TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Carburant SAF : Air Transat s'engage dans la production de kérosène à partir de CO2

fabrication du kérosène de CO2



Air Transat a signé un accord avec le consortium SAF + pour la commercialisation de carburant d'aviation durable (SAF) au Canada. Le Consortium SAF+ est en train de finaliser la fabrication d'une usine pilote dans l’Est de Montréal pour fabriquer du kérosène à partir de dioxyde de carbone (CO2).


Rédigé par La Rédaction le Jeudi 9 Juillet 2020

Le procédé́ consiste à capturer le CO2 produit par les grands émetteurs industriels et à le convertir en carburant synthétique pour avions d'affaires en utilisant un procédé́ appelé́ Fisher Tropsch (FT). - DR
Le procédé́ consiste à capturer le CO2 produit par les grands émetteurs industriels et à le convertir en carburant synthétique pour avions d'affaires en utilisant un procédé́ appelé́ Fisher Tropsch (FT). - DR
Air Transat et le consortium SAF + (Sustainable Aviation Fuel) ont annoncé la signature du premier accord de commercialisation de carburant d'aviation durable (SAF) au Canada.

"Cet accord constitue un élément important de la stratégie de d’Air Transat pour atteindre les objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre de l’industrie aérienne" indique un communiqué de presse qui poursuit : "Air Transat est tellement convaincue que l'avenir du SAF sera une priorité́ pour l'industrie aéronautique, que l’entreprise s'est engagée à acheter une part importante de la future production de carburant d'aviation durable de SAF+. "

Le Consortium SAF+ est en train de finaliser la fabrication d'une usine pilote dans l’Est de Montréal pour fabriquer du kérosène à partir de dioxyde de carbone (CO2). Le procédé́ consiste à capturer le CO2 produit par les grands émetteurs industriels et à le convertir en carburant synthétique pour avions d'affaires en utilisant un procédé́ appelé́ Fisher Tropsch (FT). On estime que le kérosène SAF+ aura une empreinte carbone 80 % inferieure à celle du kérosène classique.

« Capturer le CO2 qui aurait autrement été libéré́ dans l'atmosphère et lui donner une seconde utilisation fait sens », déclare Keith Lawless, directeur principal, Environnement, SEQE et projets stratégiques chez Air Transat. « Non seulement vous réduisez votre empreinte, mais vous obtenez également une réduction substantielle des GES, ce qui aide le Québec et le Canada à atteindre leurs objectifs en matière de changement climatique ».

« La demande de SAF dans le secteur de l'aviation va presque doubler chaque année pendant les 30 prochaines années. Ainsi, des solutions telles que la production de SAF à Montréal placeront le Québec sur la carte du monde tout en fournissant de bons emplois pour l'avenir », déclare Alexandru Iordan, directeur technique de SAF + Consortium.

Lu 1182 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus







QUARTIER LIBRE
vous offre

































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • TourMaG Travel Media Group
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • TravelManagerMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias