TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


Une production France ? : "Ce n'est pas notre savoir-faire," selon Selatt Erdogan (Mondial Tourisme)

Interview de Selatt Erdogan, le directeur commercial de Mondial Tourisme



Le coronavirus est en train de chambouler notre quotidien, nos habitudes et peut être bien nos aspirations. En effet, mardi 7 avril 2020, Élisabeth Borne, Ministre de la Transition écologique déclarait : "on peut recommander aux Français de profiter de notre beau pays pour les prochaines vacances." Est-ce la fin des voyages pour le moyen et long-courrier ? Selatt Erdogan, le directeur commercial de Mondial Tourisme, répond à nos questions.


Rédigé par le Lundi 13 Avril 2020

Du côté de Mondial Tourisme, la question d'intégrer la France à la production ne s'est pas posée - Crédit photo : Mondial Tourisme
Du côté de Mondial Tourisme, la question d'intégrer la France à la production ne s'est pas posée - Crédit photo : Mondial Tourisme
TourMaG.com - Elisabeth Borne déclarait, mardi 7 mars 2020, "qu'on peut recommander aux Français de profiter de notre beau pays pour les prochaines vacances". En tant que tour-opérateur spécialiste du bassin méditerranéen, comment percevez-vous cette sortie médiatique ?

Selatt Erdogan :
Nous naviguons dans l'inconnue à tout point de vue, c'est une période très floue. Pour ce qui nous concerne, il est bien trop tôt pour pouvoir établir des pronostics concernant la période estivale.

A savoir que si je parle de l'été, bien évidemment, je ne prends pas en compte le mois de juin qui est pour nous condamné.

Notre force étant l'affrètement aérien, au niveau du stock de sièges, nous avons de quoi servir nos clients.

La prise de risque que nous prenons, nous permettra d'être plus rapidement opérationnel en période de reprise, par rapport à d'autres qui font du package dynamique.

TourMaG.com - Vous ne pensez pas qu'elle prépare l'été à venir, en incitant les Français à rester en France pour soutenir l'industrie touristique ?

Selatt Erdogan :
Je n'irais pas jusque là, mais je pense qu'elle est assez réaliste en disant que la population n'ira pas de façon massive à l'étranger.

Tout simplement parce que le dé-confinement se fera de façon progressive un peu partout dans le monde.

Si nous suivons la logique sanitaire, l'été est compromis pour certains axes et destinations, ou au mieux se décidera en dernière minute.

Je suis sûr que des opérateurs spécialistes de la France vont tirer leur épingle du jeu, néanmoins, il ne faut pas être pessimiste.

Il y a aura des voyages à l'étranger, et nous rouvrirons les destinations petit à petit en fonction des recommandations des autorités françaises et des autres pays.

Positionnement en France : "l'heure n'est pas aux dépenses ou à l'investissement"

TourMaG.com - Pouriez-vous prévoir un repositionnement de l'activité de Mondial Tourisme sur la France et ses différents territoires dans le monde ?

Selatt Erdogan :
Non, ce n'est pas notre savoir-faire, chaque tour-opérateur a ses spécificités.

Je ne dis pas que nous ne savons pas faire cela, nous aurions pu, puisque nous lançons l'hiver prochain la Laponie, donc nous sommes en capacité de lancer la France.

Pour le moment, il y a des acteurs qui savent mieux le faire que nous et nous ne pouvons pas être présents partout.

Ce n'est pas un marché sur lequel, nous nous penchons. Je pense que cette position n'est pas propre à Mondial, mais est partagée par d'autres acteurs. L'heure n'est pas aux dépenses ou à l'investissement, mais de traverser au mieux cette crise.

TourMaG.com - Comment anticipez-vous la saison ?

Selatt Erdogan :
Nous en avons justement parlé la semaine dernière avec la direction. 50 % de notre chiffre d'affaires est réalisé à partir du mois de juin. Ce chiffre veut dire qu'il est encore possible de sauver la saison.

En étant optimiste, avec une éventuelle réouverture des ventes au mois de juin, nous espérons sauver les mois de juillet et d'août, puis de performer en septembre et octobre.

D'après les dernières analyses du SETO, le mois de septembre est quasiment équivalent au mois de juillet en termes de réservations.

Par contre, nous resterons tributaires des décisions des gouvernements des différents pays, où nous envoyons nos clients.

Ils risquent de demander des garanties sur la santé de chaque voyageur. Il ne plane pas seulement sur nous l'ombre d'une reprise, mais aussi la manière dont elle se fera.

TourMaG.com - D'ailleurs quelle est votre politique pour les futurs départs ?

Selatt Erdogan :
Nous sommes allés plus loin que le SETO, en annulant tous nos départs jusqu'au 31 mai 2020.

Non pas que nous ne soyons pas pessimistes, mais nous sommes réalistes, par rapport à ce que connait la France et le monde.

Nous avons informé tous nos clients et les réseaux de cette position, en accord avec l'ordonnance, qui je dois l'admettre nous a bien aidé.

Tunisie : "ils vivent comme une deuxième révolution arabe"

TourMaG.com - Quelle est la situation pour vos clubs et vos employés à destination ?

Selatt Erdogan :
Il n'y a pas de question à se poser, tous les clubs sont fermés, le personnel est confiné.

Nous suivons le mouvement général, encore une fois quand le dé-confinement sera autorisé, les équipes sont prêtes et ont été fermées pour opérer une ouverture en accéléré.

La relance risque de prendre un peu de temps. Sous peine de me répéter, nous voulons principalement et prioritairement sauver juillet et août.

Nous sommes armés pour la reprise, après nous sommes tributaires des décisions des gouvernements, de la capacité à contrôler la propagation de la maladie et dépister les malades.

Après chaque pays a pris ses dispositions pour soutenir l'économie avec ses moyens et ses forces à disposition, même si ce n'est pas aussi fort qu'en France.

TourMaG.com - Quels retours avez-vous des clients suite à l'ordonnance et les reports ?

Selatt Erdogan :
Pour les départs annulés d'avril et mai, nous établissons déjà des contre-propositions avec des tarifs similaires pendant les vacances d'octobre 2020.

Cela nous permet de nous organiser un peu, d'autant que nous sommes sur des destinations où la météo reste propice à un report.

Il y a eu un peu de réticences, avec des demandes de report pour des dates bien précises. Mais il n'y a pas de bousculades pour le moment, donc dans l'ensemble l'opération se déroule bien.

TourMaG.com - Mondial Tourisme est un expert de la Tunisie, quels échos avez-vous du pays ?

Selatt Erdogan :
Malheureusement, ils vivent comme une deuxième révolution arabe, un véritable coup de tonnerre qui pousse à l'arrêt tout un pays.

C'est une destination qui commençait à reprendre des couleurs dans toutes les régions et encore certains hôtels n'ont toujours pas rouvert depuis la révolution arabe. Son impact reste très important pour le pays.

Au moment où le pays se trouvait en pleine reprise, tout s'écroule et la Tunisie va devoir recommencer.

Pendant cette période il n'y avait plus aucune activité dans tout le pays, nous connaissons maintenant ce qu'ont vécu les Tunisiens en 2011.

Pour conclure, j'aimerais adresser un message à tous les professionnels du secteur : je vous souhaite tous un grand courage, pour affronter cette épreuve.

Encore une fois, notre secteur risque d'être le plus touché.

Lu 3415 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

































  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • CampingMag
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM l'Alliance