TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e



La case de l’Oncle Dom : chez CWT, on souffle le chaud et le (flux) froid…

L’édito de Dominique Gobert



Très souvent et particulièrement dans les entreprises de tourisme en France, quand les dirigeants s’aperçoivent que leur stratégie est « bancale », on a recours à des plans sociaux. C’est pratique. Toutefois, chez CWT, il semble que le dialogue social soit opérationnel...


Rédigé par le Vendredi 11 Mai 2018

CWT reste très engluée dans ses problèmes de rentabilité et surtout d’automatisation, sans oublier cette fameuse « Intelligence Artificielle » - DR
CWT reste très engluée dans ses problèmes de rentabilité et surtout d’automatisation, sans oublier cette fameuse « Intelligence Artificielle » - DR
C’est rare, mais apparemment, les syndicats ont été entendus chez CWT.

Il fallait le souligner, ce qui n’empêche pas de se poser quand mêmes quelques questions sur le « projet de transformation 2018 » chez CWT.

Petit rappel. En janvier 2018, CWT prévoit, grâce à la RCC, un « dégraissage » de 75 salariés, puis un PSE qui devait aussi toucher bon nombre de collaborateurs.

Apparemment, c’était une erreur, d’autant que les élus syndicaux ont su faire preuve de leur intention de dialoguer, tandis que la direction s’est montrée plus attentive que jamais.

Finalement, seuls 9 postes seront supprimés, ce qui n’est évidemment pas une bonne nouvelle… Mais les dégâts sont ainsi limités..

Certes, rien n’est gagné pour le moment et il y a fort à craindre, comme le redoutent les syndicats, que ce ne soit que partie remise...

CWT reste très engluée dans ses problèmes de rentabilité et surtout d’automatisation, sans oublier cette fameuse « Intelligence Artificielle » qui reste pour le moment du moins qu’une vaste inintelligence pas artificielle du tout… Mais ça, c’est mon avis perso !

Dominique Gobert - DR
Dominique Gobert - DR
En revanche, si j’ai tout compris, le Plan de Sauvegarde de l’Emploi (ce terme m’a toujours profondément étonné) a été annulé et je cite parce que « Le nearshoring c'est à dire l'externalisation des flux froids (mails) vers des pays à bas coût a pris du retard.

Les équipes sur place n'ont sans doute pas pu être formée dans les temps et le volet automatisation et Intelligence Artificielle également".


Mais comment, qu’ouïs-je ? Les flux froids, plus communément appelés nearshoring, ont pris du retard. Comment se fait-ce ?

Le « nearshoring » aurait-il des accointances avec la SNCF. Il est vrai que, si c’est un flux « froid », ça peut avoir des conséquences sur la circulation et par voie de conséquence, provoquer des retards !

C’est d’ailleurs la crainte des salariés de CWT, si j’en juge par les réactions des deux syndicats de la maison qui redoutent que, si « l'externalisation des flux froids se met en place on peut craindre un PSE en 2019, même si la direction dit le contraire".

Donc, si j’ai bien tout compris, le flux froid qui s’externalise, c’est un PSE ? Roooh, faudrait montrer cette belle invention au SNPL d’Air France, je suis sûr que Philippe Evain saurait quoi en faire…

Bon, en attendant, chez CWT, c’est quand même pas la joie, d’autant que, finalement, le groupe entend toujours maintenir la suppression de 300 à 400 emplois en Europe.

Il est vrai que, de ce côté-là, ça avance beaucoup plus vite que l’Intelligence Artificielle.

Il est sûrement beaucoup plus facile de virer à tout va, quitte à délocaliser en Indes ou en Ibérie, plutôt que d’arriver à maîtriser une intelligence très aléatoire !

Hélas, il est cependant beaucoup plus rentable d’automatiser à outrance que de laisser encore une place à l’intelligence… humaine !

Mais, tant que le nearshoring n’a pas entraîné les flux froids vers les pays à bas coûts, il reste encore un peu d’espoir...

Lu 2276 fois

Tags : CWT
Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et TourMaGEVENTS, l'agenda des événements du tourisme.
Partenaire de Depositphotos.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle