TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e






Ametix : "dans le le tourisme les entreprises manquent d'approche ROIste"

l'interview Vincent Klingbeil, directeur général d'Ametix



La transformation digitale touche tout le monde, et pas seulement le business, les métiers sont eux aussi disruptés par cette révolution. Ametix accompagne les entreprises pour mener à bien la transition du business model, afin d'intégrer les nouveaux canaux et outils. Nous avons rencontré Vincent Klingbeil, cofondateur et directeur général d'Ametix, mais aussi passionné des nouvelles technologies.


Rédigé par La Rédaction le Vendredi 30 Mars 2018

Ametix, le transformateur digital du groupe La Poste - Crédit photo : Ametix
Ametix, le transformateur digital du groupe La Poste - Crédit photo : Ametix
TourMaG.com - Pouvez-vous nous présenter Ametix ?

Vincent Klingbeil :
Nous sommes une société de services, orientée vers le conseil en transformation digitale. Nos équipes sont composées d'experts en accompagnement dans la stratégie numérique, et de conseillers en ressources humaines, pour aider dans la construction de leurs équipes.

Ametix existe depuis maintenant 6 ans, et nous affichons depuis le début une croissance annuelle de 100%. Nous sommes devenus depuis à peine un an (le 12 avril 2018, nldr) une filiale de Docapost du groupe La Poste. Cette société s'évertue à effectuer la transformation numérique et digitale des entreprises.

Les solutions de Docapost sont au cœur des enjeux actuels de l'ensemble des groupes qu'ils soient dans le tourisme ou non.

Au niveau de nos spécialités, nos consultants ont des profils variés, dans l'IT (développeur), soit dans le web marketing, et nous avons aussi des data scientist. Nos 400 experts interviennent dans la transformation digitale de nos clients.

TourMaG.com - Votre rachat par le groupe La Poste vous apporte quoi ?

Vincent Klingbeil :
Il n'y a que des points positifs dans cette acquisition.

D'une manière générale, indépendamment du groupe La Poste, une fois sur deux les rachats se passent mal. Nous avions une volonté : garder notre indépendance, et cela a été respecté. Nous voulions être intégrés sans se faire désintégrer. De plus, il n'y a eu aucun turn-over, ni aucun départ.

Nous attendions aussi une synergie entre les différentes entités du groupe et nous, sur ce point je dois dire que cette phase va au-delà de nos espérances. Nous travaillons actuellement sur la transformation digitale de La Poste, et avec ses clients.

TourMaG.com - L'achat entre Ametix et La Poste peut ressembler à la confrontation entre l'ancien et le nouveau monde, qu'en est-il ?

Vincent Klingbeil :
Je dois l'avouer que j'avais cette même vision au début. De l'extérieur, il est compréhensible de penser cela, mais dans la réalité tout est bien différent.

Je peux vous dire que pour travailler avec eux, et voir la mécanique de l'intérieur, ils sont partout et sur tous les dossiers. Le groupe explore l'e-santé, la dématérialisation de documents, la signature électronique, la réalisation de projet.

C'est une société qui réalise très bien sa transformation digitale.

TourMaG.com - Quels sont les points importants pour réussir la transformation digitale ?

Vincent Klingbeil :
Je vais être clair, pour moi la clef de voûte repose sur les RH. Vous pouvez lancer tous les projets que vous voulez, ou avoir les meilleures idées du monde, si vous n'avez pas les bonnes personnes pour le faire, vous n'y arriverez pas.

J'ai constaté un manquement de formation dans les ressources humaines concernant les nouveaux métiers du web. Ils sont pour moi en tête de liste pour réussir sa transformation, après suit la volonté du Comex.

Il faut aussi savoir que le digital touche l'ensemble des secteurs d'activité, toutes les entreprises du Cac 40 mènent leurs transformations numériques, cette dynamique génère une pénurie de profils. Prenez un développeur, quand il se présente à un entretien, il a entre 3 et 4 offres. Ainsi, pour avoir les meilleurs professionnels, il devient primordial de développer au mieux sa marque employeur, utiliser les outils digitaux pour repérer les profils, mais surtout faire de la rétention.

C'est aussi un point important, sur lequel beaucoup d'entreprises françaises ont du retour, sur le feel good management.

Ametix a ouvert 300 postes pour l'année 2018 - Crédit photo : Ametix
Ametix a ouvert 300 postes pour l'année 2018 - Crédit photo : Ametix
TourMaG.com - Le digital se transforme, quelles technologies suivez-vous ?

Vincent Klingbeil :
Tout ce qui tourne autour de l'internet des objets, la blockchain, puis l'intelligence artificielle, qui pourrait remplacer 80% des métiers d'ici 10 ans. Et si vous prenez la blockchain, qui est le tiers de confiance par définition, tous les métiers basés sur ce principe peuvent à l'avenir être touchés.

Nous n'en sommes qu'au début de ces révolutions, on parle de délocalisation, mais les économies faites grâce à l'IA sont nettement supérieures à celle d'une délocalisation, donc inévitablement les entreprises vont regarder vers ce domaine.

TourMaG.com - Quelles seront les professions les plus touchées par ces transformations ?

Vincent Klingbeil :
Ce n'est pas nécessairement, celles auxquelles nous pensons en premier. Les plus diplômés seront aussi touchés, regardez le cas des traders, ces derniers sont actuellement remplacés par des algorithmes.

Dans quelques mois, les comptables seront remis en question avec la blockchain, si vous couplez les smart contracts avec l'IA, l'activité sera entièrement automatisée.

Et tout ça peut être dupliqué pour bien des professions.

TourMaG.com - Comment voyez vous l'influence du digital dans le tourisme ?

Vincent Klingbeil :
Je vais vous répondre par une question : quels sont les clients des agences de voyages ? Il suffit de voir l'évolution des agences bancaires, ces dernières ferment les unes après les autres.

Les récentes études montrent qu'en 2017, 17% des Français sont allés dans une agence bancaire, alors qu'ils étaient 62%, il y a 4 ans. Je reconnais que les agences de voyages sont plus épargnées, par la disruption digitale, mais la concurrence des plateformes en ligne ne cesse de s'accentuer.

Le marché du tourisme a été révolutionné par le digital.

TourMaG.com - Pour faire face à la concurrence sur le numérique, quels sont les points à soigner ?

Vincent Klingbeil :
Ils sont nombreux, mais tout commence par l'acquisition de trafic, en activation via l'ergonomie, le parcours client... L'internaute est devenu un enfant gâté, s'il ne comprend pas le fonctionnement du site en 1 seconde, il passe à un autre.

Il est important d'être bon en rétention de client, par l'e-mailing, le CRM, dans la relance, en social media. Plein de secteurs de niche sont aussi apparus comme Groupe Corner, la conciergerie de luxe, le sur-mesure.

D'ailleurs dans le tourisme, Accor est l'un des acteurs réalisant le mieux sa transition digitale, pour cela ils ont nommé un shadow comex, composé exclusivement de digital natives.

TourMaG.com - D'après votre expérience et vos connaissances, avez-vous relevé des carences dans le secteur touristique ?

Vincent Klingbeil :
Ils utilisent beaucoup de leviers du marketing, mais il n'y a pas assez d'A/B testing, les entreprises ne font pas différents essais de leurs plateformes avant de prendre des décisions.

De plus, ils n'ont pas toujours une approche ROIste, avec l'idée d'investir une somme d'argent donnée, pour un résultat espéré, et si la stratégie ne fonctionne pas, il faut passer à autre chose.

Dépenser plein d'argent dans l'acquisition et ne pas réussir à convertir cela n'a aucun intérêt.

TourMaG.com - Qu'attendez vous des BigBoss Tourisme ?

Vincent Klingbeil :
Cet événement est un moment important de notre exercice, car nous y réalisons une part non-négligeable de notre chiffre d'affaires.

Puis nous sommes très fiers d'avoir reçu 4 fois le prix du meilleur prestataire. Au-delà du business, nous augmentons en compétences en découvrant les derniers outils à la mode, nous pouvons échanger avec des experts sur des problématiques différentes.

Aujourd'hui, nous travaillons avec 50% des BigBoss, donc nous devons convaincre le reliquat pour arriver à 100%.

TourMaG.com - Et sur 2018, que visez-vous pour Ametix ?

Vincent Klingbeil :
Nous souhaitons poursuivre avec le même rythme de croissance, ne pas le voir faiblir.

Cette forte croissance nécessite des ressources humaines toujours plus importantes, pour faire face nous avons 300 postes ouverts, car nous voulons doubler nos effectifs.

Nous cherchons l'ensemble des domaines que nous couvrons, c'est à dire des développeur, mais aussi dans l'IT, le web-marketing et la data.

Ametix : "dans le le tourisme les entreprises manquent d'approche ROIste"
Vous souhaitez participer aux BigBoss Tourisme ?

Vous pouvez soumettre votre demande de participation en complétant ce formulaire.

Si vous souhaitez sponsoriser cet événement inédit, voici les infos.

Lu 1656 fois

Notez


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75







Dernière heure











TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hôtel&Lodge PRO, Le Hub des pros de l'hébergement.

TourMaG.com DMCmag.com Hôtel&Lodge PRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips