TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e




SoGuide : les guides touristiques ont aussi leur Evaneos

SoGuide est une plateforme de mise en relation entre les guides et les voyageurs



Et si Evaneos faisait des émules dans le tourisme ? Se basant sur une idée commune, SoGuide est une start-up mettant en relation les voyageurs avec des guides touristiques triés sur le volet. Si sa grande sœur se veut énigmatique sur ses chiffres, Arthur Dupont PDG de SoGuide est plus transparent et vous raconte son histoire.


Rédigé par le Jeudi 5 Septembre 2019

Avec actuellement 155 guides, SoGuide vise le cap des 300 référencés sur le site d'ici le printemps 2020 - SoGUide
Avec actuellement 155 guides, SoGuide vise le cap des 300 référencés sur le site d'ici le printemps 2020 - SoGUide
Depuis de nombreuses années, les start-up naissent avec un souhait : supprimer les intermédiaires pour prendre des parts de marché aux entreprises existantes. SoGuide est de cette veine.

Fondée en 2015, la plateforme est apparue sur la toile avec l'ambition de mettre en relation les voyageurs avec des guides touristiques du monde entier. Au début de son existence, simple projet étudiant, le site s'est découvert de nouvelles ambitions en ce début d'année 2019.

"L'objectif est de proposer au consommateur le tarif le plus juste en supprimant les intermédiaires qui ponctionnent à chaque transaction une commission," explique Arthur Dupont, le PDG de SoGuide.

La plateforme n'est pas ouverte à tous les guides. Les professionnels sélectionnés pour garantir la qualité des prestations et surtout instaurer un lien de confiance entre les voyageurs et les guides.

Cela ne vous rappelle rien ? Evaneos bien sûr. "Nous sommes différents car il n'y a pas d'agence réceptive. Puis au lieu de proposer un voyage de l'aéroport à l'aéroport, nous proposons plutôt un séjour dans la destination menant le client d'un point A à un point B" résume Arthur Dupont.

Si les économies atteignent 3 à 4 fois le prix observé dans certaines agences de voyages, la start-up ne fanfaronne pas et se veut modeste dans son développement.

"Nous avançons au jour le jour. Pour tout vous dire, nous ne rentrons aucune recette pour le moment car nous sommes dans une phase d'observation du comportement de nos voyageurs" confie le responsable.

Il faut dire que malgré quatre ans d'existence SoGuide a totalement pivoté, en ce début d'année.

Nouveau site et nouvelles ambitions

En effet, SoGuide a été créée à la base par Thibault Renouf, alors étudiant d'HEC.

"A l'époque, il voulait partir faire un trek dans l'Atlas. En regardant sur internet, il s'est aperçu qu'il ne pourrait pas organiser son voyage par ses propres moyens" précise Arthur Dupont.

Faisant face à un cout trop élevé, l'étudiant décide de créer son propre site de mise en relations entre les voyageurs et des guides locaux. SoGuide apparaît alors sur la toile grâce à un site WordPress, proche du blog, qui recense des centaines de guides indépendants mais sans aucun objectif de monétisation.

A cette époque SoGuide n'est alors qu'un projet étudiant.

Sauf que depuis, Thibault Levi a fondé une autre start-up, Partoo gérant la visibilité des grandes entreprises sur internet, dont il a tiré une belle somme à la revente. Fort de cette capacité d'investissement "il a décidé de recruter une équipe pour relancer SoGuide" explique le PDG de la start-up.

Si la plateforme de mise en relation a été laissée au stade embryonnaire de son développement, elle a permis plus de 2 500 prises de contact, donc l'intérêt était bien présent.

Le projet refait surface, avec cette fois-ci un budget marketing, une équipe de quatre personnes et bientôt cinq personnes et avec l'ambition de devenir un acteur majeur du tourisme.

"Nous avons refait intégralement le site et nous menons des campagnes d'acquisition clients sur les réseaux sociaux." Avec déjà des retombées, puisque la nouvelle plateforme apparue en avril génère chaque mois plus de 100 prises de contact et avec une croissance constante.

Un taux de conversion de 15 %

Après une expérience de quelques années dans une importante start-up en Asie du Sud-Est, Arthur Dupont a pris la direction de SoGuide - Crédit photo : SoGuide
Après une expérience de quelques années dans une importante start-up en Asie du Sud-Est, Arthur Dupont a pris la direction de SoGuide - Crédit photo : SoGuide
La médaille en chocolat ne suffit pas à Arthur Dupont qui souhaite développer les services avec une monétisation intégrée au site d'ici la fin de l'année 2019.

De plus depuis jeudi 5 septembre 2019, la plateforme propose la mise en relation directement sur son site avec une messagerie interne.

Cette dernière opération est cruciale pour le développement de la start-up. "Nous allons pouvoir analyser et comprendre les demandes de nos utilisateurs, mais surtout les réponses des guides," prédit le PDG de SoGuide.

Tout comme Evaneos, la limite du développement de la jeune pousse dépendra du taux de conversion des discussions, actuellement de 15%, celui-ci devra être amélioré.

"Cela passera par la création d'une charte pour professionnaliser nos guides et à l'avenir des formations." En effet, SoGuide est totalement dépendante des professionnels qu'elle recense. Le business model reposera sur le prélèvement de commission sur les voyages réalisés.

Si l'équipe se repose actuellement sur ses fonds propres. La jeune pousse s'attend a développer des recettes significatives d'ici le printemps prochain.

Après cela une levée de fonds sera lancée. Mais en attendant les chantiers sont nombreux et ouverts sur tous les fronts.

Atteindre 500 prises de contacts par mois d'ici mars 2020

D'autant que SoGuide vise les 500 prises de contacts par mois d'ici mars 2020.

"Une équipe de tournage est partie en Asie du Sud-Est pour réaliser des vidéos sur nos 50 guides dans la région. L'intérêt est double. Cela nous apportera de la visibilité mais aussi de la confiance en nos professionnels" espère Arthur Dupont.

Ce n'est pas tout. Avec actuellement 155 guides, SoGuide vise le cap des 300 référencés sur le site d'ici la fin de l'année 2019, mais cela ne se fera pas à n'importe quel prix.

"Clairement nous ne voulons pas avoir 50 000 professionnels sur notre plateforme, nous privilégions la qualité." Tout comme les destinations. Les voyageurs peuvent accéder à 28 destinations, mais celles-ci seront plus nombreuses dans les mois à venir, avec toutefois une même constante.

Pour être efficace et convertir, SoGuide ne peut pas se positionner sur les pays faciles d'accès.

"Pour l'instant, nous ne nous intéressons pas à l'Europe, mais seulement aux destinations en voie de développement, où il est compliqué d'organiser un voyage et trouver des informations," martèle Arthur Dupont.

D'ailleurs dans le top 5 des pays les plus sollicités se trouve la Tanzanie, Bali, la Jordanie, le Sri Lanka et Madagascar.

Les start-up ne vont pas toujours trop vite, trop loin, trop fort... Mais certaines montent crescendo, avec du recul pour mieux atteindre ses objectifs.

SoGuide en chiffres

Créée en 2015, refonte du site en avril 2019.

Panier moyen : 1 500 euros, sans les vols.

La cible : les 45-65 ans, aimant être assistés dans leurs séjours.

155 guides dans 28 destinations.

Activité du site : 100 prises de contact par mois.


Romain Pommier Publié par Romain Pommier Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Romain Pommier
  • picto Facebook
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 1875 fois

Notez


1.Posté par CNRS le 06/09/2019 09:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et voilà encore des petits opportunistes qui cherchent à court-circuiter le marché et mettent en danger le métier par pure opportunisme. Soit vous comptez en vivre et il faudra vous rémunérer et donc y inclure des marges, soit vous vivotez et tout ce que vous aurez gagné, c'est de mettre en relation des clients et leurs interlocuteurs réceptifs directement qui n'auront à l'avenir plus besoin de vous. Et beaucoup d'agences qui font du sur mesure auront soufferts de cette concurrence irresponsable

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >








Dernière heure











TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
La Travel Tech
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

TourMaG.com DMCmag.com La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips