TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Amadeus annonce la suppression de 1 800 postes, dont plusieurs centaines en France

Le site de Sophia Antipolis est particulièrement concerné, le siège parisien devrait suivre



Les mauvaises nouvelles s'enchaînent pour le secteur du tourisme. Après Airbus, Air France, ADP et toute une longue liste, c'est au géant de la distribution aérienne de prévoir une réduction massive de ses effectifs. Près de 1 800 postes devraient être supprimés dans les prochaines semaines, dont plusieurs centaines en France.


Rédigé par La Rédaction le Vendredi 10 Juillet 2020

Le site de Sophia Antipolis est particulièrement concerné, le siège parisien devrait suivre - Crédit photo : Google Maps
Le site de Sophia Antipolis est particulièrement concerné, le siège parisien devrait suivre - Crédit photo : Google Maps
L'année 2020 est de plus en plus qualifiée comme l'année zéro du tourisme, mais elle pourrait surtout être celle de la débâcle sociale, tant les plans sociaux s'enchaînent.

Et la dernière mauvaise nouvelle vient du géant de la distribution aérienne, à savoir Amadeus.

La direction du GDS vient d'annoncer la suppression prochaine de 1 800 postes, soit 10% de ses effectifs. Et pour ajuster son staff, Amadeus a décidé de tailler dans les rangs de son site de Sophia-Antipolis.

Plusieurs centaines d'emplois seraient concernés dans les Alpes-Maritimes, mais ce n'est pas tout.

"La direction a déjà supprimé 800 postes de sous-traitants ces deux derniers mois sur les sites de Sophia-Antipolis et de Villeneuve-Loubet dans les Alpes-Maritimes, sans considération pour les équipes concernées et sans chercher de solution alternative," explique un communiqué de presse de la CGT d'Amadeus.

Pour le moment, aucune annonce n'a été faite concernant le siège parisien où encore 180 personnes sont toujours employées par Amadeus.

Toujours selon le communiqué de presse, la CGT dénonce des réductions drastiques dans les effectifs, alors même que le GDS a "augmenté son capital de la société, lui assurant plus de 4 milliards d’euros de liquidités."

Si la survie de l'entreprise paraît être assurée, Amadeus fait face à une reprise très lente de son activité et a préféré prendre des mesures radicales.

"Le plan n'a encore été détaillé.

Etant donné que le marché français est le plus important pour le groupe que ce soit pour les effectifs ou le business, il y a des chances que nous soyons les plus impactés,
" déplore un représentant du personnel du siège d'Issy-les-Moulineaux.

Craignant le pire, le salarié s'interroge sur le fait que les employés n'aient pas été placés en chômage partiel, pour restreindre les dépenses.

La CGT annonce qu'elle "mettra tout en oeuvre pour défendre les salariés, leur emploi, leur salaire et leurs conditions de travail."

Lu 5232 fois

Notez

Commentaires

1.Posté par X le 10/07/2020 21:29
Vous relayez beaucoup de bêtises ... Paris n'est pas le siège d'Amadeus (qui est une entreprise espagnole), il s'agit même au contraire d'une simple filiale commerciale. Quant à la suppression annoncée, elle concerne le groupe entier, pas seulement la France. Le fait que plusieurs centaines de postes soit concernés à Sophia n'est donc qu'une simple allégation...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.






































  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • TravelManagerMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM l'Alliance