TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e


Parole de TO étranger : "les agences allemandes voudraient plus d'autonomie"

Waldi Werle, gérante du tour-opérateur allemand "A la carte"



A l'occasion du salon Rendez-vous en France 2019, qui s'est tenu à Marseille, la rédaction de TourMaG.com est allée à la rencontre de tour-opérateurs venus du monde entier pour discuter avec eux de leur quotidien. Retrouvez toute la semaine l'interview d'un représentant d'un voyagiste étranger. Aujourd'hui nous vous proposons la vision de Waldi Werle, gérante du tour-opérateur allemand Gruppenreisen "A la carte".


Rédigé par le Mardi 16 Avril 2019

Parole de TO étranger : "les agences allemandes voudraient plus d'autonomie"
Nos voisins allemands sont des exemples dans bien des domaines économiques, et le tourisme n'est pas une exception.

En effet, alors que la désintermédiation est galopante en France, en Allemagne les habitants vont toujours massivement réserver dans les agences de voyages.

Ce n'est pas une question de discipline mais surtout "pour avoir une personne à qui se plaindre en cas de problème. Une autre particularité, nous voyageons beaucoup par communauté comme les clubs de football, les sapeurs pompiers, etc " précise Waldi Werle, gérante du tour-opérateur Gruppenreisen "A la carte".

Le voyagiste, spécialisé et focalisé uniquement sur la France, propose plusieurs séjours à thèmes et envoie chaque année plus de 7 000 voyageurs dans l'Hexagone. Nous vous livrons le témoignage de Waldi Werle sur la distribution, les habitudes de voyage des Allemands mais aussi sur TUI.

Quel est la spécificité du voyageurs allemands ?

"Contrairement aux Français, les Allemands voyagent énormément en groupe cela va des pompiers, aux fanfares, en passant par les associations d'amitiés franco-allemandes, etc. Nous voyageons en communauté.

En Allemagne, même pour une destination court ou moyen-courrier comme la France, il y a encore la tradition du tour-opérateur et de la brochure. Si vous prenez TUI ou Thomas Cook, nous entendons depuis toujours que les brochures sont finies. Mais pour nos compatriotes elles sont importantes car ils réservent principalement dans les agences de voyages.

Pourquoi ça ? Tout simplement, pour des questions de sécurité, en cas de retard de l'avion, l'hôtel n'est pas en bord de mer, etc. Sur internet, il est compliqué de se retourner contre le site en cas de problème, alors que dans une agence c'est nettement plus facile.
"

En Allemagne, la désintermédiation causée par internet est moins présente ?

"Sans doute, même si elle s'accentue tout simplement car les tour-opérateurs veulent passer en direct, pour faire gonfler leurs volumes. Les réservations en ligne sont encore minoritaires.

Après j'aime à dire qu'il n'y a aucun pays en Europe avec un réseau de distribution comparable au nôtre. Toutefois, cette suprématie est de plus en plus contestée, notamment par les producteurs, qui ne cessent de dire qu'un jour ils n'auront plus besoin des agences de voyages.

Au niveau de la distribution c'est aussi le cas, les points de vente indépendants existent de moins en moins.
"

Comment est perçue la France, après les derniers problèmes (Gilets Jaunes, grèves...) ?

"Vous savez pour nous, ce sont des sujets typiquement Français, donc je ne pense pas que cela impacte les réservations, d'autant que la France est peu connue dans les agences de voyages.

La destination est programmée, mais elle ne figure pas dans les plus vendues.

Actuellement, la Turquie est en très forte augmentation, suivent après la Croatie, et la Grèce qui ont fortement repris, sans oublier l'Italie. L'Espagne est passée derrière la Turquie, car cette dernière est nettement moins chère.

Pour finir, en Allemagne il y a un engouement incroyable pour les croisières.
"

Quelle est l'actualité dans la distribution ?

"Vous avez la problématique actuelle de la responsabilité de plein droit en France, chez nous ce n'est pas pareil, car le TO est responsable.

Si une agence vend un package qu'elle a intégralement créé, alors elle se transforme en tour-opérateur. Sauf que les distributeurs sont très réticents à faire cela, car ils deviennent donc responsables.

Il n'y a pas une remise en question de ce principe. Les agences voudraient avoir un peu plus d'autonomie pour combiner les offres des différents producteurs. C'est un important débat depuis un an.

L'organisation des agences de voyages discute actuellement avec Bruxelles, pour qu'elles puissent vendre des séjours packagés sans transformer l'agence en TO.
"

Si je vous donne une baguette magique pour changer l'industrie touristique allemande, que feriez-vous ?

"Et bien je reviendrais sur le dernier point évoqué, en donnant plus de liberté aux agences.

Dernièrement, il y a eu une polémique, avec la décision prise par le fisc à Munster. Ainsi, un tour-opérateur, bloquant 10 chambres dans un hôtel pendant quelques mois, doit faire entrer ces logements dans son bilan comptable. Ces derniers sont fiscalisés et considérés comme un actif.

Il y a actuellement des procès contre plusieurs TO dont Altour pour étendre cette décision. Le risque c'est que des faillites pourraient avoir lieu.

Je trouve cela abject, car les plus pénalisés ne seront pas les plus grandes entreprises mais les petits voyagistes et ceux en difficultés.

Depuis quelque temps, il y a aussi un grand débat sur la garantie financière des compagnies aériennes. Selon moi, cette réforme doit voir le jour.
"

Les problèmes de TUI en France font-elles l'actualité ?

"Pas vraiment, car TUI est en perpétuelle restructuration en Allemagne, donc ces filiales ne sont pas vraiment un sujet pour nous.

Vous savez, Friedrich Joussen souhaite qu'une grande partie de la distribution se fasse sur internet dans les années à venir, ce qui a provoqué un tollé.

Nous sommes plutôt préoccupés par les discussions sur l'avenir de TUI et la guerre en interne que par les aventures de la branche française.
"

Romain Pommier Publié par Romain Pommier Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Romain Pommier
  • picto Facebook
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 767 fois

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Hotel&LodgePRO.biz
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hotel&LodgePRO, Le trait d'union entre hôtelier et fournisseurs.

TourMaG.com DMCmag.com Hotel&LodgePRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips