. Il ne parle pas de ceux qui s'en vont depenser leurs euros à l'autre bout du monde : sur ce point, on ne saurait lui donner tort

Le president, a interet plutot à dissoudre cette assemblée nationale de bras cassés, plutot qu'a se fourvoir avec ce jean louis borloo, qui ne vaut pas mieux que ce funeste nicolas hulot


bien cdlt

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Hotel&LodgePRO.biz
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hotel&LodgePRO, Le trait d'union entre hôtelier et fournisseurs.

TourMaG.com DMCmag.com Hotel&LodgePRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips