TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e



La case de l’Oncle Dom : les salariés de CWT victimes des dommages collatéraux ?

L’édito de Dominique Gobert



Chez CWT, c’est le ras le bol, la crainte de la part des salariés de « finir » comme chez Orange, face à une direction totalement autiste. Du côté d’Air France, comme à la SNCF, ça se délite, tranquillement mais surement. Seule, la CGT résiste encore et toujours…


Rédigé par le Mercredi 20 Juin 2018

Chez CWT, c’est encore plus grave : pas question d’augmenter les effectifs, ce qui après tout est normal, puisque depuis quelques mois, c’est la grande valse des effectifs : un coup, on fabrique un PSE, finalement on retourne la veste et plus rien - DR
Chez CWT, c’est encore plus grave : pas question d’augmenter les effectifs, ce qui après tout est normal, puisque depuis quelques mois, c’est la grande valse des effectifs : un coup, on fabrique un PSE, finalement on retourne la veste et plus rien - DR
Mais comment peut-on encore en arriver à de telles extrémités ? Qu’a-t-il bien pu se produire pour que Carlson Wagonlit, un acteur majeur dans le tourisme d’affaires depuis « des siècles », en arrive finalement à devenir l’ombre de ce qu’il avait été ?

Surement une inadaptation profonde de ses dirigeants face à l’évolution du secteur, la certitude de ceux-ci de détenir « le savoir de la stratégie » … et puis c’est tout. Quant au bien-être et à la « reconnaissance » des salariés du groupe en France, faut pas rigoler… Dommage que la direction de CWT ne se soit pas rendue à la Convention du Cediv, elle aurait appris des choses…

Toujours est-il, faut en remercier les Air France et les SNCF, que depuis deux mois maintenant, les professionnels du tourisme n’en peuvent plus. Entre grève du train ou de l’aéroplane, les équipes n’en peuvent plus.

Et apparemment, chez CWT, c’est encore plus grave : pas question d’augmenter les effectifs, ce qui après tout est normal, puisque depuis quelques mois, c’est la grande valse des effectifs : un coup, on fabrique un PSE, finalement on retourne la veste et plus rien.

Dominique Gobert - DR
Dominique Gobert - DR
Quant aux outils informatiques, le fameux projet 3.0 (ou quelque chose approchant), c’est « un coup je te vois, un coup je te vois plus ».

Il est vrai, à la décharge de la direction de CWT France, que cette dernière n’est finalement qu’un « pion » face à une direction internationale qui se soucie assez peu, pour ne pas dire pas du tout, de ses salariés.

Du coup, la grève est devenue illimitée chez CWT, qui espèrent quand même recevoir au moins un semblant d’écoute de la part de leur direction… Faut pas trop rêver, les gars, en France, ils n’ont pratiquement aucun pouvoir.

Mais, finalement, à qui la faute ? Certes, la situation chez CWT France est tendue depuis des lustres. En même temps, il est clair que les dégâts collatéraux occasionnés par les mouvements à répétition de la SNCF et Air France sont redoutables. Dramatiques même.

Parce que, bien évidemment, les syndicats des différents métiers ne la jouent pas « collectif » (merci Monsieur Jacquet) mais bien chacun pour soi et que le meilleur gagne !

Je crois que l’on ne s’imagine pas le stress provoqué par ces grèves envers l’ensemble des professionnels et surtout leurs salariés. Si certaines sociétés ont tenté de compenser la surcharge de travail de leurs collaborateurs, combien se sont contentées d’un vague « merci, c’est bien » ?

Chez CWT en tout cas, ça y ressemble bien. Et c’est pas glop !

Ce qui n’émeut absolument pas les syndicats d’Air France, surement plus intéressés par leurs prochaines élections que par la bonne santé du secteur. Et c’est quand même avec une certaine stupeur que je lisais le dernier communiqué de l’intersyndicale, je cite : « Nous avons la conviction qu’il sera plus efficace d’attendre le bon interlocuteur, (un nouveau Président) et prend, par conséquent, la décision de suspendre son préavis (de grève) du 23 au 26 juin ».

Efficace ? Vous avez dit efficace ? Certes, après quelque 800 millions de coûts de grève, des clients qui fuient la compagnie, c’est efficace ?

Roooh !

Lu 2137 fois

Notez



1.Posté par Salariée CWT le 21/06/2018 10:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Enfin ! Depuis le temps que je l'attendais cet article... C'est tellement vrai ! Tellement ça !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure

















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et TourMaGEVENTS, l'agenda des événements du tourisme.

TourMaG.com DMCmag.com TourMaGEVENTS.com La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips