TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e


Marseille : les acteurs de la croisière s'engagent pour préserver la qualité de l'air

Signature d'une charte bleue



Les 4 grands armateurs de croisière présents à Marseille (Costa, MSC, Royal Caribbean et Ponant) se sont engagés, ce jeudi 17 octobre 2019, à diminuer les émissions de polluants atmosphériques lorsqu'ils sont à quai, en signant une charte bleue, conjointement avec le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire et les institutions de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Ces armateurs représentent 95% des passagers et 85% des escales à Marseille.


Rédigé par le Jeudi 17 Octobre 2019

La Charte Bleue initiée par le Club de la Croisière a été signée par les armateurs à l'occasion du Blue Maritime Summit - DR
La Charte Bleue initiée par le Club de la Croisière a été signée par les armateurs à l'occasion du Blue Maritime Summit - DR
Pointés du doigt, les acteurs de la croisière ont décidé de marquer le coup, à Marseille, jeudi 17 octobre 2019, à l'occasion du Blue Maritime Summit Marseille Provence - Cruise Initiatives organisé par le Club de la Croisière Marseille Provence.

Costa Croisières, MSC Croisières, Royal Caribbean Cruises Limited et Ponant, ainsi que le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire, la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur et la Métropole Aix-Marseille-Provence, ont signé la Charte Bleue initiée par le Club de la Croisière, le port de Marseille Fos et la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur pour une diminution significative des émissions de polluants atmosphériques.

Les armateurs signataires représentent 95% des passagers et 85% des escales à Marseille.


Pour rappel le port de la Cité phocéenne est le premier port de croisière français et le quatrième en Méditerranée avec 1,716 million de croisiéristes accueillis en 2018. La ville vise les deux millions passagers en 2020.

L'activité génère 310 M€ de retombées économiques selon un étude de la Chambre de Commerce et d'Industrie Marseille Provence. Les enjeux sont donc importants et concernent 2000 emplois en équivalent plein temps.

4 règles à respecter

Avec la Charte Bleue, Les armateurs de croisière s'engagent, de ce fait, pour préserver la qualité de l'air des habitants de Marseille, dans le cadre du plan Escales Zéro Fumée.

Ce plan prévoit pour Marseille "un engagement financier de près de 9 millions d'euros de la Région Sud et du Port de Marseille Fos pour contribuer, à horizon 2024, au branchement à quai de navires de croisière, une première en Méditerranée", précise le port de Marseille dans un communiqué.

Les armateurs devront donc respecter les quatre règles suivantes :

- adhérer et recourir au projet de connexion électrique des navires à quai mené par le port de Marseille Fos sur le site du MPCT (Marseille Provence Cruise Terminal), avec la perspective de pouvoir brancher dès la saison 2024 deux navires à quai en simultané ;

- s'obliger à manœuvrer, dès l'entrée dans la zone de régulation du port de Marseille Fos, avec du Maritime Gas Oil 0,1% ou des moyens équivalents comme le GNL (Gaz Naturel Liquéfié) ou encore des systèmes de lavage des fumées conformes aux réglementations internationales et locales ;

- favoriser la programmation à Marseille des escales de navires alimentés au GNL en contribuant au développement d'une filière d'avitaillement depuis les terminaux GNL de Fos Tonkin et de Fos Cavaou ;

- maintenir une vitesse maximale de 10 nœuds dans la zone pilotée en entrée et en sortie.

Branchement à quai entre 2022 et 2025 pour les croisières

"Rien ne nous oblige à mettre en place ces mesures. Elles s'inscrivent en dehors de toutes obligations réglementaires. C'est une démarche volontaire, et à ma connaissance aucun autre port ne s'est engagé sur ces 4 points simultanément." a déclaré Jean-François Suhas président du Club de la Croisière à l'occasion de cette signature.

Mais les efforts entrepris en la matière ne datent pas d'aujourd'hui. Les acteurs de la filière ont d'ores et déjà mis le cap vers la transition énergétique.

Depuis 2017, le Port de Marseille Fos permet de façon régulière la connexion électrique à quai de 3 navires de la Méridionale (compagnie ferries. Depuis septembre 2019, un navire de Corsica Linea teste le branchement à quai en vue d'une utilisation régulière d'ici fin 2019 et deux autres le feront à partir de 2020.

D'ici 2025, le port équipera ses quais ferries internationaux (Cap Janet) et de réparation navale d'ici 2022 et les quais de croisière entre 2022 et 2025. La Région Provence-Alpes-Côte-d'Azur a lancé le 5 septembre dernier le plan "Escales zéro fumée". 30 M€ seront investis pour financer les infrastructures dont 5 M€ à destination des compagnies de croisière et 1 M€ pour l'accompagnement de l'équipement de scrubbers (laveurs de fumées qui permettent d'éliminer jusqu'à 90% des SOx - gaz d'acide sulfurique et dioxyde de soufre - et particules fines).

En 2019, à Marseille sur 76 navires accueillis, 33 étaient équipés de scrubbers ou propulsés au GNL soit 43% des navires représentant 80% du nombre de passagers total (66% d'escales scrubbers/GNL dont 7% d'escales GNL avec les AIDAnova et le Costa Smeralda).

Sur le GNL (Gaz naturel liquéfié), 121 navires marchands dans le monde utilisent déjà ce système de propulsion ou sont - gaz ready* -sur les 50 000 qui naviguent dans le monde. En 2025 ils devraient être deux fois plus nombreux. Sur le seul secteur de la croisière, 20% des paquebots actuellement en construction dans le monde sont programmés au GNL (18 sur un total de 94).

* c'est à dire qu'ils peuvent utiliser du GNL

Enedis : nouveau raccordement des bassins de Marseille au réseau public d'électricité

Enedis et le port de marseille Fos ont signé ce 17 octobre 2019, dans le cadre du Blue Maritime Summit qui se tient à Marseille, un partenariat pour un nouveau raccordement des bassins de Marseille au réseau publicde distribution d'électricité. Par cet accord le port de Marseille Fos double ses capacités électriques pour lui permettre d'atteindre la puissance nécessaire à l'objectif de connexion des navires à quai.

Cette opération représente un coût de 2,4M€ dont 1M€ pris en charge par Enedis et le solde par le port.

Ainsi à l'horizon 2024, 40MWh de puissance seront affectées afin d'atteindre l'objectif de connexion des navires passagers en ligne régulière ou en croisière à quai.

La croisière maritime représente ainsi 0,6% de l'activité maritime dans le monde

En 2018, 50 000 navires marchands en activités ont été recensés, sur ce total la CLIA (Association Internationale des Compagnies de Croisière) dénombre 480 navires de croisières dont 330 paquebots maritimes et 150 fluviaux.

La croisière maritime représente ainsi 0,6% de l'activité maritime dans le monde. Selon les prévisions, la flotte mondiale devrait atteindre 450 paquebots maritimes à l'horizon 2030.

Un paquebot à quai consomme entre 500 et 2000 L/h de gasoil, soit l'équivalent lorsqu'il est à quai d'environ 250 voitures.

20% des paquebots de croisières en construction dans le monde sont programmés au GNL (18 sur 94 paquebots).

Lu 1643 fois

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
La Travel Tech
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

TourMaG.com DMCmag.com La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips