TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e




Tourisme InnovationLab : "le tourisme n'est pas une industrie prise au sérieux"

Interview de Philippe Broix, le directeur du Tourisme InnovationLab



En décalage avec le calendrier scolaire et économique, les incubateurs dévoilent les uns après les autres leurs nouvelles promotions de start-up. Ce mercredi 20 novembre 2019, c'est au tour du Tourisme InnovationLab à Angers de lever le voile sur les 7 jeunes pousses qui vont rejoindre la structure. Nous avons pu échanger avec Philippe Broix, le directeur du Tourisme InnovationLab pour discuter de cette actualité et d'autres sujets.


Rédigé par le Mercredi 20 Novembre 2019

"a plupart des start-up sont des micro-projets qui couvrent des marchés de niche" selon Philippe Broix directeur du Tourisme Innovation Lab - Crédit photo : ESTHUA
"a plupart des start-up sont des micro-projets qui couvrent des marchés de niche" selon Philippe Broix directeur du Tourisme Innovation Lab - Crédit photo : ESTHUA
TourMaG.com - Sans vous offenser, vous n'êtes pas la structure d'accueil des start-up du tourisme la plus connue de France. Pourriez-vous présenter Tourisme InnovationLab à Angers ?

Philippe Broix :
Je suis à la tête d'un programme régional de développement de la recherche, de la formation et de l'innovation pour le secteur du tourisme, dont la structure Tourisme Innovation Lab fait partie.

On s'occupe d'accompagner l'enseignement supérieur, la recherche et l'innovation, c'est une spécificité de notre structure, mêlant les compétences académiques avec une démarche pour connecter cela avec le monde économique.

Alors que bien souvent, la construction se fait à l'inverse, en partant des attentes du monde de l'entreprise pour ensuite les croiser avec les ressources académiques et technologiques.

TourMaG.com - C'est la façon de vous démarquer dans l'écosystème de l'innovation ?

Philippe Broix :
Bien sûr, nous faisons partis du réseau France Tourisme Lab, qui aime bien la spécialisation des structures sur des thématiques.

L'industrie peut se découper en un nombre infini de segments, mais notre spécialisation revient à connecter les acteurs socio-économiques avec ceux de la recherche et de la formation.

"En France... la formation en tourisme n'est pas particulièrement reconnue"

TourMaG.com - En ayant ce recul universitaire, vous apportez un regard différent aux start-up...

Philippe Broix :
Je le pense. Quand je discute avec Laurent Queige du Welcome City Lab, l'une des principales difficultés qu'il éprouve, dans la reconnaissance à l'international, réside dans l'incapacité à embarquer les centres de recherches.

Dans un pays ayant une tradition touristique forte, finalement nous n'avons pas une organisation de notre formation en tourisme nous permettant qu'elle soit particulièrement reconnue.

Pourtant, nous avons un très bon enseignement supérieur en général. Nous devrions avoir la capacité d'être plus pertinent sur ce sujet, mais c'est une activité particulière.

Le tissu touristique est composé d'acteurs mondiaux n'ayant pas besoin de nous, et de 90% de TPE, pour lesquelles la recherche ne leur parle pas du tout.

TourMaG.com - D'ailleurs l'ESTHUA qui héberge le Tourisme InnovationLab a créé cette année une structure de recherche en tourisme. Qu'en est-il ?

Philippe Broix :
Nous avons créé en mai 2019, le premier groupement de recherches en tourisme en France, auquel le CNRS appartient, ainsi que 18 établissements du grand Ouest.

Nous regroupons plus de 150 enseignants-chercheurs, après deux ans de tractations et de dialogue.

L'objectif est de fédérer l'ensemble du milieu pour rendre la recherche plus opérationnelle et surtout mieux se connecter avec le secteur socio-économique. Les territoires, tout comme l'industrie, ont un besoin urgent d'innover.

"Un événement sportif est l'excuse pour découvrir une destination"

TourMaG.com - Le fait de constituer un groupement de chercher est-ce aussi une façon de permette une prise au sérieux de l'industrie touristique ?

Philippe Broix :
Bien évidemment, le tourisme n'est pas une industrie prise au sérieux. Alors que cela existe depuis bien longtemps dans les pays anglo-saxons, jusque-là la France était absente. Nous avons un enseignement supérieur de qualité, il faut en tirer profit.

Il faut réussir à faire parler des géologues, des sociologues, des anthropologues, des architectes ou encore des personnes du digital. Nous rassemblons plus de 12 disciplines universitaires différentes, le tourisme est transversal.

En France, nous avions encore jusque-là un retard. Nos trois pré-projets retenus portent sur l'emploi et le tourisme, un autre en lien avec les territoires et les destinations. Il ne faut pas perdre d'esprit que ce sont des projets sur le moyen terme.

TourMaG.com - Pour en revenir à l'actualité du Tourisme InnovationLab, quelle est la nouvelle promotion de start-up ?

Philippe Broix :
Tout d'abord, je me suis opposé à la sectorisation voulue par le France Tourisme Lab.

J'ai pris le parti d'accueillir un large spectre de start-up, couvrant n'importe quelle problématique du tourisme. Nous offrons un parcours sur-mesure à nos jeunes pousses, allant d'une formation diplômante, un accompagnement en fonction des besoins et une possibilité d'expérimenter leurs solutions. (voir encadré)

Ainsi, nous avons une plateforme qui souhaite référencer des activités touristiques haut-gamme, Vox Culturae qui permet de voyager à travers le temps et l'espace, mais aussi une solution avec des drones pour la création des visites culturelles et ludiques.

Pour finir, nous avons aussi sélectionné une marketplace sur les voyages d'études, puis sur l'hébergement, et une solution intéressante mêlant le marché chinois et le tourisme sportif. Un événement sportif est l'excuse pour découvrir une destination.

"La discipline ou le sujet d'étude qu'est le tourisme n'est pas prix au sérieux"

L'industrie a été totalement bouleversée. Nous voyons que l'innovation n'est pas que technologique - Crédit photo : ESTHUA
L'industrie a été totalement bouleversée. Nous voyons que l'innovation n'est pas que technologique - Crédit photo : ESTHUA
TourMaG.com - La précédente promotion a pu bénéficier d'une expérimentation. Qu'en tirez vous comme enseignements ?

Philippe Broix :
Deux start-up ont pu en profiter. Teodym qui est une solution portée par deux anciens cadres supérieurs de l'hôtellerie qui ont identifié de par leur expérience, un marché sur le remplacement des responsables des hôtels indépendants.

Quand ces dirigeants veulent partir en vacances ou s'absenter, ce n'est pas possible, la plateforme qualifie un groupe de personnes ayant les qualités pour tenir ces établissements.

De l'autre côté, Akken a expérimenté l'intérêt de découvrir une destination ou des lieux par un portrait sonore, pour sortir des sentiers battus.

Les expérimentations se sont très bien passées, les entreprises ont pu tester directement auprès du public concerné, pour élaborer le meilleur produit possible.

TourMaG.com - Pour revenir au groupement de recherches comment expliquer que cela n'intervienne qu'en 2019 ?

Philippe Broix :
La discipline ou le sujet d'étude qu'est le tourisme n'est pas prix au sérieux. En France, tout est organisé par discipline, dès que vous touchez au pluridisciplinaire cela devient plus compliqué, alors que les sciences dures ont meilleure presse.

Ces dernières ont besoin de gros investissements cela fait plus sérieux alors qu'en sciences humaines et sociales, les chercheurs peuvent travailler pratiquement tout seul.

Le fait que le CNRS nous rejoigne dans cette démarche, la crédibilise.

Start-up "la plupart ce sont des micro-projets qui couvrent des marchés de niches"

TourMaG.com - En tant qu'observateur de l'innovation, comment observez-vous son évolution ?

Philippe Broix :
L'industrie a été totalement bouleversée. Nous voyons que l'innovation n'est pas que technologique, mais plutôt que cette dernière vient au service de l'innovation.

Airbnb existe par la technologie, mais pas seulement. Le digital permet de faire du one to one, ce qui n'était pas le cas avant. Nous sommes tous touristes, mais nous avons maintenant tous la capacité d'offrir des prestations touristiques.

Le digital a fait exploser tous les modèles, le champ des possibles est ouvert. L'époque est passionnante, même si elle inquiète les acteurs traditionnels.

TourMaG.com - Avez-vous vu apparaître d'autres façons de concevoir le tourisme ?

Philippe Broix :
Je pense que l'on se méprend, car la plupart des start-up sont des micro-projets qui couvrent des marchés de niche. Très peu de jeunes pousses visent le marché international, même peu ont la volonté de lever des capitaux.

Nous pouvons penser que l'Intelligence Artificielle, les objets connectés, la réalité virtuelle vont changer complètement la façon de pratiquer le tourisme.

Le tourisme va devenir plus inclusif, en intégrant des tranches de population qui sont pour l'heure exclues comme les personnes âgées ou les handicapés.

Chacun est unique et veut des réponses uniques. Si les technologies sont standardisées, nous sommes dans l'anti-standardisation, au niveau des envies.

Les start-up accompagnées dans cette 2e promotion :

- Polydrone We Are family : la découverte des lieux historiques et culturels autrement par la visite guidée par drone.

- Hello Cabanes : la Cabane d’étape au service du tourisme itinérant.

- LexHub : la plateforme de mise en relation entre les nombreux professionnels organisateurs et les entreprises à la recherche d’experts en regroupant et simplifiant l’accès aux offres dédiées à la Learning Expédition.

- On Se Met Au Vert : souhaite réunir et fédérer les acteurs locaux pour valoriser la richesse des savoir-faire des territoires de l’ouest de la France (Pays de la Loire, Bretagne et Normandie) auprès des consommateurs par la pratique du slow tourisme.

- Vox Culturae : propose à tous les lieux de culture (musées, sites historiques ou touristiques, lieux du patrimoine) des contenus numériques interactifs pour raconter des histoires de façon ludique.

- 2 Travel : veut proposer des programmes de séjours sur-mesure pour les touristes Chinois combinant « Sport + Nature + Loisir + Patrimoine + Gastronomie » en lien avec des événements.

- Tidden : la plateforme de réservation d’expériences premium de tourisme/loisirs en France.

Romain Pommier Publié par Romain Pommier Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Romain Pommier
  • picto Facebook
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 1723 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.








Dernière heure










TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
La Travel Tech
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

TourMaG.com DMCmag.com La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips