TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e

logo TravelManagerMaG  



Wagram Voyages : "il faut mieux voyager"

L’interview de William Edel, PDG de l’agence de voyage d'affaires, Wagram Voyages.


Conscient de l’impact du voyage d’affaires sur l’environnement, William Edel, PDG de Wagram Voyages, souhaite encourager ses clients à « voyager mieux ». Pour ce faire, l’agence de voyages adopte un programme de reforestation et noue des partenariats avec des acteurs engagés.


Rédigé par le Jeudi 8 Juin 2023

"Nous exigeons de nos clients qu’ils participent au développement de la forêt en France", affirme William Edel, PDG de l’agence de voyage d'affaires, Wagram Voyages. @Wagram Voyages
"Nous exigeons de nos clients qu’ils participent au développement de la forêt en France", affirme William Edel, PDG de l’agence de voyage d'affaires, Wagram Voyages. @Wagram Voyages
TourMaG.com – Vous lancez une offre de décarbonation du voyage d’affaires. Concrètement, que proposez-vous ?

William Edel :
Nous avons pris un nouveau virage stratégique en adoptant un positionnement engagé et responsable. Nous nous appuyons sur un triple engagement. Le premier concerne la qualité de service. Le deuxième se concentre sur la Qualité de vie au travail (QVT), car nous partons du principe qu’un collaborateur qui bénéficie de bonnes conditions de travail, délivrera un bon service et le client sera lui aussi satisfait. C’est ce qu’on appelle la symétrie des attentions.

Enfin, nous avons pris des engagements environnementaux. Nous exigeons de nos clients qu’ils participent au développement de la forêt en France. Nous avons un partenariat avec EcoTree, un acteur fort de la reforestation en France. Concrètement, nous compensons les émissions carbone en plantant des arbres.

Le calcul se fait sur un pourcentage des dépenses de l’aérien. Nous avons déjà planté plus de 500 arbres dans le Morbihan.

TourMaG.com – Vous ne craignez pas d’être taxé de greenwashing ?

William Edel :
Nous sommes une agence de voyages, notre métier consiste à faire voyager les gens.

Le voyage ne va pas s’arrêter comme ça. Nous allons continuer à émettre des billets d’avion, de train, à réserver des hôtels… mais nous pouvons le faire différemment en faisant voyager mieux nos clients, en leur demandant une contribution.

Le voyage d’affaires représente aujourd’hui environ 5% des émissions de gaz à effet de serre, mais ces voyages professionnels demeurent essentiels à notre économie mondialisée et génèrent des millions d’emplois et tout un écosystème. Si on ne peut pas moins voyager, il faut absolument mieux voyager. Créer des puits de carbone dans les forêts françaises me semble intelligent.


"L’Europe veille, le gouvernement prend également conscience de sujets environnementaux. "

TourMaG.com – Pourquoi lancer ce programme ?

William Edel :
Mes collaborateurs et clients nous ont poussé à nous engager sur le sujet de la RSE.

Aujourd’hui, les entreprises mettent l’accent sur la politique RSE. Nous avons noué un partenariat avec SAMI pour la réalisation des bilans carbones simples et complets qui s’intéressent aux trois volets : social, sociétal et environnemental.

Selon les secteurs, la RSE n’a pas le même impact. Nous le voyons dans le cadre de notre activité événementielle. Très vite, il faut proposer le Maroc avec les 4x4, etc... car ça les éclate plus, qu'un séjour RSE en Normandie avec char à voile.

L’aspect économique domine bien souvent. La logique du porte-monnaie l’emporte encore aujourd’hui. Par exemple, entre un vol direct plus cher et un vol avec escale, le second sera privilégié.

Lire aussi : Démarche RSE : foncez, ce n’est pas si compliqué !

TourMaG.com – Aujourd’hui, il n’existe pas de méthodologie commune dans le calcul des émissions CO2. Cela pose une question sur la véracité des résultats.

William Edel :
C’est exact, il n’existe pas de référentiel optimal, certaines informations ne sont pas prises en compte, ou ne sont pas optimisées.
Tout ça est en train de se normer. L’Europe veille, le gouvernement prend également conscience de sujets environnementaux.

Nous le voyons sur l’utilisation des SAF (biocarburants). Les opérateurs aériens devront mélanger des carburants durables d'aviation avec du kérosène en quantités croissantes, de 2% du carburant total en 2025 pour atteindre 70% d'ici à 2050.

Lire aussi : L'Europe s'accorde pour développer les carburants durables d'aviation

TourMaG.com – Le premier levier de la décarbonation reste de moins se déplacer. Les prévisions prédisent qu’en 2024, nous aurons retrouvé les niveaux pré-covid. Qu’en est-il au sein de votre entreprise ?

William Edel :
Nous avons retrouvé entre 90 et 95% du volume de déplacements d’avant covid.

Malgré tout je pense que beaucoup de voyages sont évités. Il y a eu un boom post covid, les entreprises sont vite reparties, pour autant tous les voyages ne se font plus, notamment sur le long-courrier. Par exemple, les voyages de récompenses en long-courrier sont moins importants aujourd’hui.

"Nous évaluons actuellement nos fournisseurs et prestataires sur leur démarche RSE"

TourMaG.com – En interne, qu’est-ce que cela signifie ?

William Edel :
Derrière les partenariats, nous avons engagé les collaborateurs dans la démarche. Nous avons formé notre personnel sur le choix des compagnies les plus vertueuses, ou encore la proposition d’une alternative à l’avion.

Nous évaluons actuellement nos fournisseurs et prestataires sur leur démarche RSE. L’idée est de constituer un panel de prestataires et fournisseurs écoresponsables, à destination des conseillers voyages.

En interne, nous avons créé la Green Team Wagram, qui a beaucoup de succès. Un groupe d’une dizaine de collaborateurs se réunit régulièrement et travaille sur des alternatives aux modes de fonctionnement actuels de l’entreprise, sur des actions solidaires : collecte de matériel scolaire, de serviettes menstruelles, accueil de stagiaires, programme lié à la santé…

TourMaG.com - La RSE reste un enjeu en termes d’attractivité auprès de futurs collaborateurs et de rétention.

William Edel :
C’est certain. Nous recrutons actuellement. Il n’est pas rare, pendant un entretien d’embauche, que l’on me demande quels sont les engagements de l’entreprise en termes de RSE.

Wagram Voyages en chiffres :

Plus de 40 ans d'existence
100k déplacements professionnels par an
37 millions de CA
60 collaborateurs
Plus de 200 clients
Plus de 500 arbres plantés dans la forêt Wagram
Trois entités : Wagram Voyages, Wagram et Vous (agence événementielle), Wagram Evasion (agence de voyage loisir pour les clients Wagram Voyages)

Caroline Lelievre Publié par Caroline Lelievre Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Caroline Lelievre
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 2841 fois

Notez

Commentaires

1.Posté par Dina le 23/11/2023 07:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous avez raison de souléver ce problème de tourisme durable. Après mes recherches, j'ai constaté que Wagram Voyages est en faveur de ce type de tourisme en raison de la politique qu'ils ont adopté ces dernières années. Wagram Voyages a en effet mis en place diverses stratégies afin de promouvoir le tourisme durable, qui à mon sens est crucial à l'heure actuelle. En raison des changements climatiques d'aujourdh'ui, difficile de ne pas parler de ce sujet, surtout en matière de voyages d'affaires. Le tourisme durable est une approche de plus en plus essentielle dans le contexte actuel de préoccupations croissantes liées à l'environnement, à la conservation des ressources naturelles et au bien-être des communautés locales. Cette forme de tourisme cherche à minimiser l'impact négatif des voyages sur les destinations visitées tout en favorisant des expériences positives et enrichissantes pour les voyageurs.

2.Posté par Tiana le 23/11/2023 08:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Un aspect positif du tourisme durable réside dans son engagement envers la préservation de la biodiversité et la protection de l'environnement. Les pratiques durables encouragent la réduction des déchets, la conservation de l'énergie, et le respect des écosystèmes locaux, contribuant ainsi à préserver les destinations pour les générations futures. Cependant, le tourisme durable rencontre des défis. La plupart des agences heureusement, comme Wagram Voyages cherchent à adopter des pratiques beaucoup plus responsables. Et c'est une bonne chose. D'ailleurs, Wagram Voyages, avec les demandes qu'ils font à leur client afin de planter des arbres, je trouve que c'est une initiative à considérer. le tourisme durable doit relever certains défis. L'éducation des voyageurs sur les pratiques durables et la nécessité de faire des choix responsables demeurent des enjeux cruciaux. Les gouvernements, les entreprises et les voyageurs eux-mêmes doivent tous jouer un rôle dans la promotion et la mise en œuvre de ces pratiques.

Nouveau commentaire :

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >




































TourMaG.com
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Bing Actus
  • Actus sur WhatsApp
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias