TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone



Le Village Tahitien : un nouveau concept pour dynamiser Tahiti

1200 chambres supplémentaires



La Polynésie a le vent en poupe. Elle connaît une progression de 5% de sa fréquentation par an depuis plusieurs années. Mais son île principale, Tahiti, est délaissée au profit des îles voisines. Le gouvernement Tahitien a lancé un appel à projet pour financer son projet de Village Tahitien, pour étoffer son offre hôtelière et de loisirs, mais aussi développer la destination.


Rédigé par le Mercredi 21 Février 2018

Abandonné en 2017, le projet Tahiti Mahana Beach a été redimensionné et rebaptisé « Le Village Tahitien ». C’est Sur le littoral de Punaauia, sur la côte Ouest de l'île de Tahiti, que Le Village Tahitien sera construit.

Mardi 20 février, la ministre du Tourisme polynésien Nicole Bouteau et le vice-président de la Polynésie française sont venus, à Paris, présenté le projet aux spécialistes de la destination.

Dans cette nouvelle approche du projet, la zone de développement est décomposée en 16 lots : hôtels, bungalows, condominiums, centre de conférences et spectacles, espace culturel, plages, parcs, commerces et restaurants et marina.

La construction de ce nouveau complexe permettra de doubler l’offre hôtelière de la principale île de La Polynésie Française. Actuellement Tahiti compte 1000 chambres, une fois Le Village Tahitien offrira 1200 chambres supplémentaires.

En découpant le territoire de 39 ha, le gouvernement Tahitien espère trouver plus aisément des investisseurs. Un premier appel à projet a été lancé en octobre dernier pour les quatre premiers lots (lots hôteliers et condominiums). En avril, le gouvernement fera part de son choix. Des fonds d’investissement néo-zélandais et thaïlandais se sont, entre autres, positionnés sur les quatre lots.

Les appels à projet seront lancés successivement au cours de l’année. Le Village devrait ouvrir ses portes d’ici cinq ans.

Tahiti, île de transit

Nicole Bouteau, ministre du Tourisme. - CL
Nicole Bouteau, ministre du Tourisme. - CL
Téva Rohfritsch, le vice-président et ministre de l'Economie, des Finances et du Budget affiche clairement ses ambitions : développer la destination Tahiti. Et ça passe par le développement de l’offre hôtelière. « On souhaite faite évoluer le produit hôtelier, innover, pour se différencier, proposer un produit qui sort de ce qu’on peut connaître », précise-t-il.

« Tahiti est aujourd’hui une île de transit, on souhaite pousser le long séjour et drainer la clientèle sur ce produit », poursuit Téva Rohfritsch.

Deux hôtels de trois ou quatre étoiles devraient voir le jour au cœur du Village Tahitien. Ainsi que des bungalows 5 étoiles. Sans oublier, un centre commercial, un centre culturel qui profiteront aux locaux et touristes.

« Les autres destinations ne seront pas oubliées, des constructions, ouvertures et réouvertures sont prévues à Moorea ou encore Bora Bora », tient à rappeler Nicole Bouteau, ministre du Tourisme. L’offre hôtelière devrait augmenter de 9% d’ici à 2019.

La Polynésie française a connu ses dernières années plusieurs fermetures d’hôtels. Le Village Tahitien sera d’ailleurs construit à l'emplacement de l'ancien Sofitel Tahiti Maeava Beach, fermé en 2012.

Dans sa volonté de s’attaquer au problème d’hébergement, le gouvernement local n’a pas oublié les pensions de famille. « Nous avons lancé récemment un programme d'accompagnement des pensions de famille, explique Nicole Bouteau. Le but est de leur donner de la visibilité et de travailler sur la qualité du produit. »


Une ouverture aérienne salutaire et de nombreuses croisières

L’ouverture aérienne, avec l’arrivée de French Bee, United Airlines et Qantas devraient favoriser l’ambition du gouvernement et de Tahiti tourisme. Air Tahiti, la compagnie domestique devrait proposer quinze vols hebdomadaires supplémentaires à compter du deuxième semestre 2018. L’offre tarifaire devrait en être bousculée.

« Une excellente nouvelle ! a salué Hélion de Villeneuve, directeur général d'Austral Lagon. La Polynésie est une des destinations les plus chères au monde. La partie aérienne est importante. La somme économisée sur l’aérien pourra être injectée dans la partie hôtelière. »

Les chiffres sur la destination sont bons, avec une progression de 5% sur les 4 dernières années. Entre janvier et octobre 2017, la Polynésie a reçu 199 000 touristes. Le chiffre augmente à 254 000 visiteurs si l’on y ajoute les excursionnistes. « Les croisières dans le Pacifique se sont développées, affirme Nicole Buteau. Le futur terminal de croisière pourra accueillir 2000 à 2500 passagers. En 2018, 1100 escales sont prévues. » De quoi donner de la visibilité à l’île.

Lu 7901 fois

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hôtel&Lodge PRO, Le Hub des pros de l'hébergement.

TourMaG.com DMCmag.com Hôtel&Lodge PRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips