TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


Au bout de la Creuse, la vallée des peintres impressionnistes

Toute une histoire à revivre entre visites, expositions, balades terrestres et fluviales



Aux confins du Limousin et du Berry, au confluent des deux Creuse, la vallée des peintres a attiré plus de quatre cents artistes au milieu du XIXe siècle. Par la grâce du chemin de fer, des maitres de l’impressionnisme, comme Claude Monet, ont posé leur chevalet ici. En voisine, George Sand s’est émerveillée : « Ce paysage est si riche que le peintre ne sait où s’arrêter », écrit-elle.


Rédigé par Jean-Paul COMBE le Dimanche 5 Septembre 2021

Beaux à couper le souffle, les paysages de la vallée de la Creuse donnent naissance à l’école de Crozant "impressionniste et pleinairiste" - DR : Wikimedia Commons, Floppy36
Beaux à couper le souffle, les paysages de la vallée de la Creuse donnent naissance à l’école de Crozant "impressionniste et pleinairiste" - DR : Wikimedia Commons, Floppy36
En à-pic des vallées de la Creuse et de la Sedelle subsistent les vestiges de l’ancienne forteresse de Crozant, une des plus puissantes places fortes du Moyen-âge, nichée dans un superbe écrin paysager.

Au sommet du promontoire, le panorama a inspiré de nombreux peintres.

Beaux à couper le souffle, ces paysages de la vallée de la Creuse donnent naissance à l’école de Crozant « impressionniste et pleinairiste ».

Un mouvement qui n’a rien à envier à ceux de Barbizon ou de Pont-Aven.

Plus de chambre à l’Hôtel Lépinat

Aujourd’hui centre d’interprétation du patrimoine, l’hôtel Lépinat recevait les peintres dans une ambiance libertaire, festive, sans distinction entre riches et pauvres, anciens et modernes - DR : Lépinat (Tiphaine)
Aujourd’hui centre d’interprétation du patrimoine, l’hôtel Lépinat recevait les peintres dans une ambiance libertaire, festive, sans distinction entre riches et pauvres, anciens et modernes - DR : Lépinat (Tiphaine)
Sous l’influence de George Sand et à la faveur du chemin de fer, plus de quatre cents artistes posèrent leur chevalet et tubes de peinture dans la vallée.

Parmi les pionniers, les frères Dupré qui attirent Théodore Rousseau, Constant Troyon.

Armand Guillaumin, dont la statue est au pied de l’église, s’installe durablement, comme Léon Détroy.

Francis Picabia trouve ici un nouveau style. De 1830 à 1930 d’autres vont et viennent comme Eugène Alluaud, les Osterlind, Paul Madeline, Claude Monet, Othon Friesz…

Aujourd’hui « on peut toujours apercevoir quelques irréductibles, une boite de peinture en bandoulière », note Christophe Rameix, un historien de l’art, spécialiste de l’école de Crozant qui a quitté Paris pour se poser à la Celle-Dunoise, dans la vallée.

Tous ces peintres ont pour point commun d’avoir séjourné à l’hôtel Lépinat à Crozant. La légende rapporte que l’auberge vivait « dans une ambiance libertaire, festive, sans distinction entre riches et pauvres, anciens et modernes ».

L’établissement mythique existe toujours, on ne voit même que lui sur la place de Crozant. Mais ne demandez pas de chambre, c’est trop tard, beaucoup tard. L’établissement est devenu un centre d’interprétation du patrimoine.

Par la grâce des nouvelles technologies, l’hôtel présente l’histoire de la Vallée de la Creuse : celle des paysagistes, de leurs rencontres, de leurs recherches picturales, de leur vie à l’auberge.

Le visiteur est convié à une immersion interactive entre décors de train, d’auberge, de chevalets, peintures qui cohabitent avec des écrans vidéo de tableaux montrant l’évolution des talents et des styles au fil du temps.

Passage obligé pour les artistes, la balade de la Sedelle complète agréablement la visite. Du parvis de l’hôtel, on rejoint la vallée encaissée au pied du bourg par un sentier bordé de moulins à eau, sujets privilégiés par les artistes.

Dans les pas de Monet à Fresselines

A quelques encablures de Crozant, Fresselines, village coquet et pittoresque est un des hauts lieux de l’école des impressionnistes de la Creuse.

Claude Monet arrive dans ce bourg en mars 1889, pour peindre « ce pays d’une sauvagerie terrible ».

Contrarié par le mauvais temps son séjour sera très difficile. Il peint les doigts transis par le froid.

Le temps changeant oblige le maître à abandonner provisoirement quelques toiles pour en attaquer d’autres du même motif mais à une heure différente. Monet réalisera ainsi 24 toiles, première « série impressionniste » de l’histoire de l’art.

L’expérience se poursuivra à Giverny avec notamment les façades de la cathédrale de Rouen peintes en temps et en heures différents.


On ne verra pas ces toiles vendues, à prix d’or, çà et là à travers le monde. En revanche le centre artistique rend hommage à Monet et à son ami Maurice Rollinat, à l’origine de son séjour.

Une salle projette ses œuvres sur les murs et livre des anecdotes et correspondances sur son passage à Fresselines.

Enfin un sentier d’interprétation « Dans les pas de Monet » longe la rivière jusqu’au confluent, lieu où elle rencontre la petite Creuse. C’est ce paysage qui inspira Monet mais aussi quelque 500 peintres.

Aujourd’hui les amateurs (avertis !) perpétuent le souvenir des maitres. Il ne tient qu’à vous d’allonger la liste. A vos pinceaux !

Pratique

DR : J.-P. C.
DR : J.-P. C.
Informations

Vallée des peintres
: www.valleedespeintres.com
Creuse Tourisme : www.tourisme-creuse.com
Hôtel Lépinat : www.hotel-lepinat.com

A lire

Les peintres de la Creuse et de Gargilesse par Christophe Rameix, Historien de l’art.

Expositions

- « Gaston Thierry - 60 ans de création à Fresselines 1940-2013 » au Centre d’art Monet-Rollinat à Fresselines (jusqu’en novembre 2022).

Gaston Thierry a été l’ultime élève d’un des derniers maitres de l’école de Crozant, Léon Détroy. L’exposition fait découvrir le travail du dernier peintre de l’école de la Creuse qui représente aujourd’hui la tradition du paysagisme.

- « Wynford Dewhurst un peintre anglais à Crozant » à Crozant, à l’Hôtel Lépinat, jusqu’au 30 novembre.

Wynford Dewhurst était un peintre impressionniste anglais issu de l’aristocratie. Il a séjourné en France à partir de 1891 et son œuvre a été profondément influencée par Monet, Pissarro et Guillaumin. L’exposition présente toute l’histoire de cet artiste et critique d’art.

En bateau au cœur de la vallée

Visite au fil de l’eau au cours d’une promenade de 1h10 au départ de l’hôtel du Lac. Parcours jusqu’à l’île des sorcières en passant par les ruines de Crozant, le rocher des Fileuses et le confluent de la Sédelle, le Moulin de Pillemongin, le lac Chambon. 12,50€.

Tel : 05 55 89 81 96

Hôtel du Lac

A la frontière des départements de la Creuse et de l’Indre, en bordure de l’eau avec vue sur le château, le restaurant propose des plats de cuisine traditionnelle faits maison, à prix très raisonnables (service à midi et le soir pour les résidents de l’hôtel). On peut profiter de la vaste terrasse surplombant le lac.

Classé deux étoiles, l’hôtel d’un excellent confort a été refait à neuf. Si vous pouvez, choisissez une chambre avec vue sur le lac.
Repas déjeuner environ 25€, chambre 70€, petit-déjeuner 9€, demi pension - pour 2 personnes - 130€ (diner, chambre, petit-déjeuner).

Tel : 05 55 89 81 96

www.hoteldulac-crozant.com


Lu 2454 fois

Tags : combe, creuse
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus















































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias