TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone



Paracommercialisme : l'UMIH demande au premier ministre de faire respecter la loi

Stopper les activités illégales qui abusent du flou juridique



Face au constat qu'en 2014, "il n'y a pas eu de création d'emploi et les cessations d'activités augmentent", l'UMIH part en croisade contre les activités illégales d'hébergement à la nuitée, de restauration à domicile et de soirées festives privées. Le syndicat interpelle Manuel Valls dans un courrier, pour demander au gouvernement de "faire respecter la loi existante et en renforcer les dispositifs pour stopper les abus et mettre un terme à cette économie de l'ombre".


Rédigé par La Rédaction le Jeudi 12 Février 2015

Dans un courrier adressé au premier ministre, Manuel Valls, publié sur Europe 1, l'Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie (UMIH) alerte le gouvernement sur "l'explosion de la concurrence déloyale".

Parmi les activités citées, l'hébergement à la nuitée, la restauration à domicile, les soirées festives privées.

"Ces activités ne respectent aucune obligation et réglementations en vigueur, et de nombreuses recettes fiscales échappent à l'Etat.

Par conséquent, en 2014, pour la première fois depuis très longtemps, il n'y a pas eu de création d'emploi et les cessations d'activités augmentent
", ajoute l'UMIH.

Le syndicat rappelle l'obligation des professionnels de posséder des licences pour conduire un taxi, ouvrir un débit de boissons, de respecter les règles d'hygiène et de sécurité, etc., qu'il oppose à ces "activités professionnelles illégales qui abusent du flou juridique et de l'absence de contrôle".

Renforcer les contrôles pour stopper les abus

Paracommercialisme : l'UMIH demande au premier ministre de faire respecter la loi
L'UMIH demande donc au premier ministre de "faire respecter la loi existante et en renforcer les dispositifs pour stopper les abus et mettre un terme à cette économie de l'ombre".

Le syndicat demande, entre autres, l'interdiction pure et simple de la location de meublés à la nuitée et la fixation d'une durée minimale de location de 7 jours.

Mais aussi, une immatriculation auprès du Registre du Commerce et des Sociétés pour tout exercice de commerce ou à la Mairie pour tout hébergement commercial.

Ou encore, l'interdiction des soirées privées payées sur internet où la distribution d'alcool et la diffusion de musique ne répondent à aucune réglementation ni limitation.


Lu 1395 fois

Tags : UMIH
Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hôtel&Lodge PRO, Le Hub des pros de l'hébergement.

TourMaG.com DMCmag.com Hôtel&Lodge PRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips