TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e






Allons Bon Train : la start-up qui fait économiser 60% sur le billet de train

Rencontre avec Jérémy Aublanc son fondateur



Le billet de train est trop cher pour vous ou vos clients ? Allons Bon Train offre la possibilité de partir en France avec un tarif jusqu'à 60% inférieur à ceux affichés par la SNCF. Rencontre avec Jérémy Aublanc, le fondateur de la plateforme de réservation Allons Bon Train qui souhaite déjà nouer des partenariats avec les agences et lorgne sur l'aérien.


Rédigé par Romain Pommier le Mercredi 14 Mars 2018

Allons Bon Train sélectionne des trajets aux tarifs de groupe, avec des réductions allant de 30 à 60 % - Crédit photo : Allons Bon Train
Allons Bon Train sélectionne des trajets aux tarifs de groupe, avec des réductions allant de 30 à 60 % - Crédit photo : Allons Bon Train
En 2017, la SNCF a enregistré de bons chiffres de fréquentation, avec notamment une hausse du nombre de passagers sur ses lignes TGV de 10%, ce n'est pas grâce à allonsbontrain.fr, mais dans les années à venir cette start-up pourrait bien être responsable d'une hausse même infime de la fréquentation.

"Nous proposons des trajets de 30 à 60 % moins cher que sur les tarifs individuels affichés, pour cela il suffit de partir à 10 et de profiter des prix de groupe de la SNCF" explique Jérémy Aublanc le fondateur d'Allons Bon Train.

Le développeur a eu l'idée de créer sa société en 2014, "l'année de l'ascension de BlaBlaCar, nous voulions faire pareil mais décliné au train." A l'époque le transporteur national ne dispose d'aucun canal de vente de groupe en direct sur internet.

Il faut attendre 2015 pour que l'entreprise dirigée par Guillaume Pépy se lance. "Une formule qui a retenu mon attention : le tarif de groupe accessible à partir de 10 personnes, avec un paiement unique", cette complexité faisant le bonheur de Jérémy.

Une fois associé à un de ses amis, le duo se trouve confronté à une problématique "soit faire comme Uber, révolutionner le système, soit le faire en concertation avec la SNCF", les deux jeunes gens choisissent la dernière option.

L'atout : un prix, l'inconvénient : une communauté

En face deux, ils trouvent une entreprise intéressée et ouverte. "La SNCF cherche à contrer les offres low costs, et à attirer les nouvelles générations" selon le dirigeant.

"Lancer l'offre à leur nom est trop complexe" le transporteur donne son consentement, observe et agira en cas de réussite de la start-up "avec peut être une prise de participation à l'avenir". Pour atteindre ce stade chimérique, Allons Bon Train a d'abord obtenu l'immatriculation d'Atout France, une garantie auprès de l'APST, et au moment de signer un partenariat avec un GDS, celui-ci se dérobe, le duo se tourne alors vers une agence de voyages.

"Le patron de Selectour Vairon Voyages s'est montré très enthousiaste lors de notre présentation. Il a décidé de soutenir le projet", ainsi les billets de train sont émis par le professionnel.

Ces quelques semaines de conception et de relationnel terminées, la version bêta du site est en ligne depuis janvier 2018. Il est ainsi possible de réserver un trajet sur une quinzaine de lignes au départ ou à l'arrivée de Paris, "nous sélectionnons uniquement les trajets, sur lesquels nous pouvons afficher une réduction supérieure à 30%."

A l'heure actuelle, 60 places ont été écoulées, grâce à différents événements étudiants pour lesquels la start-up s'occupait de l'acheminement des participants pour finaliser les réservations en individuel.

"Il nous manque clairement une communauté. Ce qui sera notre grand chantier pour 2018, car sans une communauté importante, aucun départ ne pourra être validé". N'oubliez pas qu'un trajet n'est validé qu'à partir de 10 participants.

La communauté n'est pas seulement un décompte des profils Facebook, elle est aussi dans l'idée de départ ."Nous voulons qu'un lien social s'opère entre les voyageurs, voilà pourquoi nous avons mis en place un tchat sur le site pour que les clients puissent discuter avant de monter dans leur wagon."


Un oeil vers les agences de voyages...

Bien évidemment le principal canal de développement de la communauté, comme pour bon nombre d'e-commerçant passe par Facebook.

"Un compte Instagram va bientôt arriver, mais Le réseau de Mark Zuckerberg est le levier que nous allons activer et sur lequel nous allons grandement travailler".

Pour le moment la page ne dépasse pas les 1 000 fans, mais les idées sont nombreuses. Des contacts ont été noués avec des festivals de musique ayant une renommée nationale, afin d'acheminer le public venant des quatre coins de la France. Et les créateurs poursuivent la drague auprès des associations étudiantes.

Ce n'est pas tout "puisque nous allons, dans la seconde partie de l'année, nous attaquer au marché des agences de voyages. L'intérêt est là, à nous de concrétiser." Pour ce faire la jeune pousse a été accueilli par le Welcome City Lab, dans sa nouvelle promotion. Au-delà de l'obtention d'une adresse physique, Allons Bon Train va bénéficier de l'expertise et du réseau.

"Pour réserver un billet, nous prenons une empreinte de carte bleue, qui sera utilisée une fois le voyage confirmé. Cette manipulation est complexe et chèrement facturée. En rejoignant l'incubateur, nous allons pouvoir nous rapprocher des nouvelles solutions de paiement, et donc faire baisser les coûts."

...et l'autre vers l'aérien

Les deux jeunes hommes se sont lancés dans l'aventure de la start-up en juillet 2017 - Crédit photo : Allons Bon Train
Les deux jeunes hommes se sont lancés dans l'aventure de la start-up en juillet 2017 - Crédit photo : Allons Bon Train
Les start-up naissent et disparaissent, parfois aussi vite que l'idée de départ. Pour éviter cet écueil qu'ont connu des concurrents français et hollandais "qui partaient sur le même concept, mais ont voulu faire ça dans le dos du transporteur, en faisant de la simple mise en relation, rendant la monétisation plus complexe", les fondateurs vont s'entourer d'une équipe professionnels avec le recrutement de salariés surtout dans le marketing.

Malgré la jeunesse de l'entreprise les projets sont légions. Le lancement d'un bot sur messenger (Facebook) pour confirmer les billets et faire le service après vente, la création d'une application pour améliorer l'acquisition clients, et améliorer le site internet. Puis pourquoi pas regarder à l'avenir vers l'international "nous avons pas mal de demandes pour Bruxelles, Londres et Amsterdam. Pour le moment nous réceptionnons les envies de nos voyageurs mais nous ne nous posons pas de limites.

Quid de l'aérien ? "Pour ne rien vous cacher, nous nous sommes déjà renseignés, par exemple Transavia a mis en place un système de réservation pour les groupes" mais en attendant les chantiers sont multiples et pour atteindre l'équilibre le cap est fixé à 170 trajets.

Une goutte d'eau pour la SNCF qui enregistre chaque année 75 millions de passagers et 2,5 millions de places réservées par les groupes "alors même si on touche 0,01% de ce marché, qui est quasiment impossible à évaluer dans sa totalité, nous arrivons à 2 500 billets" soit presque 15 fois le seuil d'équilibre.

Un challenge à portée de train.

Lu 3086 fois

Notez


1.Posté par Martino180 le 15/03/2018 09:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ca s'appelle le BIGE de Wasteels....

Souhaitons leur que ça se termine mieux que leur ainé !!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Jean-Louis ROUX Jean-Louis ROUX
jeanlouisroux@tourmag.com
+33 6 24 73 85 79







Dernière heure











La Travel Tech

Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et TourMaGEVENTS, l'agenda des événements du tourisme.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle