TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e


Thomas Cook France : 347 emplois passés à la trappe et... pas une ligne (ou presque) dans la presse !

A titre de comparaison, Whirpool c'était 290 emplois menacés



347 personnes sur le carreau et à peine quelques lignes dans la presse grand public nationale... C'est à croire que la faillite de Thomas Cook France, qui avait déchaîné les passions quand les passagers étaient en rade, n'intéresse plus grand monde... Étonnant, non ?


Rédigé par le Lundi 2 Décembre 2019

Comme nous le faisait justement remarquer une lectrice, 347 licenciements, c'est plus que la fermeture de Whirpool à Amiens - DR
Comme nous le faisait justement remarquer une lectrice, 347 licenciements, c'est plus que la fermeture de Whirpool à Amiens - DR
Alors, bien sûr, il y a les inondations, et puis la réforme des retraites et la grève générale qui se prépare le 5 décembre... Il y a aussi les 13 militaires morts au Mali dans le crash de deux hélicoptères.

Mais tout de même : 347 postes chez Thomas Cook France qui ne seront pas repris... 347 personnes sur le carreau et pas une ligne dans la presse grand public (ou très peu)... Voilà qui laisse songeur.

Comme nous le faisait justement remarquer une lectrice, 347 licenciements, c'est plus que la fermeture de Whirpool à Amiens.

A l'époque, 290 emplois étaient sur la sellette dans l'usine d'électroménager. Et l'affaire avait fait grand bruit ! Les salariés de Whirpool avaient fait les gros titres. Une mise en lumière accélérée par l'élection présidentielle de 2017.

A cette occasion d'ailleurs, les deux candidats engagés dans le second tour, Marine Le Pen (FN) et Emmanuel Macron (LRM) avaient fait le déplacement.

Là pour Thomas Cook : nada... walou !

Alors oui c'est vrai, nous ne sommes pas en période d'élections. Mais tout de même !

Force est de constater que les syndicats et les représentants du personnel de Thomas Cook France se sont faits pour le moins discrets.

On imagine qu'ils avaient d'autres chats à fouetter que de parler aux journalistes ? Et surtout qu'ils ont appliqué à la lettre la consigne de l'interdiction de parler à la presse...

Reste qu'il y a de quoi s'interroger. Surtout lorsqu'on sait que certaines agences Thomas Cook, qui ne faisaient pas partie de la reprise et dont les salariés ont brisé le silence en nous livrant leur témoignage, ont finalement intéressé des repreneurs potentiels.

Lire : Agences Thomas Cook non reprises : "je dois faire le deuil de tout ça"

Et oui, vous ne le savez peut-être pas mais nous avons eu plusieurs coups de fil à la Rédaction d'entreprises qui voulaient avoir le contact de plusieurs des agences "laissées-pour-compte".

Cela ne veut pas dire que la reprise sera possible, mais c'est déjà un pas en avant.

Et on peut sans doute regretter que les représentants du personnel et syndicats de Thomas Cook France ne se soient pas davantage mobilisés pour défendre leurs emplois de façon plus énergique. C'est ce qu'on appelle un raté, car 347 emplois c'est quand même pas une paille !

Étonnant non ?

Céline Eymery Publié par Céline Eymery Rédactrice en Chef - TourMaG.com
Voir tous les articles de Céline Eymery
  • picto Facebook
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 7432 fois

Notez



1.Posté par cavousétonne le 03/12/2019 09:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
moi non, tout le monde en France se fout royalement du Tourisme...sauf sans les discours !

2.Posté par Gavroche d''''Aquitaine le 03/12/2019 10:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J’avais en son temps évoqué le sujet avec un journaliste d’un grand média national suite à un PSE chez Thomas Cook et sa réponse avaient été sans appel: "des agents de voyages virés ça fait moins d’audience que des pauvres ouvriers " je m’étais permis de lui dire que les salaires chez nous étaient moins élevés, moins d’avantage et que souvent ça permettait à des familles de vivre. Sa réponse resta la même. Honte à tous ces médias 🤯

3.Posté par Hassata le 03/12/2019 10:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On ne parle pas non plus des équipes d'animateurs. Beaucoup etaient en CDI, ils se retrouvent sur le carreau, et personne ne se préoccupe de leur devenir.

4.Posté par Mounir Ben Aissa le 03/12/2019 10:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si vous le voulez bien Céline, nous nous permettons de rectifier ce nombre…car derrière les 347 sur le carreau en France (que nous saluons et embrassons bien forts), il y a les animateurs et les représentants dans tous les Clubs à l’étranger, et qui sont au nombre de 413.
Ils sont aussi sur le carreau, ce qui fait un total de 347 + 413 = 760.

Il est vrai qu’ils sont « souvent » oubliés dans les communications sans doute par manque de reflexe ou un simple oubli.
Ce sont des personnes qui contribuent et apportent une très grande valeur ajoutée aux séjours vendus via le web ou en agence.

Ils sont surtout les personnes les plus proches des partenaires hôteliers et des clients.
Dans le métier du tourisme, il y a deux personnes qui peuvent prétendre connaître "très bien les clients individuellement " : les vendeurs dans les Agences de Voyages & les Animateurs.

Après le mercato des hôtels, des agences, place au Mercato du staff sur le carreau en France et il y’a aussi celui des animateurs/ Rep pour les embauches dans les structures à l’étranger et en France.

760 au total avec 413 animateurs /Reps : il y’a de quoi faire le marché...

« Nous voulons rendre hommage à toutes les équipes d’animation, le staff hôtelier et les représentants, un grand MERCI, pour tout le bonheur et l’enchantement que vous avez apporté à tous les clients.

Vous avez été au top lors de la gestion de la crise des retours clients Français fin Septembre suite à la défaillance de Jet tours et de Thomas Cook.
Vous avez été pour certains clients inquiets et stressés, de valeureux pompiers, des psychologues, des pédagogues, pour d’autres des amis proches, des membres de la famille…vous avez été dans l’humain, dans la compassion et vous avez été des professionnels, vous nous avez fait honneur.
Vous avez su à votre âge gérer une situation difficile et très particulière, bravo…mettez ça sur votre CV, Animateur SOS…  »

Gros bisous, de la part de nous tous,
Anne Sophie, Ingrid, Sophie, Virginie, Marco, Issam, Mourad, Bob, Anis, Yoan, Mounir…

On reste unis et on avance…
Bien à vous

5.Posté par Céline Eymery le 03/12/2019 11:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour Mounir

Merci pour ce complément d'information.
C'est vrai que nous les avons oubliés. Nous avons tenté de joindre certains animateurs suite à des commentaires malheureusement nous n'avons pas eu les bons contacts.

Bien cordialement
Céline

6.Posté par Gavroche d''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''Aquitaine le 03/12/2019 11:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Céline,
merci pour votre article, mais je pense que les syndicats de TC ont souvent été mis à contribution ces dernières années et ont agi avec efficacité.
J'ajouterai au nombre des dommages collatéraux évoqués fort justement par Mounir, les hôteliers qui vont fermer et/ou licencier en masse, des TO régionaux français qui ont entamé des licenciements importants au sein de leurs équipes (comme c'est un scoop je vous laisse trouver) faute de règlement.
Sans oublier certains de vos "collègues" qui devront choisir une nouvelle cible à détruire
Mais je me permettrai de poser une question: si demain votre employeur (ce que je ne vous souhaite pas sincèrement) était en faillite, qu'il recherchait un investisseur et vous demande de ne rien dire ni écrire sur le sujet que se soit de façon négative ou positive, et que votre poste était en jeu que feriez-vous?
Je sais ce n'est pas facile de répondre car c'est compliqué d'être coincée entre son éthique et sa survie.
Quelque soit votre réponse je ne la jugerai pas et qui suis-je pour le faire...?
Ce que j'ai appris c'est que les hommes et les femmes qui travaillaient pour TC/JT étaient et sont toujours attachés à leur entreprise et solidaires dans toutes les tempêtes traversées.
Alors bon courage à eux et toute mon affection marine

7.Posté par VIREDPSE le 03/12/2019 12:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
vanité des vanités...

8.Posté par HPOIROT le 03/12/2019 12:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Gavroche du Sud ouest, comme dit l'adage, vous en avez trop dit ou pas assez.. Nous aimerions bien savoir de qui vous parlez au sujet des licenciements chez DES TO régionaux....

9.Posté par Céline Eymery le 03/12/2019 12:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour Gavroche d'Aquitaine,
Oui vous avez raison c'est toujours plus facile de refaire l'histoire. Mais je trouve tout de même peu commun la discrétion des représentants du personnel dans cette affaire. Toutefois j'imagine qu'ils ont agi pensant faire pour le mieux des intérêts des salariés.
Bien à vous
Céline Eymery

10.Posté par Gavroche d'''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''' le 03/12/2019 12:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vanité des vanités, tout est vanité, dit l'Ecclésiaste.
Le fond de ce message est de méditer sur la nature passagère et "vaine" (d’où "vanité") de notre vie , l’inutilité des plaisirs du monde dont le pouvoir et l'argent sont des exemples, face à la mort qui nous guette et que je suppose VIREDPSE extrapole à la vie des entreprises.
Je reconnais que certains plaisirs sont tellement agréables et nécessaires comme l'amour, la joie, des agapes avec un bon vin et des amis qu'il serait stupide d'y renoncer

Concernant la demande de HPOIROT, je n'écrirai rien, ni ne donnerai aucune information (le fameux secret des sources bien connu des journalistes) pour ne pas compromettre les personnes concernés et leurs entreprises qui font ce qu'elles peuvent pour sortir du "bourbier" créé par les financiers vautours et relayé par une désinformation chronique, reprise par leurs ayant-droits et leurs serfs. Je suis certain qu'il ne m'en tiendra pas rigueur. C'est ce qu'on appelle l'effet "domino".

Gratitude à Céline EYMERY pour sa réponse sincère

PS: Petite rectification, Le Monde et Radio France ont évoqué, certes brièvement, le sort des salariés de TC, Méa Culpa mais surtout pas Maxima Culpa..

11.Posté par HPOIROT le 03/12/2019 15:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Gavroche, votre dernier message m'interpelle,
je me demandais si par hasard, vous ne travailleriez pas de midi à minuit...
Bien à vous

12.Posté par Gavroche d''''Aquitaine le 03/12/2019 17:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
HPOIROT, serait-il Sage de répondre à cette question, sans Force mais avec la Beauté des mots?
cordialement

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 4 Décembre 2019 - 23:45 French bee : de l’Essonne aux prisons égyptiennes



Dernière heure















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
La Travel Tech
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

TourMaG.com DMCmag.com La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips