TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Les compagnies du Golfe auraient touché 50 milliards de dollars de subventions

Une concurrence impossible pour les compagnies françaises d'après la Fnam



D'après une étude menée par les trois premières compagnies américaines, les compagnies du Golfe, souvent pointées du doigt pour leur "concurrence déloyale", auraient touché 50 milliards d'euros de subventions directes, qui seraient condamnées comme aides d'Etat au sein de l'Union Européenne.


Rédigé par le Lundi 2 Juillet 2018

Etihad (photo ci-dessus), mais aussi Emirates, Qatar et consorts auraient touché 50 milliards d'euros de subventions directes .... - Photo Etihad
Etihad (photo ci-dessus), mais aussi Emirates, Qatar et consorts auraient touché 50 milliards d'euros de subventions directes .... - Photo Etihad
Si le secteur aérien français ne capte que 10% de la croissance mondiale, c’est encore et toujours la faute à la concurrence « déloyale » des compagnies des pays duGolfe.

C’est en tous cas ce qu’estime Franck Terner, directeur général d’Air France, s’exprimant lors d’une conférence de presse de la Fédération nationale de l’aviation marchande (FNAM) qui s’est tenue vendredi 29 juin 2018.

Le patron d’Air France en est certain : les Emirates, Qatar Airways et autres Etihad ont touché ces dernières années des aides d’Etat directes et considérables.

« Elles sont très clairement subventionnées. Une étude menée par les trois compagnies majors américaines, à laquelle nous avons eu accès, estime le montant total de leurs subventions perçues ces 10 dernières années à environ 50 milliards d'euros », lance Franck Terner.

De telles aides directes seraient dans l'Union européenne condamnées comme aides d'Etat illégales.

"Même droit, même devoir"

D'après un document remis par la Fnam, en plus de ces aides considérables, les compagnies du Golfe profiteraient également des infrastructures facturées à des coûts marginaux, et d'environnements fiscaux, sociaux et réglementaires " "très avantageux".

D’après Franck Terner, les compagnies françaises « essaient de s’adapter continuellement à l’environnement concurrentiel », mais « avec un tel niveau de concurrence déloyale », « le débat de la compétitivité entre la France et le Golfe est terminé ».

« Notre demande est très claire : si nous ne gelons pas leurs droits de trafic en Europe, il faut au moins leur proposer un cadre homogène de compétition », a aussi estimé le DG d’Air France. « Même droit, même devoir », a-t-il conclu.

Lu 2213 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >







































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias