TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e



Tourinter : la ''méthode'' Pérot à l'épreuve de la prod sur mesure et circuits de NF

Pas de révolution mais une construction faite de dialogue



Le lyonnais Christophe Pérot va désormais passer beaucoup de temps à Paris pour piloter la production circuits et à la carte de Nouvelles Frontières. Il se veut rassurant aussi bien vis-à-vis de ses collaborateurs lyonnais que de l’équipe parisienne dont il aura la charge. Pas de révolution mais une construction faite de dialogue.


Rédigé par Geneviève BIEGANOWSKI le Jeudi 28 Juillet 2011

C. Pérot veut tenter d’appliquer la même méthode de management avec la production circuits de Nouvelles Frontières
C. Pérot veut tenter d’appliquer la même méthode de management avec la production circuits de Nouvelles Frontières
Pascal de Izaguirre a confié à Christophe Pérot, l’actuel président de Tourinter/Aventuria, la production des circuits et du à la carte de Nouvelles Frontières.

L'homme, basé à Lyon, n’est peut-être pas connu des équipes de NF, comme le mentionnait hier le secrétaire du CE, Jorge Partida dans son interview à TourMaG.com (LIRE), mais il ne manque pas de bouteille, avec une vingtaine d’années d’expérience du tour operating et un tableau d’honneur bien rempli.

C’est surtout la "méthode" Pérot qui fait ses preuves. « Lorsque j’ai repris Tourinter il y a trois ans, les collaborateurs étaient démotivés. Aujourd’hui, ils sont enthousiastes et pleins de dynamisme.

Nous sommes devenus le numéro un sur notre créneau des destinations long courrier à la carte. L’année dernière, Tourinter/Aventuria a réalisé un chiffre d’affaires de 105 millions d’euros. »

La prod circuits NF pèse 350 millions d‘euros

Christophe Pérot veut donc tenter d’appliquer la même méthode de management avec la production circuits de Nouvelles Frontières qui pèse, elle, 350 millions d‘euros.

Pas question de passer en force. « Imposer quelque chose ne réussit jamais. On peut orienter en faisant partager ses idées mais c’est l’objet d’un dialogue permanent. Un manager doit avant tout avoir l’esprit d’ouverture et écouter son équipe. »

Si le patron de Tourinter affirme n’avoir pas encore terminé son analyse de la partie de la production NF dont il aura la charge, il ne prévoit pas pour autant d’y faire la révolution séance tenante.

« Il y a de très bons produits comme les petits circuits en bus, les produits Kenya, par exemple, qui font partie des produits stars de Nouvelles Frontières. Tout ceci est fabriqué par des professionnels dont la compétence est reconnue ».

C’est donc au fil du temps qu’il prévoit d’y apporter des améliorations : « Je ne suis pas inquiet sur l’issue du challenge. La réussite tient en trois éléments déterminants : du travail, du bon sens et une bonne équipe ».

Alors, y plus qu'à...

Lu 5417 fois

Tags : marmara, nf, tourinter
Notez



1.Posté par PSE informatique NF le 28/07/2011 14:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'une des grandes erreurs de NF a été de vouloir faire d'Internet sa première agence. On ne peut pas tout vendre sur Internet. Et principalement les circuits. Demandez aux guides accompagnateurs :
- Femme enceinte de sept mois qui se présente pour traverser le désert.
- Clients désappointés de devoir faire leurs besoins dans la nature et de se laver dans la rivière. Pour eux une nuit sous la tente n'était concevable que dans un camping trois étoiles.
- Inconcevable aussi : Rester trois jour sans réseau téléphone, ne pas pouvoir recharger son portable faute d'électricité, ne pas pouvoir prendre une vraie douche, etc.
Le client traditionnel NF n'est pas un client Internet.

2.Posté par Zanzibar le 28/07/2011 23:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est une réalité : ON NE PEUT PAS TOUT VENDRE SUR INTERNET !
OK pour les packages Bassin Med à prix "légers"
OK pour le déstockage et les dernières minutes
OK pour les circuits "basiques" bus ou 4x4 + hôtels
De plus, ce n'est pas internet qui forge l'image de marque d'une entreprise "click and mortar"... c'est l'agent de voyage, celui qui connait parfaitement les produits, celui qui est capable de correctement conseiller le client, celui qui saura répondre aux questions avant, pendant et après le voyage...
Au début des années 2000, il était tentant de s'imaginer la fin des agences physiques au profit du tout web et s'imaginer de mirobolants profits... Plus de 10 années et de trop nombreux plans sociaux ont été nécessaires pour se rendre compte que cela ne fonctionne pas ! Quel gâchis !
Aujourd'hui, l'utilisation des NTIC est utile pour la profession, en matière de formation et d'information... Elles sont, à mon avis, sous utilisées... Dommage !
Zanzibar, un ancien de NF.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et TourMaGEVENTS, l'agenda des événements du tourisme.

TourMaG.com DMCmag.com TourMaGEVENTS.com La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips