TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Station de ski : les moniteurs voient rouge suite aux annonces d'Emmanuel Macron

Le Syndicat National des Moniteurs du Ski Français demande une révision des annonces



La vindicte monte un peu partout dans le secteur touristique. Alors que les hôteliers doivent descendre dans la rue à Marseille, les vestes rouges pourraient en prendre le chemin. Le Syndicat National des Moniteurs du Ski réclame une révision de la décision du président de la République.


Rédigé par La Rédaction le Jeudi 26 Novembre 2020

Le Syndicat National des Moniteurs du Ski Français demande une révision des annonces - DR
Le Syndicat National des Moniteurs du Ski Français demande une révision des annonces - DR
La gronde monte jusque dans les montagnes françaises.

Interloqués par l'annonce du président de la République, les professionnels des sports d'hiver ne s'avouent pas vaincus, à l'image des célèbres vestes rouges.

Les moniteurs de ski, via leur syndicat, font part ce matin de leur "incompréhension" face à une décision arbitraire, alors même qu'ils avaient obtenu "de Matignon un délai supplémentaire de 10 jours pour une prise de décision concernant l’ouverture des stations."

"Il est difficile de comprendre ce matin comment fonctionne ce Gouvernement.

Tous les acteurs de la montagne ont été plus que jamais soudés et responsables afin d’appréhender cette saison d’hiver dans la plus stricte sécurité sanitaire et nous avions fait admettre à Matignon l’idée d’attendre encore 10 à 15 jours pour une
prise de décision plus en phase avec l’évolution de l’épidémie !
" s'exclame Eric Brèche, Président du Syndicat National des Moniteurs du Ski Français (SNMSF).

D'ores et djà privé d'une partie du début de saison et maintenant des vacances de Noël, les professionnels vont enregistré un manque à gagner très important.

Plus de 17 000 moniteurs sans revenus pour la saison ?

Le Président de la République annonce l’ouverture des commerces et des activités de plein air pour le périscolaire à partir du 28 novembre.

Et le syndicat de questionner : "La montagne n’est-elle pas une activité de plein air ?

Les grands espaces naturels qu’offre pourtant la montagne favorisent « spontanément » l’air pur, la mise en place des indispensables gestes barrières et la distanciation sociale.

Est-ce plus difficile d’accueillir des français sur un Domaine Skiable plutôt qu’en ville ou en bord de mer ?"

Pour le SNMSF, l'ouverture des stations limitrophes avec la France posera problème, d'autant plus dans la volonté d'harmonisation européenne voulue par Emmanuel Macron.

Les moniteurs sont plus de 17 000, avec un statut indépendant, dans ces conditions le syndicat demande au Gouvernement la révision de cette décision.

"i[Il devient urgent, socialement et humainement, pour toute une profession et tout un écosystème de clarifier cette question afin que la mobilisation générale pour lutter contre l’épidémie ne soit pas remise en cause
", conclut le communiqué.

Malheureusement l'exécutif n'a pas décidé d'aborder la question des stations dans les prochains jours...

Lu 1250 fois

Notez







































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias