TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e


Plus verte, plus européenne : comment la SNCF se prépare à l’ouverture du rail

IFTM 2019



La SNCF dévoile une progression importante de son trafic sur l’année écoulée, portée en partie par une « tendance de fond environnementale ». La direction veut surfer sur le phénomène pour préparer l’ouverture du rail à la concurrence.


Rédigé par le Mardi 1 Octobre 2019

© SNCF
© SNCF
A l’IFTM-Top Résa, qui a ouvert ses portes mardi 1er octobre à Paris, la traditionnelle conférence de presse d’ouverture de la SCNF a été l’occasion, dans le contexte de l’ouverture prochaine du rail français à la concurrence, de dévoiler de très bonnes performances.

Entre août 2018 et août 2019, le trafic global sur la grande vitesse a progressé au global de 15%, un record.

Dans le même temps, la ponctualité des trains, talon d’Achille de la compagnie ferroviaire national, atteindrait 91% de trains affichant un retard de moins de 5 minutes, le meilleur résultat en 5 ans. Le taux de satisfaction client grimpe lui à 84%.

Une lame de fond environnementale ?

« Il s’agit d’une croissance absolument spectaculaire, qui a contré les effets négatifs des grèves de l’année dernière », se réjouit Jérôme Laffon, directeur marketing de Voyages SNCF qui cite plusieurs facteurs : « le déploiement d’une stratégie grande vitesse qui commence à porter ses fruits, la nouvelle clarté amenée par nos nouvelles cartes de réduction », mais aussi une « tendance de fond » écoresponsable qui commence à s’installer.

En chœur, la direction de la SNCF le rappelle : le rail serait 50 fois moins polluants que la voiture et 90% moins que l’avion. D’ici la fin de l’année, la société poursuivra d’ailleurs dans ce sens en bannissant l’ensemble des plastiques de ses wagons-bar.

« Il y a une prise en compte global des enjeux environnementaux qui touche tous les secteurs. De plus en plus, sur le segment affaires, beaucoup d’entreprises imposent le passage au train pour des trajets en dessous de 3h ou 3h30 non plus seulement pour des raisons économiques, mais d’abord environnementales », ajoute Olivier Pinna, directeur du marché affaires, entreprises et agences de voyages.

Commissionnement des agences : « des discutions positives »

Les agences de voyages, solides piliers de la croissance SNCF, avec 18% de ventes supplémentaires.

Une raison pour revoir leurs commissionnements à la hausse ? « Les discutions se poursuivent, elles sont mêmes très avancées et très bien engagées avec les Entreprises du voyages », annonce sobrement Olivier Pinna, qui espère une « issue positive » d’ici la fin de l’année.

La distribution qui a également beaucoup joué dans le succès des nouvelles cartes de fidélité lancées il y a quelques mois.

Les cartes « avantages » se sont déjà écoulées à 1 million d’exemplaire à fin août, soit un lancement deux fois plus rapides que les anciennes cartes, les cartes « libertés », plus adaptées aux voyageurs d’affaires, ont trouvé 100 000 preneurs, dont la moitié par des agences de voyages.

Vers un nouveau « champion européen du rail »

Un an après l’ouverture du nouveau concept TGV Inouï, le projet continue aussi de s’étendre progressivement sur le réseau français.

Une vague de rénovation des salons grands-voyageurs est également en cours, les prochaines ouvertures étant prévues à Paris-Gare de Lyon (décembre 2019, dans la salle des fresques), à Nantes puis à Paris-Montparnasse.

Autre nouveauté : le renouvellement de la flotte des TGV-Lyria, et une augmentation de 30% de son offre de sièges à partir du 15 décembre prochain.

« On continue d’innover et de préparer l’avenir pour nos clients », résume Jérôme Laffon. Comprendre : l’ouverture du rail aux compétiteurs étrangers à partir de la fin d’année 2020.

Dans ce but, vient d’être annoncé le projet Green, prévoyant le rapprochement d’Eurostar et de Thalys, premier jalon d’un éventuel futur grand opérateur européen, connectant 5 pays autour d’un projet commun « de mobilité durable face à l’avion et à la voiture », d’après Olivier Pinna. Objectif affiché : 30 millions de voyageurs d’ici 2030 et la création d’un « champion de la grande vitesse européen ».

« On se prépare à l’ouverture en gardant l’obsession client pour rester en pôle position, dans nos offres comme nos tarifs, en résistant, en prenant un coup d’avance », résume enfin Olivier Pinna.

Dans ce cadre, la SNCF observerait toujours de très près son lancement sur le marché espagnol.

Pierre Georges Publié par Pierre Georges Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Pierre Georges
  • picto Instagram
  • picto Twitter
  • picto email

Lu 1678 fois

Tags : iftm2019, SNCF
Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
La Travel Tech
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

TourMaG.com DMCmag.com La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips