TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e

logo TourMaG  



Chauchard : après Deltour Transports d'autres acquisitions en vue ! 🔑

L’interview de Grégory Monna, directeur général adjoint du Groupe Chauchard


Le Groupe Chauchard poursuit son développement et annonce l’acquisition de Deltour Transports, autocariste spécialisé dans les séjours cyclotouristes. L’entreprise aveyronnaise positionnée sur le transport en autocar, la production et la distribution ne compte pas s’arrêter là. Le point avec Grégory Monna, directeur général adjoint du Groupe Chauchard.


Rédigé par le Mercredi 5 Juin 2024

Le Groupe Chauchard a fait l’acquisition, en mai 2024, de Deltour Transports, société spécialisée dans les transports autocars et les voyages dédiés aux passionnés de cyclisme. @chauchard
Le Groupe Chauchard a fait l’acquisition, en mai 2024, de Deltour Transports, société spécialisée dans les transports autocars et les voyages dédiés aux passionnés de cyclisme. @chauchard
TourMaG.com - Que représente aujourd'hui le groupe Chauchard ?

Grégory Monna : Le groupe Chauchard est scindé en deux activités.

La partie transport enregistre un chiffre d’affaires d’environ 17 millions d'euros.

Sur la partie voyages, nous avons un réseau de 10 agences de voyage en Occitanie, Chauchard Evasion, un tour opérateur Voyages Triangles, et une activité assez importante au sein de notre distribution individuelle et groupes.

Dans les agences de voyage, le chiffre d'affaires s'Ă©tablit aux alentours de 21 millions d'euros. Enfin, le groupe emploie 300 collaborateurs au total.

TourMaG.com – Vous venez de faire l’acquisition de Deltour Transports.

Grégory Monna :
Le rachat de Deltour Transports, nous offre une nouvelle corde à notre arc avec l'arrivée du séjour cyclotourisme. C'est une diversification que l'on recherchait et que nous avions en tête depuis quelques temps.

Bruno Deltour, l'ancien propriétaire de la marque, a développé une remorque pour transporter de manière safe des vélos de course, dont le coût peut représenter entre 10 000€ et 20 000€.

Son système d'attache et de transport de vélos nous permet de transporter un groupe de cyclistes et jusqu'à 46 vélos. Il n'y a pas forcément de transporteurs en mesure de réaliser cela.

Aujourd’hui, sur ce segment, la marque est leader en France. D’ailleurs, l’entreprise est référencée par la Fédération française de cyclisme et à l’international.


TourMaG.com - Quelles sont vos ambitions sur ce marché ?

Grégory Monna :
Deltour Transport, c'est à peu près 2 millions et demi d'euros en termes de volume.

Notre ambition est de véritablement prendre à bras le corps cette dimension voyage cyclo et de la développer.

Dans le mois à venir, je vais me doter d'une force commerciale spécifique pour développer cette offre. Nous allons relancer une brochure dédiée qui sortira à la rentrée prochaine et qui va être diffusée auprès de tous les clubs cyclo de France, ainsi qu’auprès des CSE dotés d'une cellule cyclo.

Nous voulons nous ouvrir au cyclotourisme, un public un peu moins engagé physiquement. Nous réfléchissons à lancer plusieurs tours en GIR pour la saison prochaine.


Le rachat d'un spécialiste du voyage scolaire éducatif prévu à l'été ?

TourMaG.com – Vous avez opéré plusieurs acquisitions au cours des dernières années. Souhaitez-vous poursuivre cette stratégie ?

Grégory Monna :
J'espère revenir vers vous assez rapidement, pour vous annoncer fin juillet avoir opéré une opération de croissance externe dans le monde du voyage scolaire éducatif.

Notre ambition est d’arriver à un volume de plus de 400 groupes à l'année sur le voyage scolaire éducatif.


TourMaG.com – Et concernant la distribution ?

Grégory Monna :
Aujourd'hui, le groupe compte 10 points de vente. Au cours des deux dernières années, nous avons racheté un point de vente à Castelnaudary (Aude) et à Gaillac (Tarn).

Nous avons des ambitions en termes de croissance externe sur nos activités voyage de manière générale.

Nous conservons notre maillage régional. Nous sommes originaires d'Aveyron et nous sommes implantés au fil du temps sur les départements limitrophes. On étend petit à petit la toile. Nous allons poursuivre ce déploiement au cours des années à venir.


TourMaG.com - C'est important aujourd'hui d'être positionné sur plusieurs segments ?

Grégory Monna :
Oui, la crise Covid l'a bien démontré.

Aujourd'hui, être diversifié est une des clés du succès. Il y a de très beaux modèles de spécialistes, mais être spécialiste, à mon sens, aussi bien d'une destination que d'une activité, c'est un risque supplémentaire puisqu’aujourd'hui, vous avez tellement de risques géopolitiques, naturels, etc…

Si je prends l’exemple du voyage scolaire qui est très important chez nous. Le Covid a très clairement mis un grand coup de frein à l'activité qui est fort heureusement repartie aussi vite qu'elle s'est arrêtée post-Covid.

En diversifiant l’activité, vous amortissez grandement les problématiques que vous pourriez avoir. Nous souhaitons nous diversifier sur les secteurs sur lesquels nous sommes forts : le voyage scolaire et le groupe constitué.

Nous nous développons extrêmement bien sur la partie CSE, voyage d'entreprise, incentive en particulier, et également sur la distribution en agences.

Objectif : "entre et 15 et 20 agences"

Grégory Monna, directeur général adjoint du Groupe Chauchard. @mathieu-lacout
Grégory Monna, directeur général adjoint du Groupe Chauchard. @mathieu-lacout
TourMaG.com – Comment se porte l’activité transport ?

Grégory Monna :
La dynamique est extrêmement positive, mais nous devons gérer des problématiques de recrutement de personnes qualifiées, que ce soit derrière un volant ou dans les bureaux. Cela nous oblige à prioriser nos activités.

Aujourd’hui, nous avons la même logique de diversification que dans le monde du voyage.

Un tiers de l’activité est le transport « institutionnel », comme le voyage scolaire, ou des contrats remportés sur appel d’offre.

Un autre tiers correspond à des activités liées au transport occasionnel commandé par des tours opérateurs étrangers, par des entreprises pour des événements, par la SNCF, par Air France, etc. Et bien entendu, par nos activités de voyage qui ont recours à nos capacités de transport.

Le dernier tiers est lié à nos agences de voyage.


TourMaG.com – Quel est votre objectif global sur tous ces marchés ?

Grégory Monna :
On reste prudents vis-à-vis des volumes. Il y a beaucoup de groupes qui se sont fait avoir par une notion de chasse au volume et qui, en route, oublient leur rentabilité. Ce qui est important pour nous est d'arriver à un volume critique.

Aujourd'hui, notre réseau d'agences a vocation à continuer à se développer avec le rachat d'entreprises qui ont également un portefeuille groupe constitué. On va également poursuivre notre développement du côté du voyage scolaire et du cyclo.

Pour cela, nous avons besoin de nous doter d'un réseau de distribution un peu plus fort. Cela se justifie aussi par la présence de notre tour-opérateur Voyages Triangle.

Nous visons entre quinze et vingt agences. Nous irons chercher la bonne opportunité au bon moment, il n’y a pas de calendrier.

Une activité en avance pour 2024

TourMaG.com – Côté TO, comment se profile l'année ? Quelles sont les tendances aujourd'hui ?

Grégory Monna :
Notre TO Voyages Triangle travaille uniquement sur du GIR et du voyage accompagné.

La tendance est un petit peu plus poussive pour lui, post-COVID par rapport à 2019. Malgré tout, la tendance est bonne.

Nous avons de grands classiques un autocar qui fonctionnent plutôt bien. Le déploiement de notre offre aérienne marche très bien. Nous proposons à nos clients de les prendre en charge à leur domicile. C’est un service plébiscité.

Concrètement, par rapport aux TO généralistes, nous ne sommes pas impactés par un été difficile. Nous sommes sur des bases de progression de plus de 30% cette année versus 2023.


Lire aussi : Les vacances d'été se joueront-elles en dernière minute ? 🔑

TourMaG.com - Tous les voyants sont au vert alors ?

Grégory Monna :
Ça se passe très bien. C'est la même chose en termes de distribution de TO externe. À l'instant T, nous avons plus d'un million et demi d’euros d'avance de réservation pour notre saison 2024 versus l'an passé.

Malgré tout, nous constatons comme tous les TO, que nos clients ont moins réservé pour cet été que l'an passé. Cependant, nous avons beaucoup plus de volumes sur d'autres périodes de l'année.

Le début de l'année a été extrêmement fort. De beaux projets, en long courrier notamment ont poussé la croissance vers le haut.

"Je déplore l'attitude de certaines compagnies aériennes..."

TourMaG.com – A quelles problématiques êtes-vous confrontés aujourd’hui ?

Grégory Monna :
L'une des principales problématiques demeure l'aérien : grèves, aléas techniques…

Cela fait peser un risque extrêmement important sur nos exploitations. Je déplore l'attitude de certaines compagnies aériennes qui ne se montrent pas solidaires en cas de problème avéré, alors que c'est pourtant leur responsabilité.

Ce qui est également complexe à aborder pour nous, c’est l’inflation, bien qu’elle soit en train de décélérer. Elle met sous pression les budgets.

Quand on regarde dans le rétro, certains budgets ont parfois pris 30% à 35% depuis 2019. Une partie de notre clientèle accuse le coup.

Malgré tout, nous n’avons jamais eu autant de fréquences, de gros voyages et de grosses ventes qu'en ce moment.


TourMaG.com - Comment l'expliquez-vous ?

Grégory Monna :
Surement le Revenge Travel en partie, mais je n'arrête pas de dire à mon équipe que cela ne va pas durer et qu'on va retomber sur des bases d'exploitation un peu plus normales. Ce sentiment perdure malgré tout.

Une partie de notre clientèle a toujours envie de se faire plaisir, et d'aller chercher de beaux séjours. Nous avons réussi à développer dans le post-Covid, et dans la gestion de la crise Covid, un véritable relationnel avec nos clients, ainsi qu’avec de nouveaux qui sont revenus en direction des agences de voyages.

Ils nous font confiance pour la réalisation de leurs voyages. Ce sont des clients à fort potentiel qui n'avaient pas forcément recours à l'agence de voyages auparavant.

Aujourd'hui, nous avons effectivement une fréquence de gros dossiers bien plus importante que par le passé. C’est aussi ce type de clients qui pousse la croissance de nos agences vers le haut.


Lu 1692 fois

Notez

Nouveau commentaire :

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus








































TourMaG.com
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Bing Actus
  • Actus sur WhatsApp
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias