TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e


Aigle Azur : l'ECTAA déplore le manque d'ambition des législateurs européens

ECTAA milite pour la mise en place d’un mécanisme pour protéger les passagers



Le redressement judiciaire d'Aigle Azur et les dizaines de milliers de passagers qui se retrouvent sans avion ont irrité une fois de plus l'ECTAA. Le super syndicat des TO pousse un coup de gueule, pour pousser les législateurs européens à agir, dans la lignée de la pétition de TourMaG.com.


Rédigé par La Rédaction le Mardi 10 Septembre 2019

La 2e compagnie française a laissé sur le carreau 13 000 passagers bloqués selon l'ECTAA - crédit photo : Image parSasin Tipchai de Pixabay
La 2e compagnie française a laissé sur le carreau 13 000 passagers bloqués selon l'ECTAA - crédit photo : Image parSasin Tipchai de Pixabay
Il y a quatre jours, TourMaG.com lançait une pétition pour la création d'une assurance garantissant les passagers en cas de faillite d'une compagnie.

Ce mardi 10 septembre 2019, l'ECTAA en remet une couche pour faire bouger les lignes politiques en Europe, en faisant écho au redressement judiciaire d'Aigle Azur.

En partant du constat, que la 2e compagnie française a laissé sur le carreau 13 000 passagers bloqués et des milliers de personnes en possession de billets sans valeur, le syndicat souhaite une prise de conscience.

Pawel Niewiadomski, président d'ECTAA, a déclaré: "c'est la même situation après chaque défaillance d'une compagnie aérienne, les passagers sont bloqués à l'étranger et doivent acheter de nouveaux billets sans réelle possibilité de demander le remboursement des billets inutilisés.

Il n'y a actuellement aucune protection pour les passagers ayant acheté des billets pour un siège seulement."


Et le syndicat européen de rappeler que les agences de voyages doivent fournir des garanties financières coûteuses, alors que dans le même temps les compagnies aériennes ne sont pas tenues de protéger leurs clients contre leur insolvabilité.

L'ECTAA met devant ses responsabilités les législateurs européens qui "manquent d'ambition pour protéger les consommateurs."

Pawel Niewiadomski de conclure : "nous avons besoin de conditions égales pour tous les passagers et de donner au public voyageur l’assurance que des dispositions sont en place pour rapatrier et rembourser les passagers en cas d’effondrement d’un transporteur aérien."

Pétition TourMaG pour l'insturation d'une assurance qui garantit les passagers :

TourMaG.com a pris l’initiative, ce vendredi 6 septembre 2019, de lancer une pétition pour interpeller les pouvoirs publics en général, et Jean-Baptiste Djebbari, Secrétaire d’Etat aux Transports, en particulier, afin d’en finir avec les passagers injustement pénalisés par les faillites des compagnies aériennes.

Vous pouvez signer et relayer cette initiative en cliquant ici : Faillites Compagnies aériennes : pour la création d'une assurance qui garantit les passagers !

Lu 1053 fois

Notez



1.Posté par mille sabords le 11/09/2019 13:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'ECTAA doit aller au bout de SES CONVICTIONS, au bout de l'assignation IATA.
Avec un bon avocat l'association IATA ébranlée devra ouvrir des négociations sur le fond de garantie pour rapatrier les passagers en galère à l 'étranger .( qui sont actuellement rapatriés au frais des contribuables; à ce jour 13 000 ! Imaginez le coût car les cies entre elles ne se font pas de cadeaux ...A QUEL PRIX ces rapatriements ??).
Le Ministre de l'économie et des finances ne communique aucun montant ???

L'ECTEAA a de réels atouts en mains pour faire fléchir les législateurs face aux faillites aériennes. . Dans le cas qui nous occupe il s'agit de la deuxième compagnie française, et peut importe qui sera le repreneur , il faut en dissocier la requête de la garantie financière obligatoire que les législateurs doivent acter;
il serait souhaitable que les TAGS arrivent chez tous les législateurs c'est le moment des réformes et à Bruxelles sur cette question. ,Il faut battre le fer quand il est chaud ..
L'ECTAA n'aura pas une si bonne opportunité pour faire valoir d'une part l'assignation IATA de mai 2019 et faire ressortir son abus pour position dominante qui a des conséquences financières démesurées pour les contribuables actuellement ! .Pourquoi 2 poids deux mesures , les agents de voyages sont plombés par une garantie financière illimitée alors que tout est permis aux compagnies aériennes ! (?)
Il est à souligner que IATA n'informe pas les agences de voyages des modifications unilatérales faites chaque année au 1er JUIN dans la convention des agences de voyages , profession qu'elle écrase .
Les irrégularités sont cependant ombreuses dans cette convention écrite pour préserver les compagnies aériennes au détriment des agents de voyages : pour exemple y figure encore le commissionnement des agences par les cies aériennes !!!!

...Encore faut il des personnes volontaires, impliquées, et intègres dans les chambres syndicales patronales pour aller au fond des choses auprès des législateurs ...A moins que le lobbying IATA ait réussi à tout polluer pour créer un tel déséquilibre en 2019 (?)
quelques colloques et verres de champagne suffiraient ils ?

2.Posté par PAPILLON le 11/09/2019 13:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dans ce cas il faut proposer une assurance facultative à prendre lors de l'achat d'un vol et qui garantirait le remboursement du billets en cas de défaillance de la compagnie aérienne.
D'ailleurs ,les assurances voyages proposées systématiquement par les compagnies couvrent-elles le remboursement du billet en cas de faillite de la compagnie?
J'aimerais bien le savoir car je prends souvent ces assurances voyages mais ne sait pas à quoi elles servent vraiment.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
La Travel Tech
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

TourMaG.com DMCmag.com La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips