TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Air France prévoit de réduire ses effectifs de 1 500 personnes d'ici 2 ans

Aucune suppression de postes mais un non-renouvellement des départs en retraite



Les effectifs d'Air France devraient passer sous les 40 000 salariés à la fin de l'année 2022. Ce n'est pas un des effets de l'épidémie de coronavirus, mais le projet d'évolution des effectifs (GPEC) de la direction d'Air France qui prévoit de ne pas renouveler 1 500 postes, suite aux départs en retraite. Explications.


Rédigé par La Rédaction le Jeudi 27 Février 2020

Aucune suppression de postes mais un non renouvellement des départs en retraite - Crédit photo : Air France
Aucune suppression de postes mais un non renouvellement des départs en retraite - Crédit photo : Air France
Si le coronavirus vide les avions des compagnies aériennes mondiales et notamment ceux d'Air France en direction de l'Asie, le virus n'est pas à l'origine de la prochaine réduction des effectifs annoncée au sein de la compagnie nationale.

Selon une information, de nos confrères du journal La Tribune, la direction prévoit dans le cadre de son projet d'évolution des effectifs (GPEC), une réduction des effectifs équivalente à 1 500 personnes.

A la fin de l'année dernière, Air France comptabilisait 41 230 salariés, le contingent devra alors atteindre 39 720 salariés en décembre 2022. Une réduction qui ne se fera pas à l'aide de licenciements, mais par le non-renouvellement de certains départs en retraite.

L'article de La Tribune rappelle "que 3 800 départs naturels sont en effet prévus au cours des trois prochaines années et Air France entend recruter 2.300 personnes durant cette période."

La réduction des effectifs concernera les personnels au sol, et parmi eux principalement les services du support à savoir les finances, gestion ou encore les ressources humaines.

Le coronavirus implique une réduction des dépenses du personnel

Ce n'est pas tout, car devant faire face à un taux de remplissage de ses avions nettement inférieur aux années précédentes en raison du coronavirus, Air France a pris le parti de réduire les dépenses du personnel.

"L'impact de l'épidémie augmente fortement depuis la semaine dernière, avec des annulations non plus seulement vers la Chine et l'Asie, mais aussi vers l'ensemble des destinations de notre réseau," écrit dans ce courrier interne daté de mercredi le directeur financier d'Air France Steven Zaat.

Une note interne envoyée aux salariés, que nos confrères des Echos ont pu lire, prévoir de réduire toutes les dépenses qui ne sont liées à l'opérationnel, comme les voyages, les réceptions, les invitations ou encore recours à des consultants.

Dans le même temps, les campagnes de promotions et de marketing sont pour le moment reportées, tout comme les nouvelles embauches au sein de KLM.

Outre-Rhin,Lufthansa a annoncé un gel des embauches et proposé des congés sans solde à ses salariés, tout en annulant 54 liaisons. Déjà fragilisée par les low cost, l'industrie aéronautique pourrait connaître une année noire en 2020.

Lu 1933 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

































  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • CampingMag
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM l'Alliance