TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Wonderbox vs Weekendesk : droit de réponse



Weekendesk a fait paraître un droit de réponse suite à l'article paru "Coffrets cadeaux, Wonderbox négocie avec 2 grands réseaux" (Lire


Rédigé par La rédaction le Jeudi 14 Décembre 2006

La société Weekendesk France a été nommée dans un article du magazine en ligne Tourmag publié le 7 décembre 2006 et intitulé « Coffrets cadeaux, Wonderbox négocie avec 2 grands réseaux » (Lire.

A la fin de cet article figure un encart intitulé Wonderbox Vs Weekendesk dans lequel est écrit : « Wonderbox a indiqué « qu’il avait gagné le procès qui l’opposait à Weekendesk pour concurrence déloyale. Son concurrent a été débouté de toutes ses demandes par le Tribunal de commerce tant sur un prétendu droit privatif sur les chèques cadeaux ou sur la notion de coffret cadeau. Le Tribunal de commerce a reconnu que Wonderbox avait été victime d’actes de parasitisme économique par usurpation de mots clés sur Internet et va donc être indemnisé de ce dommage ».

Weekendesk France souhaite amené quelques précisions sur le procès qui l'oppose à Wonder Box.

« Le procès en concurrence déloyale qui oppose Weekendesk France à Wonderbox n’est pas terminé et suit son cours devant la Cour d‘appel de Paris. Dans le cadre de ce procès Weekendesk France demande l’arrêt de la commercialisation par Wonderbox de coffrets cadeaux qui engendrent un risque de confusion auprès du public avec ses coffrets.

Weekendesk France rappelle également que Monsieur Olivier MORAND, interviewé par Tourmag, est un de ses anciens collaborateurs et qu’elle s’en est séparée au début de l’année 2006. Enfin, le Tribunal de commerce n’a en aucun cas reconnu que Wonderbox était victime d’actes de parasitisme économique par usurpation de mots clés, de telles affirmations mensongères étant manifestement lancées dans le but de nuire à Weekendesk France
».

Lu 29689 fois
Notez

Commentaires
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

8.Posté par Clément le 06/09/2007 12:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
faute : on n'écrit pas qu'il "souhaite amené quelques précisions", mais "souhaite amener", à l'infinitif.

7.Posté par STEPH le 21/08/2007 21:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
PERSONNE NE PARLE DES STAGIAIRES DE DE L4 IT QUI A FAIT UNE PETITE ENQUETE RECEMMENT .... GRIOS BISOUS

6.Posté par STEPH le 21/08/2007 21:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
TROP BON JE ME MARRE BIEN ICI

5.Posté par BLIN Michèle le 10/08/2007 18:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne sais pas jusqu'où va aller cette Sté WEEKENDESK qui s'est mise en partenariat avec "Rueducommerce.com", je suis passée par eux pour commander un coffret dégustation, le paiement a été effectué mais, à ce jour, cet envoi n'a pas été honoré! je doute du sérieux de cette entreprise, quand à la relation client, elle est obsolète

4.Posté par Sabri Trabelsi le 15/12/2006 17:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Message à l'attention de Wonderbox

Bonjour,
Parlons de travail et de clients.
Pourriez-vous, SVP, répondre à mon mail envoyé le 11/12/06 vous demandant les modalités de collaboration avec les agences de voyages.
Vous en remerciant par avance,
Cordialement,

Sabri

3.Posté par Jacques-Christophe Blouzard le 15/12/2006 16:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Petit Précision : compte rendu du tribunal concernant l'usurpation de mots clés par Weekendesk. Voici la décision rendue par les juges :

- - WEEKENDESK a perdu ses procès :

- - Le Tribunal de Commerce de Paris à condamné WEEKENDESK pour s'être
livré a des actes de parasitisme économique par usurpation de mots clés sur internet.
- - Le Tribunal de Commerce de Paris a débouté intégralement WEEKENDESK
de toutes ses prétentions ;
- - Le Tribunal de Commerce de Paris dénie à WEEKENDESK l'existence du
moindre droit privatif sur les chèque cadeau et sur la "notion" de
coffret cadeau ;
- - Le Tribunal de Commerce de Paris a renvoyé l'affaire par devant de
TGI de PARIS pour ce qui relève de la contrefaçon de marque par
WEEKENDESK.
- - Le Tribunal de Commerce de Paris à condamné WEEKENDESK a payer à
ses victimes 20 000 euros.

Nous ne rentrons donc pas dans la polémique car nous avons des clients et partenaires fidèles et satisfaits qui nous donnent suffisamment de travail pour ne pas avoir de temps à consacrer à ces polémiques publiques et néanmois stériles où se complaît M. Sterrin.

Jacques Blouzard et toute l'équipe de wonderbox,
pour vous offrir les meilleurs produits du marché !
Wonderbox.fr - 0170 612 610

2.Posté par Roland LE MIERE le 15/12/2006 14:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Encore un petit effort de leur part et WEEKENDESK FRANCE comme M. Pierre Edouard STERIN n'illusionneront plus personne à proférer des contre-vérités à longueur d'articles de presse.

Contrairement aux vociférations de WEEKENDESK FRANCE, WONDERBOX n'a jamais chercher à lui nuire, sinon elle aurait été condamnée.

Il suffit pour s'en convaincre de lire la décision rendue par le Tribunal de Commerce de Paris du 13 octobre 2006, donc le dispostif final est reproduit ci-dessous.

PAR CES MOTIFS :

Le tribunal statuant publiquement par jugement contradictoire en premier ressort,

Dit l’exception d’incompétence soulevée par la SARL WEEKENDESK France recevable et bien fondée,

Se déclare incompétent pour connaître du grief formé par la SARL MULTIPASS à l’encontre de la SARL WEEKENDESK et tiré de l’usage de la marque Wonderbox et renvoie sur ce point l’affaire au Tribunal de Grande Instance de Paris,

Déboute la SARL WEEKENDESK France de l’ensemble de ses demandes au titre de la concurrence déloyale à l’encontre de la SA 2LO LE LOISIR OPERATEUR et de la SARL MULTIPASS,

Condamne la SARL WEEKENDESK France à payer à la SA 2LO LE LOISIR OPERATEUR la somme de 10 000 euros à titre de dommages intérêts en réparation du préjudice subit du fait du détournement de sa dénomination sociale,

Condamne la SARL WEEKENDESK France à payer à la SA 2LO LE LOISIR OPERATEUR, d’une part et à la SARL MULTIPASS, d’autre part la somme de 5 000 euros au titre de l’article 700 du NCPC,

Déboute les parties de leurs demandes autres, plus amples ou contraires,

Ordonne l’exécution provisoire du présent jugement,

Condamne la SARL WEEKENDESK France aux dépens, dont ceux à recouvrer par le Greffe liquidé à la somme de 143,67 euros TTC dont 22,62 euros de TVA.


Question ouverte, pourquoi M. Pierre Edouard STERIN passe-t-il son temps à tenter de ruiner la réputation de ses concurrents, si ce n'est pour masquer ses propres insuffisances ?

Roland LE MIERE
Directeur Juridique
Wonderbox

1 2 3

Dans la même rubrique :
< >







































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias