TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone


Les aéroports français pourraient perdre 65% de leur trafic en 2021

Après -67,3% en 2020



Si la période estivale avait permis aux aéroports français d’observer une reprise des trafics, les mauvais résultats du troisième trimestre et la montée en puissance de la 5e vague de Covid-19 calment encore une fois les ardeurs.


Rédigé par le Lundi 29 Novembre 2021

Les plateformes parisiennes sont les plus impactées par la chute des trafics © depositphotos
Les plateformes parisiennes sont les plus impactées par la chute des trafics © depositphotos
Pour les aéroports français, le bout du tunnel n’est pas encore en vu.

A l’occasion de son congrès annuel qui se tenait à Montrouge les 25 et 26 novembre 2021, l’Union des aéroports français (UAF) a dévoilé des chiffres de trafic en baisse de 43,2% sur le troisième trimestre 2021 par rapport à 2019. Et pour la fin d’année, alors que s’élève la 5e vague de Covid-19 et que le long-courrier n’a pas encore véritablement repris, les projections sont loins d’être optimistes.

« 2021 devrait être à l’image de 2020 : avec une chute de trafic comprise entre -60 et -65% après -67,3% l’année dernière. Et ce en dépit du rebond estival qui laisse néanmoins entrevoir des temps meilleurs », se désole Thomas Juin, président de l’UAF.

L’UAF dénombre ainsi un peu plus de 35 millions de passagers au troisième trimestre 2021, contre 62 millions en 2019 et 20 millions en 2020. Sur le cumul des neuf premiers mois de l’année 2021, les aéroports français ont accueilli 57,7 millions de passagers, contre 57,4 en 2020 (+0,5%) et contre 163,2 millions de passagers en 2019 (-64,6%).

Les Outre-mer s'en tirent mieux

« Pour des exploitants aéroportuaires qui tirent leurs revenus à 80% du trafic passager, le choc est rude. En 2020, le chiffre d’affaires des aéroports européens s’est effondré de 60% par rapport à 2019 », précise Thomas Juin.

Sur le troisième trimestre 2021, ce sont les grandes plateformes parisiennes qui ont vu leur trafic le plus diminuer, à -48,7%, contre -41,8% pour les grands aéroports régionaux et -19,8% pour les aéroports régionaux.

De la même manière, si le trafic international reste en chute libre à -52,4%, les trafics intérieurs et de la métropole aux outre-mer ont moins souffert, respectivement à -20,6% et -16,2%.

A noter enfin que les aéroports des autres pays européens sont aussi encore très marqués par la crise du Covid-19, parfois plus qu’en France. Les aéroports de Suisse et du Royaume-Uni, par exemple, font état de baisse de 50% de leur trafic global au troisième trimestre.

Lire aussi :
- Loi climat : après l'UAF, le SCARA porte plainte à son tour
- Aéroport français : la connectivité aérienne de la France a été détruite par la covid-19

- Loi climat : la suppression des lignes domestiques "est totalement disproportionnée"

Thomas Juin réélu à la tête de l’UAF
Dans le cadre de son congrès annuel qui se tenait à Montrouge les 25 et 26 novembre 2021, l’UAF a réélu Thomas Juin à sa présidence. Directeur de l’aéroport de La Rochelle-Ile de Ré, âgé de 54 ans, il a été reconduit pour 3 années supplémentaires au poste qu’il occupe depuis novembre 2018.

Pierre Georges Publié par Pierre Georges Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Pierre Georges
  • picto Instagram
  • picto Twitter
  • picto email

Lu 1538 fois

Tags : aéroports, UAF
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 26 Janvier 2022 - 11:29 Tourisme Spatial : que sera l’année 2022 ?







































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias