TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone


Une nouvelle dimension de la retraite yoga : le coliving bien-être à la carte

Organisatrice de retraites yoga, Léa a eu l’idée de les adapter au rythme de la vie professionnelle



Par expérience, Léa Coutaye, fondatrice du Yogascope, une agence de voyages spécialisée dans les stages et retraites yoga, s’est rendu compte qu’il était souvent difficile de les faire coïncider avec un agenda professionnel encombré. Elle propose désormais de mêler les deux en profitant du développement du télétravail.


Rédigé par le Lundi 25 Avril 2022

Une nouvelle formule qui permet d'aller au-delà de la simple retraite yoga (©Yogascope)
Une nouvelle formule qui permet d'aller au-delà de la simple retraite yoga (©Yogascope)
Après plusieurs années d’organisation de retraites autour du yoga et des modes de vie holistiques, Léa Coutaye, fondatrice de l’agence Yogascope décide de prendre la mesure des transformations engendrées par le confinement sur nos modes de fonctionnement.

Les digital nomades se multiplient. Les travailleurs à distance réorganisent leur espace et leur emploi du temps. Les rythmes « normaux » de la vie professionnelle et personnelle sont chahutés. C’est le moment, pense-t-elle, d’en tirer les leçons.

Elle imagine alors le concept des Terres du Yogascope. « Pourquoi ne pas faire en sorte que la retraite s’adapte aux horaires de travail de nos élèves, pour leur permettre d’en faire un mode de vie plutôt qu’un temps à part ? », propose-t-elle dans son concept.

« Aujourd’hui plus que jamais, nos modes de vie ont été transformés. Nous ne pouvons plus nier que vivre une vie heureuse passe en grande partie par une vie professionnelle épanouie, qui n’empiète pas sur sa vie privée, mais la sublime ».

Vivre conjointement la pratique du yoga et ses activités professionnelles

Un séjour mixant pratique du Yoga et télétravail (©Yogascope)
Un séjour mixant pratique du Yoga et télétravail (©Yogascope)
Des week-ends de coliving pour mixer développement personnel et professionnel.

Pour Léa, plus qu’un chamboulement, c’est une opportunité de mettre à profit du collectif chaque expérience individuelle et personnelle. Au sein des stages du Yogascope, il existait déjà des moments de partage, lors desquels chaque élève peut transmettre, partager, apprendre aux autres de façon spontanée.

Ce qui était optionnel devient le centre du concept en prolongeant le partage dans la vie au quotidien avec les autres, en travaillant côte à côte, la base du coliving et coworking.

Depuis le lancement de cette idée, trois séries d’expériences ont donné vie à Terres du Yogascope : à l’automne 2021 à l’Orangeraie, un mas en Provence qui peut accueillir 10 participants ; en janvier 2022 à La Roche, un chalet sur les pistes d’une station alpine pour 14 participants et, plus récemment, à La Pinède, un domaine forestier près de la côte landaise pour 16 participants.


Yoga : une formule à expérimenter sans contrainte de durée

A chaque fois, le programme en quasi-libre-service alterne des cours quotidiens de yoga et de méditation, des discussions avec des « Intervenants inspirants », le tout en pension complète végétarienne (moins de 200 euros par nuitée) dans un environnement haut de gamme disposant de tous les équipements pour permettre le télétravail.

Les participants sont libres de s’inscrire pour quelques jours, un week-end, le temps nécessaire pour remplir son objectif, trouver son équilibre ou retrouver sa famille.

Un parcours original

Léa Coutaye fondatrice de Yogascope
Léa Coutaye fondatrice de Yogascope
Après des études et un début de parcours dans la mode, Léa Coutaye part s’installer une année à l’étranger mais décide assez vite de revenir pour opérer sa conversion dans le monde du voyage en alliant sa passion à son nouveau métier.

Pour le compte d’une agence de voyages haut de gamme, elle crée des voyages sur mesure et apprend ainsi les ficelles du métier. D’origine indienne par son père, issue d’une longue lignée de kinésithérapeutes et d’ostéopathes, elle a été initiée au Yoga dès la plus tendre enfance.

Il ne reste plus qu’à associer l’ensemble à l’issue d’une quête pour une nouvelle orientation de sa vie personnelle et professionnelle. Partie en Inde à la redécouverte de ses racines et des fondements mêmes du yoga, elle en revient trois mois plus tard avec la conviction que les stages ou retraites de yoga ne peuvent être organisés à la légère.

Elle passe des semaines à repérer les lieux, des maisons, à discuter avec des professeurs qu’elle convainc de s’associer à son projet. Yogascope est né en 2019, quelques mois avant le début de la pandémie. Les Terres du Yogascope n’en sont jamais qu’une extension résultant de l’observation des comportements pos-Covid.

« Depuis notre but reste inchangé », déclare Léa Coutaye. « Créer des voyages pour le corps et l’esprit dans des cadres sublimes, où respire la joie de vivre ».

Lire aussi :
- Rebondir : Happy Trek, "La sortie des confinements m’a donné un coup d’accélérateur"

- Grand Tourisme Giron : comment l'entreprise s'est adaptée à la crise


Lu 1548 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus












































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias