TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Bolivie : le Quai d'Orsay recommande "de reporter tout voyage non essentiel"

La démission du Président Evo Morales entraîne une instabilité dans le pays



Après plusieurs semaines de troubles, suite à la réélection du Président Evo Morales, la Bolivie connaît un regain de violence. La démission et l'extradition de M. Morales n'y changent rien et le Quai d'Orsay demande même "de reporter tout voyage non essentiel".


Rédigé par La Rédaction le Mardi 12 Novembre 2019

Depuis la fin du mois d'octobre 2019, la Bolivie connaissait une période de troubles avec d'importantes manifestations, le pays vient de rentrer dans un autre stade.

En effet, après la démission et l'extradition de son désormais ex-président Evo Morales au Mexique, la Bolivie affronte des pillages, affrontements et incendies criminels.

Les partisans du président démissionnaire déclarant même "maintenant ça y est, c'est la guerre civile !" à nos confrères de France Info.

Le Quai d'Orsay constate une situation sécuritaire très instable dans tout le pays et recommande dans ces conditions de reporter tout voyage non essentiel, jusqu’à nouvel ordre.

De nombreux axes nationaux ont été coupés, en particulier entre La Paz, Oruro, Potosi, Sucre, Tarija, Cochabamba et Santa Cruz. Le passage aux postes-frontières n’est pas toujours assuré, tout comme l’accès aux principaux aéroports. De nombreux vols ont été annulés.


Lu 1404 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.













QUARTIER LIBRE
vous offre

























  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • CampingMag
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM l'Alliance