TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e



La case de l’Oncle Dom : salaires du tourisme... qui a dit que le vol ne payait pas ?

L’édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Lundi 23 Avril 2018

On ne peut s’empêcher d’avoir une petite pensée (pincée ?), émue, en découvrant le résultat des négociations salariales pour les salariés du tourisme en France. Tandis que les nantis grévistes d’Air France réclament 6% d’augmentation… les agents de voyages, par exemple, devront se satisfaire de 1%, tout seul !



Dans un secteur d’activité en plein essor, après une année plutôt réussie, il est quand même certain que c’est encore loin d’être la panacée, du moins pour les salariés de ce secteur - © NLshop - Fotolia.com
Dans un secteur d’activité en plein essor, après une année plutôt réussie, il est quand même certain que c’est encore loin d’être la panacée, du moins pour les salariés de ce secteur - © NLshop - Fotolia.com
Ceux qui vont les distribuer, donc vendre les services fournis par leur société, vont, ô joie, bénéficier d’une augmentation des salaires de 1%.

Enfin, ce sont les salaires « a minima » qui vont disposer de cette manne !

Avec une attention particulière pour les « membres » du 1er groupe, ces agents de voyages « frais émoulus » pour rester dans le politiquement correct, dont les salaires mini vont enfin passer la barre symbolique du SMIC.

Réjouissez-vous, amis, vous devriez toucher 1,53% de plus !

Ce qui nous passe donc le SMIC brut mensuel à 1498.47€.

Pour l’anecdote, mais elle est croustillante, je ne vous donnerai pas le nom des entreprises du tourisme, parmi les plus grosses, qui se sont mobilisées afin que le patron du syndicat des AGV ne cède pas sur des augmentations plus élevées.

Mais j’ai promis de ne pas le dire…

Plus sérieusement, encore que cette question soit des plus intéressantes, dans un secteur d’activité en plein essor, après une année plutôt réussie, il est quand même certain que c’est encore loin d’être la panacée, du moins pour les salariés du secteur.

Et pourtant, agents de voyages, c’est un sacré métier que vous exercez, là !

Je reprends d’ailleurs avec un certain plaisir les déclarations de François Piot chez nos confrères du QdT, face à la montée « en gamme » de vos responsabilités face à des clients qui rêvent de pouvoir partir en toute sérénité…

Comme le dit avec beaucoup de pertinence cet homme de bien, « l’agent de voyages c’est quasiment le médecin, sauf que c’est pas remboursé par la Sécu » !

Pas faux. Sauf que, lorsque ces grévistes d’Air France ou de la SNCF viennent fausser la donne, c’est vous, les "toubibs", qui passez des heures à tenter de soigner le problème.

Pour 1% d’augmentation…

En même temps, il est tellement vrai que vos entreprises sont tellement soumises aux aléas de ce sacré « tourisme » que vos dirigeants font aussi le choix de préserver leurs sociétés, permettant ainsi à chacun de… vivre !

Pas aussi bien qu’il serait souhaitable, certes, mais parfois, il faut savoir choisir le moindre mal.

Ce que n’ont toujours pas compris certains…

Je constate également que les syndicats patronaux du secteur, EdV et Seto, après des années de dissensions, ont enfin réussi à travailler ensemble, dans un véritable esprit constructif.

Je note que, contrairement à beaucoup de secteurs d’activités, le dialogue social reste particulièrement actif, de part et d’autre.

Reste maintenant à concrétiser le dynamisme de cette profession, en espérant qu’une fois l’embellie retrouvée, chacun pourra en profiter un tout petit peu plus !

Ou alors, faut gréver chez Air France. Paraît que ça paye nettement mieux !

Lu 3173 fois

Notez


1.Posté par Christian Jean le 24/04/2018 08:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour

En substance (un simple copier collé des "bolds" de l'édito de M. Gobert) :

"les salaires mini vont enfin passer la barre symbolique du SMIC. donc le SMIC brut mensuel à 1498.47€. c’est encore loin d’être la panacée, du moins pour les salariés du secteur. parfois, il faut savoir choisir le moindre mal. le dialogue social reste particulièrement actif. Ou alors, faut gréver chez Air France. Paraît que ça paye nettement mieux !" ...

Inutile de vous demander qui sont vos "amis" ...
Affirmer une vue de l'esprit particulièrement étroite sous couvert du "raisonnable" , c'est petit, triste et mériterai de figurer dans un communiqué du Medef à destination des salariés ...

A quand la menace de "délocaliser" l'activité d'agents de voyages en Asie ? ...
Le pire c'est que si c'était facilement réalisable certains pourraient vouloir nous faire croire qu'il faut accepter une perte des revenus de "survie" pour préserver son emploi et nous apprendre à ramper ...
Aristote à écrit :
"Il est aussi dans l'intérêt d'un tyran de garder son peuple pauvre, pour qu'il soit si occupé à ses tâches quotidiennes qu'il n'aie pas de temps pour la rébellion."

Mais vous quel est votre intérêt ? ...

Cordialement.

2.Posté par Abisset le 24/04/2018 08:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Plus de responsabilités, plus de compétences, on demande aux vendeurs plus de valeur ajoutée pour faire la différence.
En face de çà on constate que les avantages liés à la profession disparaissent au fil du temps... et que les salaires restent très bas et stagnent... pas très motivant tout çà...

3.Posté par Chambord le 24/04/2018 09:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Comment s'étonner de ces bas salaires ? Si l'on en croit un sondage qu'avait publié Tourmag, "Recrutement : les profils des candidats correspondent-ils à vos exigences ?" il y avait eu comme réponse que dans 80% des cas les exigences des employeurs ne sont pas satisfaites par les profils et les compétences des candidats. La vérité qui fait mal à entendre pour certains, c'est que les personnels des AGV sont payés au juste prix, le prix du marché.
Si cela ne leur convient pas, qu'ils aillent voir ailleurs. Personne ne les retient et y a du monde qui attend pour prendre leur place s'ils manquent de motivation.Point final.

4.Posté par Abeloboisdormant le 24/04/2018 10:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Monsieur Gobert vous êtes une caricature de l'esprit français !

Vous passez votre temps à plaindre les gens qui ont un boulot... en plus plutôt sympa.

En France quand quelqu'un dit "je pars travailler", on lui dit "bon courage" comme s'il allait se suicider.

5.Posté par GALLO le 24/04/2018 10:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et en plus, client mystère, mail mystère et téléphone mystère. Il faut gagner de l’argent....

6.Posté par Christian Jean le 24/04/2018 11:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Aux propos de Chambord,

Sages conseils que vous donnez la .
Etudiants en tourisme ne vous formalisez pas , les personnes qui reprennent ces raisonnements de comptoirs tant ressasser ne peuvent connaître la réalité des multiples facettes et la polyvalence des agents de voyages. Et si il est effectivement des employeurs incapables de recruter les éléments compétents, c'est avant tout la preuve de leur méconnaissance totale de l'activité touristique . Et oui, n'est pas Jacques Maillot ou Trigano qui veut ...

7.Posté par grain de sel le 24/04/2018 17:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Christian Jean "Et oui, n'est pas Jacques Maillot ou Trigano qui veut ... "

Complément : Ni Philippe Polderman non plus (j'y tiens !)

8.Posté par abisset le 24/04/2018 19:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A Chambord.

Si les profils des candidats ne correspondent pas aux exigences des employeurs c'est peut être par ce que les salaires proposés sont trop peu motivants et que les profils compétents préfèrent aller valoriser leurs compétences ailleurs.... En résumé, on a les collaborateurs que l'on mérite... Cette vérité peut aussi faire mal à certains...

9.Posté par SAINT SIMON le 24/04/2018 20:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous avez tellement raison mr Gobert , 1% d'augmentation sur les SMIC et dire que certains sont payés grassement pour négocier cela , quelle honte ! Nos syndicats sont absents ou aphones .

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et TourMaGEVENTS, l'agenda des événements du tourisme.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com