TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e



La case de l’Oncle Dom : pourquoi « Le pavillon aérien français va se casser la gueule » !

L’édito de Dominique Gobert



Ben voyons ! C’est depuis Saïgon que j’ai appris la bonne nouvelle : 4 nouvelles dates de grèves pour Air France et un patron de compagnie aérienne qui sonne l’alarme…


Rédigé par le Dimanche 8 Avril 2018

Les pilotes « gras et bien nourris » vont-ils finir par avoir la peau des compagnies dans lesquelles ils exercent… Quand je parle de compagnies aériennes, c’est principalement d’Air France, vous l’aurez compris - StockSnap Pixabay
Les pilotes « gras et bien nourris » vont-ils finir par avoir la peau des compagnies dans lesquelles ils exercent… Quand je parle de compagnies aériennes, c’est principalement d’Air France, vous l’aurez compris - StockSnap Pixabay
« Le pavillon aérien français va se casser la gueule » !

C’est en ces termes que Laurent Magnin, président de XL Airways avait entamé une superbe prestation chez nos confrères de BFM Business.

En 2014, comme le font aimablement remarquer certains commentaires, certes. Mais évidemment en 2018, il persiste et signe.

Parce qu’il a peur le Magnin...

Non, pas peur pour lui, peur pour les entreprises du secteur, peur que ces pilotes « gras et bien nourris » finissent par avoir la peau des compagnies dans lesquelles ils exercent…

Quand je parle de compagnies aériennes, c’est principalement d’Air France, vous l’aurez compris.

Parce que ce sont les pilotes de cette compagnie qui fut nationale, qui mènent le jeu. Mais les autres transporteurs sont quand même soumis au « pouvoir » de leur syndicat !

Et Magnin il en a ras la casquette. Parce que, lui qui traînait déjà dans un cockpit à l’âge de 15 ans, qui n’a pas fait de grandes études, a toujours imaginé que le transport, aérien de préférence, (il aime aussi les trains mais on ne va pas parler de la SNCF aujourd’hui, chacun son tour), c’était l’ouverture vers les autres, l’ouverture vers un monde juste et harmonieux !

Dominique Gobert - DR
Dominique Gobert - DR
Il est d’ailleurs temps qu’un patron de compagnie, « une modeste compagnie qui n’a que cinq avions », modestise Magnin, «ouvre enfin sa gueule » et attire l’attention non seulement des actionnaires d’Air France (et l’état en premier chef) mais aussi les pilotes, et surtout leur syndicat.

Pour l’actionnaire, Magnin est très clair : y’aura pas un rond de plus ! Et puis, ce n’est quand même pas à l’actionnaire, pas plus qu’au passager d’ailleurs, de payer « l’improductivité » inhérente de cette compagnie.

Il va même beaucoup plus loin, sur ces « seigneurs des airs », qui perçoivent un salaire que beaucoup de patrons d’entreprises ne gagnent pas. Et qui, à force d’admirer leur syndicat, ont fini par mettre le transport aérien français « dans la merde » (sic).

Quand il dit « transport aérien », ce sont toutes nos compagnies françaises qui sont dans la merde ! Et comme ce n’est pas suffisant, ces pilotes vont « fusiller » (re-sic) l’embauche de pilotes français sur le marché de l’aérien.

Sans parler bien évidemment du peu d’égards qu’ils manifestent vis-à-vis de leurs collègues des autres branches, lesquels "salarisent" beaucoup plus modestement…. « Peut-être que les pilotes pourraient donner l’exemple » suggère Magnin…

Virulent, il précise d’ailleurs que ces mouvements sont d’un autre temps : fini l’époque où les aéroplanes étaient encore des engins volants, certes, mais parfois lourds à piloter.

Sans vouloir les accabler, précise Magnin, les avions modernes sont quand même d’une haute technicité…

Bien évidemment, c’est comme le temps du Chemin de fer et les locomotives à charbon ou les aéroplanes des années 50 !

Encore faudrait-il que les pilotes d’Air France veuillent bien en tenir compte. Est-il normal qu’il existe une « telle différence » entre un pilotes d’Emirates par exemple qui va voler 800 heures et un pilote d’Air France qui va voler 650 heures ?

Faudra, ironise Magnin, taxer les billets d’une surcharge « d’improductivité » ! « Une belle aubaine pour les compagnies concurrentes » et la dégringolade programmée à très court terme du pavillon français.

Curieusement d’ailleurs, mais c’est sans doute une simple coïncidence, Air France a été la seule compagnie française à se lancer dans la « bataille de la surcharge GDS », au motif, plus ou moins avoué que les frais de ces mêmes GDS étaient trop élevés et qu’il lui fallait procéder à des économies drastiques !

Histoire de « provisionner » les frais d’augmentation des salaires des pilotes ?

Tout ceci est lamentable, d’autant que, ce coup-ci, je pense que les syndicats ne cèderont pas. Et qu’alors, tout peut arriver. En tout cas, Magnin ne va pas se faire des potes au SNPL…

Pour ce dernier d’ailleurs, je suggère à ses commissaires politiques de jeter un œil sur le document diffusé mercredi 10 sur France 5, « Pauvres de nous » ! (C’est le titre).

Ca laisse un sacré goût d’amertume…

Lu 2626 fois

Notez



1.Posté par LA bonne parole le 09/04/2018 08:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Du grand journalisme d’investigation..... vous vous êtes trompé interview celle ci date de 2014, et la nouvelle ne traite pas vraiment de la même chose.....

2.Posté par le zé le 09/04/2018 10:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cette interview date d'il y a au moins 2 ans, a greve ne concernait pas mêmes sujets et la situation d'Air France etait bien differente... Sans me prononcer sur le fond, je pense que meler une vieille interview à un sujet d'actualité pouvant porter à confusion n'est pas de nature à eclairer correctement vos lecteurs.
Cordialement,

3.Posté par redbar le 09/04/2018 10:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Interview de 2014 !!! Faites du reporting objectif Monsieur GOBERT! Certes le fond du sujet est le même. Certes la menace de disparition du pavillon aérien Français s’accroit. Peut-être est-il même déjà trop tard. A saluer le courage à l’époque de Laurent MAGIN de s’être exprimé aussi franchement mais rien n’a évolué depuis. Le bras de fer entre les cheminots et le gouvernement aujourd’hui, (si ce dernier tient bon), renversera peut-être la tendance déplorable du corporatisme de certaine filière Françaises.

4.Posté par La Rédaction le 09/04/2018 11:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour à tous,

Bien que, comme vous le soulevez, l'interview date de 2014, l'Oncle Dom s'y est arrêté parce qu'elle est toujours d'actualité, trouve-t-il, ainsi que l'intéressé, qui comme l'a ajouté Dom à son édito, n'a pas changé d'avis depuis.

Bonne journée !

5.Posté par LA bonne parole le 09/04/2018 11:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On frôle la malhonnêteté intellectuelle....

6.Posté par westar le 09/04/2018 11:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour


C'est le deregulation du ciel Francais qui est en la cause, une deregulation opérée dans les années 90 :

On tape sur les pilotes, comme on tape sur les cheminots : La honte !!!!

On ne peut pas ne pas bien payer un pilote : il a la responsabilité des passagers, et d'une machine qui coute très cher.


Cela ne convient pas à Dominique Gobert ????? qu'il prenne sa retraite !!!!

7.Posté par Pascal le 09/04/2018 13:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Doumé tape sur des nantis (synonyme : pilote d'Air France) et il a raison!!!
La honte c'est d'avoir une catégorie surprotégée qui, en travaillant 20% de moins que la moyenne des autres pilotes et en étant payé 10% de plus, ont des statistiques d'accidents et d'incidents plus que médiocres.
Ils n'excellent donc pas dans leur métier et ils se prennent en plus pour des gestionnaires hors pairs!!!
J'ai plus de respect pour les chauffeurs de ma ligne de bus (savent ils au moins ce qu'est un bus....) que pour eux!
Shame on them!!

8.Posté par DOMINIQUE GOBERT le 09/04/2018 15:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A tous ces bonne parole, westar et consorts: oui, je m'ai trompé de diffusion sur BFM. Pourtant, l'intervention de Magnin est tellement d'actualité que rien ne semble inopportun et que, lui comme moi, persistons et signons!
Spécialement pour cet anonyme de westar, le même pilote, aussi compétent, chez telle ou telle compagnie est payé le même prix. Il travaille simplement un tout petit peu plus et surtout, ne se mêle pas de la stratégie ou de la gestion de sa compagnie. En outre, et c'est toujours pour le commissaire politique westar et ses amis , le véritable sujet: la France a-t-elle encore les moyens (et les envies) d'avoir une place dans le transport aérien mondial. N'oubliez pas, monsieur ou madame westar, que quelques dizaines de milliers de salariés dépendent quasi en permanence de la mauvaise volonté du SNPL.
Quant à ma retraite, cher (et là, vous mettez le qualificatif peu glorieux qui vous convient, pour ma part je suggère idiot), elle dépend de mon président! Faites et signez une pétition!

9.Posté par Serge13 le 10/04/2018 11:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quoi qu'il en soit, peu importe la date, les pilotes d'Air France nous importunent, et nuisent à l'économie d'un pays tout entier.... Et là on ne peut que donner raison à Dominique.. Ca va aller mal, tôt ou tard.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et TourMaGEVENTS, l'agenda des événements du tourisme.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle