TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e



Référencement Selectour : les producteurs crient à "l'arnaque généralisée" !

Minimum 16% de commission pour les référencés



Ça y est ! L'appel d'offres de Selectour pour le référencement des TO au sein du réseau est arrivé. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il ne plaît pas à tout le monde. Revue des troupes.


Rédigé par le Mercredi 13 Juin 2018

Laurent Abitbol, au centre des questionnements des TO - DR
Laurent Abitbol, au centre des questionnements des TO - DR
Il était attendu et suscitait de nombreuses interrogations... (craintes ?) l'appel d'offres de Selectour est arrivé.

Le réseau demande aux tour-opérateurs souhaitant être référencés des prix fixes et un taux de commission de 16% pour les référencés Argent et de 17,5% pour les référencés Or.

Des demandes qui, si elles n'étonnent personne, ("on connaît les méthodes") ne plaisent pas à tout le monde... Pour ne pas dire qu'elles ne plaisent à personne !

Des niveaux "incroyables" et "jamais atteints" qui visent, selon certains à "tordre le cou" aux producteurs.

Une position qui s'appuie notamment sur les déclarations de Laurent Abitbol, qui avait trouvé trop nombreux les TO sur le marché français.

En tout cas, ils sont nombreux à s'inquiéter de ne pas pouvoir répondre à cette exigence, et se demandent si une solution alternative existe et laquelle.

Réponse ? "Aucune, ils nous tiennent par... où vous imaginez ! On n'a pas le choix, si ce n'est créer une union contre cette arnaque généralisée" affirme un TO.

Un manque de négociation ?

Une peur à laquelle s'ajoute un sentiment d'impunité de la part du réseau de distribution, qui n'aurait pas une démarche de dialogue propre à la négociation, mais qui viserait à "écraser les partenaires, par sa position monopolistique".

Le GIE réunissant Selectour et Havas Voyages représente environ 1/3 des distributeurs en France. Il est dirigé par Laurent Abitbol, par ailleurs président du groupe Marietton Developpement.

"Autant vous dire que si vous vous opposez à lui et vous voulez vous implanter à Lyon, vous êtes morts", ironise un TO.

Certains parient sur une simple technique visant, justement, à effrayer pour pouvoir peser plus fort : "c'est un positionnement tellement aberrant, il y aura forcément des négociations"...

Mais ce qui est certain, c'est que les plus petits et les TO proposant majoritairement des clubs et des charters ne sont pas en position de force face au mastodonte.

"La rémunération comme seul et unique critère ? C'est une hérésie !", s'indigne un TO, et il n'est pas le seul. Ne pouvant actionner d'autres leviers, beaucoup s'inquiètent d'être obligés, à terme, de déposer le bilan.

Un danger pour la distribution ?

Certains prédisent une guerre entre TO : des référencés qui, s'ils y gagnent sur le court terme, seront par la suite obligés de suivre le mouvement sans possibilité de négociation, et les non-référencés qui joueront sur les prix, en se tournant vers les autres réseaux, intégrés ou non, et le B2C.

Une compétition accrue entre les TO... Mais aussi au sein des réseaux de distribution pour lesquels bon nombre de voyagistes s'inquiètent.

Et beaucoup de prophétiser la fin de l'indépendance du réseau, avec la montée en puissance des quelques référencés, qui pourront imposer leurs vues et demander, en échange du prix qu'ils paient, des comptes aux agents de voyages.

De leur côté, les AGV pourraient bien ne plus avoir le choix que leur procure leur statut d'indépendant... Un statut qui pourrait être en danger.

Le rapprochement Havas / Selectour dans le viseur, certains TO estiment que les agents pourraient devenir de simples revendeurs de Voyamar, dont Laurent Abitbol est propriétaire.

"L'uniformité, ça n'est jamais bon" jugent-ils, rappelant que de plus en plus de clients souhaitent une offre originale et sur-mesure.

Quid de la différence ? "ils iront la chercher ailleurs, en direct par exemple".

Lu 4940 fois

Notez



1.Posté par Christian Jean le 14/06/2018 08:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,

Le but recherché à moyen et long terme terme se confirme ...
Ce qui est certain c'est que les "petits" adhérents vont très vite se trouver "à la botte" ...

Cordialement.

2.Posté par rick sailor le 14/06/2018 09:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour mes amis

Bienvenue dans le monde d'Edouard Leclerc et de la grande distribution...

Les TO sont cuits car la prochaine étape c'est l'intégration d'une production soutenue de Selectour via le savoir faire de Marrietton !

Alors, quelle solution mes amis ? mais la vente directe poussée et appuyée même de proximité.
Le petit producteur contre la centrale d'achat ! Les frabnçais veulent de la garantie et du savoir faire. C'est ce que nous faisons de mieux.

Va falloir changer la com et trouver les arguments car le changement de modèle engagé vous laissera des clopinettes.

Bon courage.

Très amicalement mais désolé quand même
Votre Rick

3.Posté par papagolf le 14/06/2018 09:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Gardez-moi de mes amis.
Mes ennemis, je m'en charge.
Sélectour investissements...déjà, ce n'était pas clair.

4.Posté par Victoria le 14/06/2018 09:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je me souviens d'un temps pas si éloigné, ou le souhait des adhérents Selectour Afat était une commission lisible et en TTC. Inutile de rappeler la polémique de l'époque et les divisions provoquées au sein du réseau, sans parler des commissions de travail adhérents désavouées.
Les " partenaires " TO ont effectivement de quoi s'inquiéter. Casse en vue !

5.Posté par Charles le 14/06/2018 09:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La vente directe est ce vers quoi tend toute notre industrie: compagnies via leur site et tour operateurs idem, vers la fin progressive des reseaux non specialisés comme selectour et havas. A moyen terme ce sont les TO qui ont les cartes en main et non selectour!

6.Posté par Sangouard le 14/06/2018 09:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour

Merci de préciser que tous les producteurs ne crient pas a l'arnaque (Merci de revoir le titre de cet article)
Le projet de référencement était clair et transparent et surtout avec un engagement de résultats .

A chacun (producteur) de choisir sa formule de référencement .

Cordialement

Philippe Sangouard

7.Posté par Raouf Benslimane le 14/06/2018 10:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oh putain ! Comme l avait dit thierry rolland au moment où la france a gagné la coupe du monde en 98... bien joué le jour du cocktail de selectour on envoie une petite bombe pour bien chauffer les esprits au préalable et garantir une ambiance starwars entre selectour et les fournisseurs. Tt le monde connaît mon franc parler dont j ai du assumer parfois a mes depens les consequences et a nouveau je vais étre clair. Y a pas un seul reseau pas un seul partenaire qui les yeux dans les yeux et en lieu clos n a pas dit a son fournisseur tu vas me payer plus pour te faire gagner plus! ...là on a un réseau et surtout son President qui procède comme d habitude de façon directe et transparente...aucune arnaque ou entourloupe. Bien au contraire sur la forme c est plutot parfait. Si debat il y a sur le fond alors il fallait étre present lors de la reunion entre selectour et ses fournisseurs pour se rendre compte qu il y a eu des échanges francs directs et sans concessions . Chacun se positionnera selon son âme et conscience et surtout selon ce qu il croit etre les interets strategiques financiers de son entreprise...comme cela s est toujours passé. Bonne journée et bonne soirée a selectour et a tout ceux qui adhere ou pas au projet mais qu ils le disent sans se cacher comme je l ai fais et viens de le faire à nouveau...

8.Posté par Juju28 le 14/06/2018 12:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En lisant cet article, j'aurais presque la larme à l’œil pour ces pauvres TO qui pour la plupart, ne sont pas capables de répondre à une demande simple qui sort du cadre du package.
Exemple: chambre PMR confirmée tardivement.. ou pas! laissant le client sans voyage ou à des prix exorbitant puisque devenu de la dernière minute. Ou bien un petit quelque chose dans la chambre à l'arrivée des clients. Confirmer des chambres côte à côte. Tous ces détails qui font la différence auprès des clients que nous devons faire à leur place. Sans parler des allotements aériens qui sont de plus en plus rares, car beaucoup de TO fonctionnent avec les disponibilités en instatnt T sur GDS. Je comprends que l'enjeu financier est important pour les vols en allotement, mais je trouve qu'il n'y a aucun service ni valeur ajoutée. Et ce qui est d'autant plus rageant, ce sont les promos accessibles sur internet en exclusivité les samedis et dimanches soir, les accords avec les CE dont nous ne pouvons bénéficier nos clients. Sans parler des com HORS TAXES AEROPORT, et variables si il s'agit d'une promo, 10% alors que pour l'achat d'un forfait classique, la com est à 12% ou 14%.

Mais ce constat n'est pas seulement du côté des professionnels, les clients se rendent compte que les prix augmentent et passent du simple au triple selon la période.
C'est la raison pour laquelle, il y a de plus en plus de "sur mesure" en agence".

Peut-être devrions nous trouver un accord réseau/TO qui permettrait à chacun de faire son chiffre. Mais je viens du monde des bisounours...

9.Posté par Jacques M le 14/06/2018 12:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Comme le dit Rick Sailor le rouleau compresseur est en action.
Les petits TO devront passer en direct, mais en ont ils les ressources...?

Les petites agences Selectour qui représentent 80 % des adhérents,et un volume conséquent de la Crf, vont devoir modifier leur modèle, car la proximité avec leurs clients et leur savoir faire ne peut se plier au diktat de la grande distribution.

Selectour est géré par un President qui est a la fois, un concurrent (Havas et Auchan) et un fournisseur, et qui de plus, selon ces déclarations, ne passe pas ses volumes to dans la CRF...

Mais à quel moment ces petites agences Selectourienne vont elles se réveiller... peut être aux prochaines élections de juin, afin de préserver le peu de pouvoir qu'il reste, à leur chère Coopérative.

Car demain si ce groupe étranger prend la main chez marietton, fort possible que le ménage soit fait au sein des adhérents...

10.Posté par Jean Paul le 14/06/2018 13:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ah elle est bien bonne celle-là.
Laurent Abitbol nous demande à nous TO d'appliquer un nouveau modèle pour Havas et Selectour,
En même temps il ne passe pas l'intégralité de ses volumes par la centrale CRF de la Coopérative (et c'est lui qui le dit ce n'est pas un secret).
Cherchez l'erreur !!

11.Posté par Mehdi le 14/06/2018 14:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
moi aussi je me dis : 'pince moi je rêve'.
Raouf Benslimane a-t-il perdu la tête ou c'est une fake news ??
Raouf qui prend la défense de Laurent Abitbol ce n'est pas très crédible.
ou peut-être que Raouf a bien avancé (voire finalisé) sa négociation et est assuré d'avoir une bonne place dans le prochain référencement.
Alors que la partie vient à peine de commencer les jeux seraient-ils déjà faits ?
Rendez-nous le Raouf d'avant, le vrai !!

12.Posté par mille sabords le 14/06/2018 15:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Un sac d hypocrisie humaine sur une toile de fond financière " tout contre" un financier...Tout simple

Les petits TO doivent se rendre indispensables via un regroupement et une seule marque comme les agriculteurs l'ont fait contre la grande distribution sous la marque des produits paysans....

13.Posté par Christine Crispin le 14/06/2018 15:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les mauvaises langues diront que nous jouons la démagogie sous forme d'hypocrisie... c'est sans doute tous ceux qui ne me connaissent pas bien ! je n'ai pas l'habitude de mâcher mes mots ou de de ne pas les assumer : je ne vois pas "l'arnaque" ? ou bien suis je trop naïve ?
Nous étions 65 fournisseurs réunis dans une pièce face à 4 personnes et vous me ferez croire que personne n'a eu le courage de s'exprimer aussi violemment que ce qui est prétendu ???
Certains n'apprécient pas le style direct de Laurent Abitbol mais dommage que certains T.O n'aient pas eu le même franc parler lors de notre réunion !
Économiquement parlant, la demande globalisée de commission correspond déjà à la pratique et donc à la réalité pour la plupart des T.O quand on ajoute les points CRF et marketing à la com sur facture !
Chacun est libre d’adhérer ou pas à ces propositions et les consultations n'ont même pas encore commencé !

14.Posté par benslimane le 14/06/2018 16:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je ne sais pas qui se cache derriere mehdi, mais le vrai Raouf il est là et bien là_ je dis que sur la forme rien à dire et que sur le fond on s est parlé cash entre selectour et TO _ aucune entourloupe donc ....mais qui ne présume en rien de notre position ni d un soi disant accord puisque je suis relancé ce jour même par l équipe commerciale pour prendre rdv étant parmi les derniers inscrits!! ... .... je suis bien là!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure

















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et TourMaGEVENTS, l'agenda des événements du tourisme.

TourMaG.com DMCmag.com TourMaGEVENTS.com La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips