TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e

TourMaG.com




Y a de l'orage dans l'air... risque de grèves historiques à la SNCF

La grève du 8 février reportée à cause de la neige


Rédigé par Pierre Georges le Mercredi 7 Février 2018

Attendu par le gouvernement, la semaine prochaine, le rapport de Jean-Cyril Spinetta sur la révision du modèle de la SNCF risque de mettre le feu aux poudres dans un contexte social "extrêmement tendu". Tous les mots qui fâchent y seraient réunis : concurrence, privatisation, dette, et même statut des cheminots. Les syndicats de cheminots appellent à une mobilisation nationale d'ampleur.



Malgré la température glaciale la SNCF va-t-elle s'embraser ?

Commandé par le Premier ministre Edouard Philippe en octobre 2017 et attendu pour le début de semaine prochaine, un rapport de Jean-Cyril Spinetta, ancien P-DG d'Air France, fait déjà bondir les syndicats.

"Les cheminots attendent avec impatience le rapport de M. Spinetta (...) pour savoir à quelle sauce ils vont être mangés", fait savoir Fabien Villedieu, délégué SUD Rail, interrogé par Le Parisien. "Le climat est extrêmement tendu"., ajoute-t-il.

En plein débat sur l'ouverture de la société nationale à la concurrence, prévue pour 2020 sur le réseau TGV et pour 2023 pour les réseaux TER, le rapport Spinetta proposera une nouvelle stratégie pour la SNCF, mais surtout un nouveau modèle économique.

Concurrence, dette, et statut des cheminots

Dans le détail, le menu alarme les syndicats ferroviaires. "Les sujets sur la table risquent de provoquer une déflagration sociale", fait d'ores et déjà savoir le syndicat SUD Rail sur son compte Twitter.

Première inquiétude : l'ouverture à la concurrence, point central du rapport, et cause d'après les cheminots de la situation de déficit de la branche fret de la SNCF, ouverte depuis 2006. Une ouverture à la concurrence que le patronat a toujours soutenue. "Le nombre d'emplois ferroviaires est en hausse aujourd'hui dans les pays qui sont très ouverts à la concurrence", avait fait savoir Claude Faucher, délégué général de l'Union des transports publics et ferroviaires (UTP). "Il diminue dans les pays qui ne le sont pas".

Autres sujets chauds : la reprise de la dette de la SNCF (53 milliards d'euros) par l'Etat, mais aussi la révision, voir même la suppression pure et simple, du statut des cheminots, jugé comme trop avantageux.

"Rien ne nous détournera de l'essentiel : se battre pour le maintien et le développement du train public dans ce pays", explique la CGT, qui parle de "politique anti-ferroviaire portée par le gouvernement et la direction de l'entreprise".

La grève du 8 février reportée à cause de la neige

En attendant de lire le rapport dans son intégralité, la CGT Cheminots, qui appelait à manifester ce jeudi 8 février, a fait savoir, mercredi en fin de journée, que "les conditions climatiques extrêmes", provocant actuellement la pagaille sur les réseaux ferrés franciliens, la contraignaient à annuler le rendez-vous.

Le syndicat majoritaire à la SNCF précise que "près de 13 000 cheminots étaient dans les starting-blocks pour battre le pavé parisien". La nouvelle manifestation devrait partir de la place de la République de Paris jeudi 15 février prochain, alors que le rapport Spinetta sera dans le même temps déjà paru.

Pour autant on ne perd rien pour attendre car d'après le délégué SUD-Rail Fabien Villedieu, interrogé par Le Parisien, tous les éléments sont là pour que la situation s'enflamme : "les conditions sont réunies pour aller vers un mouvement plus dur qu'en 1995".

Nous voilà prévenus...

Lu 7835 fois

Tags : CGT, SNCF, SUD Rail
Notez


1.Posté par idress le 08/02/2018 11:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour

Il y a des secteurs de l'activité qui doivent rester dans les mains de l etat, ou doivent etre maitrisés par l' etat :

- energie
- transport
- eau
- banque / finance.
- chimie

dans le cas contraire, c'est le marché qui va dicter sa loi : et le marché est un ignoble dictateur si vous le laissez faire ce qu'il veut


Bien cdlt









-

2.Posté par Henri le 09/02/2018 16:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis entièrement d'accord !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 19 Février 2018 - 16:17 Ai tahiti Nui se refait une beauté

Lundi 19 Février 2018 - 15:27 APG représente Corsair au Mali



PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75



















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et TourMaGEVENTS, l'agenda des événements du tourisme.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com