TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e





Avec l'aérien, Bedsonline veut devenir "la marketplace du sur-mesure en BtoB"

Avec l'aérien, Bedsonline va-t-elle concurrencer MisterFly ou Resaneo ?



Vous connaissiez Bedsonline comme l'une des principales centrales hôtelières au monde. Et bien, en 2019, vous en parlerez comme du "futur spécialiste des voyages sur-mesure". En effet, après les 100 000 hôtels référencés en direct, Bedsonline s'attaque à l'aérien, avec l'intention de titiller MisterFly ou Resaneo. Interview de Stéphane d'Amécourt, responsable du marché français chez Bedsonline.


Rédigé par le Mercredi 8 Mai 2019

Bedsonline, avec l'aérien, peut-elle devenir le spécialiste du sur-mesure ? - Crédit photo : Bedsonline
Bedsonline, avec l'aérien, peut-elle devenir le spécialiste du sur-mesure ? - Crédit photo : Bedsonline
TourMaG.com - Il se dit que Bedsonline intégrerait une offre aérienne. Est-ce bien réel ?

Stéphane d'Amécourt :
Vos sources sont fiables. En effet, nous allons agréger une offre aérienne d'ampleur dans certains pays, comme la France et l'Autriche, en nous appuyant sur une OTA du groupe, basée en Italie, Easy Market.

Ces deux pays n'ont pas été choisis au hasard, car ce sont des marchés ayant un fort potentiel.

Avec l'aide de nos confrères italiens - qui sont l'équivalent de MisterFly - nous avons lancé une phase de test sur le nouveau produit dans une quarantaine d'agences en France à la fin du mois de mars 2019.

La mise en prélèvement est même en cours.

TourMaG.com - Quels sont les retours depuis un peu plus de deux mois ?

Stéphane d'Amécourt :
Nous sommes contents de ce lancement, et pour tout vous dire, une centaine d'agences de voyages utilisent déjà notre outil de réservation de vols.

Après seulement quelques semaines, il y a déjà des réservations. Cela fonctionne bien, c'est encourageant.

"Nous supportons la responsabilité juridique" à la place des agences

TourMaG.com - Quels objectifs Bedsonline affiche-t-il avec l'agrégation de l'offre aérienne ?

Stéphane d'Amécourt :
Nous voulons devenir une véritable place de marché et proposer toujours plus de services à nos clients, pour dégager un volume d'affaires sans cesse supérieur.

Attention, nous n'allons pas entrer dans la guerre des prix, nous essayons d'être neutre sur le marché.

Il y a beaucoup d'agrégateurs qui donnent des commissions importantes et augmentent les prix, pour capter des agences de voyages. Cette stratégie n'est pas la nôtre.

Aujourd'hui, avec Bedsonline vous pouvez tout réserver, des hôtels aux activités en passant par l'aérien, ce qui signifie que nous supportons la responsabilité juridique dans le cadre de la directive européenne du voyage à forfait.

TourMaG.com - Vous devenez, en quelque sorte, un spécialiste du sur-mesure. Avec quelles ambitions ? Une ouverture vers le BtoC est-elle d'actualité ?

Stéphane d'Amécourt :
Bien évidemment, Bedsonline veut devenir la marketplace du sur-mesure en BtoB.

Devenir une agence de voyages en ligne grand public est une guerre perdue d'avance, ce n'est pas du tout dans l'ADN du groupe HotelBeds. Au niveau de l'aérien, nous avançons à l'aveugle, sans objectif.

Je ne me rends pas bien compte du potentiel du marché en France, car nous visons plutôt les agences loisirs qui n'utilisent pas trop les GDS ou celles non IATA.

Il est compliqué de jauger la part du gâteau et ce n'est pas notre métier à l'origine.

"Nous ne venons pas en frontal avec MisterFly et Résaneo"

TourMaG.com - Vous arrivez dans un secteur assez concurrentiel, entre les GDS et les acteurs comme MisterFly ou encore Résaneo. Cela ne vous fait pas peur ?

Stéphane d'Amécourt :
Je pense qu'il y a de la place pour tout le monde, nous ne venons pas en frontal avec ces acteurs, qui ont une belle offre.

Une agence qui vient chez nous a tout intérêt à réserver l'aérien chez nous, d'autant plus avec la protection juridique. Pour le moment, nous n'avons pas fait de bruit sur ce lancement et à raison, car ce n'est pas notre cœur de métier.

Notre moteur de réservation de vols est géré par une équipe spécialisée, qui travaille sur le sujet depuis 1999, ce n'est pas un produit que nous avons mis en place du jour au lendemain.

TourMaG.com - Vous souhaitez en quelque sorte rendre captives vos agences de voyages clientes ?

Stéphane d'Amécourt :
Vous avez raison, nous souhaitons les rendre captives et aussi élargir nos offres.

Pour que la prise en main soit facilitée, nous avons mis en ligne un outil totalement intuitif, qui ne nécessite aucune formation, ni compétence particulière. Plus de 500 compagnies aériennes sont disponibles grâce, notamment, à l'accès à deux GDS.

Si nous avons utilisé l'outil développé par l'agence italienne, les agences auront à disposition un support client en français.

Il faut rappeler qu'il n'y a pas de commission sur les vols réservés, mais les agents peuvent inclure la marge qu'ils souhaitent avant de présenter le dossier au client.

"L'un de nos objectifs majeurs est de développer le corporate..."

Stéphane d'Amécourt : "Maintenant, à nous de nous connecter au SBT, et de développer les offres coporate" - Crédit photo : Bedsonline
Stéphane d'Amécourt : "Maintenant, à nous de nous connecter au SBT, et de développer les offres coporate" - Crédit photo : Bedsonline
TourMaG.com - Il y a peu, les agrégateurs aériens concurrents ont intégré la responsabilité juridique des voyages à forfait. Pensez-vous que cette initiative dépende du lancement de votre offre aérienne ?

Stéphane d'Amécourt :
Je ne peux pas vous dire, mais il est vrai que la compétition est féroce. Teldar, qui ne propose que du terrestre, a aussi intégré la protection juridique, donc cela ne dépend peut-être pas de nous.

En ayant absorbé TravelCube, nous sommes assez forts sur le marché. Je pense que tous les acteurs affûtent leurs armes pour entrer dans la compétition.

TourMaG.com - Avez-vous d'autres projet chez Bedsonline ?

Stéphane d'Amécourt :
Tout d'abord, nous voulons confirmer l'aérien et l'étendre. Ensuite, nous allons continuer à développer notre contenu en direct, que ce soit dans le secteur hôtelier, des activités et des transferts.

Dans le même temps, nous testons un nouveau programme pour les agences de voyages, pour les rendre plus captives, mais nous ne pouvons pas encore en parler.

L'un de nos objectifs majeurs étant de développer le corporate, dans lequel nous sommes présents mais en surface. Nous sommes référencés Gold chez Havas, qui réalise 60% de son chiffre d'affaires dans ce secteur. Maintenant à nous de nous connecter au SBT, et de développer les offres.

Romain Pommier Publié par Romain Pommier Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Romain Pommier
  • picto Facebook
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 1271 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 20 Mai 2019 - 11:49 Paiement : bookingkit s'allie à SumUp










Dernière heure











TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Hotel&LodgePRO.biz
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hotel&LodgePRO, Le trait d'union entre hôtelier et fournisseurs.

TourMaG.com DMCmag.com Hotel&LodgePRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips