TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Timescope : le voyage dans le temps s'exporte à l'étranger

Timescope investit Londres et Hambourg



Elle est l'une des rares start-up ayant su tirer profit de l'usage de la réalité virtuelle dans le tourisme, Timescope ne cesse de se développer te s'exporte dorénavant en dehors de nos frontières. Le voyage dans le temps a la cote, nous vous donnons des nouvelles de Timescope.


Rédigé par La Rédaction le Lundi 28 Octobre 2019

Bien plus sécurisés et moins incertains qu'une Delorean, nécessitant des grands besoins en électricité, les voyages dans le temps orchestré par Basile Segalen (cofondateur et DG de Timescope) rencontrent un franc succès.

Les bornes de Timescope, la start-up qui a su convertir la réalité virtuelle en business-modèle, se multiplient sur notre territoire mais s'exporte aussi à l'étranger.

Fondée en 2015, la jeune pousse a déjà installé une soixantaine de bornes dans toute la France, proposant de voyager dans le temps, en recontextualisant des monuments dans une période précise.

Et après la conquête de la France, Timescope vient de poser ses casques de l'autre côté de la Manche, près du Pont de Londres, dans l’espace public.

Commandée par "the Zoological Society of London" l'installation propose une expérience immersive qui plonge les passants dans la Tamise, pour découvrir en réalité virtuelle l’écosystème du fleuve.

Le développement en France s'accélère

Ce n'est pas tout, après les rives de la Manche, les équipes de Basile Segalen vont se rendre prochainement outre-Rhin.

Le Musée archéologique de Hambourg (ou AMH, pour Archäologisches Museum Hamburg) vient de commander des bornes, pour permettre aux visiteurs de voyager dans le temps, aux origines de la ville.

Ce développement international n'est pas le seul axe pour Timescope, car la France est un terrain de jeu infini.

D'ailleurs un projet est en cours de déploiement pour des bornes à proximité de douze gares de la région parisienne, avec la Société du Grand Paris et le Cent Quatre. Ces installations permettront de découvrir le futur de ces gares, après les travaux. Et de plonger dans des œuvres artistiques qui interprètent ces territoires.

Après l'installation de bornes en extérieur, le Timescope-mini, moins encombrant et plus léger,destiné aux musées et autres lieux accueillant du public, a déjà trouvé ses clients, car 10 petites bornes sont installées.

En quatre ans d'activité, Timescope a désormais trouvé son rythme de croisière pour atteindre l'équilibre et doit maintenant s'atteler à bien mener le recrutement de futurs collaborateurs.

Lu 1808 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

































  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • CampingMag
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM l'Alliance