TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone


Comment l’Islande reprend sa marche en avant touristique 🔑

Deux nouveaux aéroports internationaux ?



L’Islande, qui connaĂźt depuis les annĂ©es 2010 un boom touristique historique et dont l’économie dĂ©pend aujourd’hui en grande partie de ses touristes internationaux, les attire Ă  nouveau, depuis la sortie de crise. DĂ©cryptage, entre futurs nouveaux aĂ©roports internationaux, saturation des hĂ©bergements et prix en hausse.


Rédigé par le Mardi 26 Avril 2022

Durant les années 2010, l'Islande avait multiplié par 5 son nombre de visiteurs internationaux © Depositphotos.com Auteur martinm303
Durant les années 2010, l'Islande avait multiplié par 5 son nombre de visiteurs internationaux © Depositphotos.com Auteur martinm303
AprĂšs 2 annĂ©es quasiment sans touristes internationaux, les volcans d’Islande attirent Ă  nouveau.

« Il n’y a mĂȘme pas besoin d’efforts, les visiteurs reviennent d’eux-mĂȘmes sans aucun problĂšme.

Le phénomÚne de mode que nous connaissions pendant les années avant le Covid se poursuit »
, rĂ©sume Marc Broussaud, co-fondateur d’Island Tours, tour-opĂ©rateur français spĂ©cialiste de la destination.

Pour les voyagistes français, l’üle de l’Atlantique nord a quasiment retrouvĂ© ses niveaux de frĂ©quentation de 2019, annĂ©e lors de laquelle le nombre de visiteurs Ă©trangers s’établissait Ă  2,1 millions, soit plus de 6 fois la population du pays.

« Tout sera plein cet Ă©tĂ© en Islande, et, forcĂ©ment, cela implique encore des problĂ©matiques de saturation de l’offre et de prix toujours plus en hausse  », glisse Marc Broussaud, prĂ©cisant que le panier moyen de ses clients pour un voyage en Islande s’élevait dĂ©sormais aux environs de 2600 euros par personne. Pour des vols secs pour juillet ou pour aoĂ»t, il faudra environ compter 800 euros, pour seulement 3h de vol.

Le tout dans un contexte de saturation de l’offre d’hĂ©bergement. « Lors des deux annĂ©es de Covid, quelques hĂŽtels se sont crĂ©Ă©s mais les flux touristiques ne peuvent plus augmenter beaucoup car il n’y pas d’infrastructures suffisantes », explique aussi le co-fondateur d’Island Tours.


Des nouveaux aéroports internationaux en Islande ?

Des problĂšmes d’engorgement qui poussent aussi les autoritĂ©s islandaises Ă  dĂ©velopper d’autres points d’entrĂ©e sur leur territoire. Une campagne visant Ă  dĂ©velopper deux nouveaux aĂ©roports sur le sol islandais, alors que la quasi-totalitĂ© des flux aĂ©riens transitent toujours via Keflavik, a Ă©tĂ© lancĂ©e.

Les plateformes rĂ©gionales d’Akureri, dans le nord du pays, et d’EgilsstaĂ°ir, dans l’est, sont ainsi appelĂ©es Ă  se dĂ©velopper pour dĂ©sengorger l’aĂ©roport international situĂ© au sud-ouest de l’Islande.

Des fonds ont Ă©tĂ© dĂ©bloquĂ©s pour y attirer les compagnies aĂ©riennes internationales. Une rĂ©duction de 100% des droits d’atterrissage et passagers est par exemple prĂ©vue sur la premiĂšre annĂ©e d’exploitation d’une ligne aĂ©rienne. Pour un programme minimum de 6 vols par saison, une compagnie aĂ©rienne recevra Ă©galement 18 euros de subvention par passagers qu'elle amĂšnera en Islande.

« En faisant connaßtre les généreuses subventions, remises et aides offertes aux avionneurs qui atterrissent dans les aéroports régionaux du nord et de l'est de l'Islande, nous espérons attirer davantage de trafic.

Nous voulons que les tour-opérateurs créent des itinéraires de séjour dans ces régions »,
lance SigrĂșn Björk JakobsdĂłttir, P-DG d'ISAVIA Regional Airports.

Le but pour les autoritĂ©s islandaises, qui pourtant rĂ©flĂ©chissaient avant le Covid Ă  freiner les entrĂ©es sur leur territoire (via des limitations de visites sur les sites prisĂ©s, des augmentations de taxes voir la mise en place de licences) Ă©tant aussi de dĂ©velopper l’attractivitĂ© touristique de ces rĂ©gions plus reculĂ©es.

Une nouvelle low-cost vers l'Islande

D’autant plus qu’aprùs la disparition de sa fameuse low-cost Wow Air, qui transportait avant la crise jusqu’à 1 tiers des touristes internationaux se rendant sur l’üle, la nouvelle compagnie Play compte bien combler le vide.

Depuis mercredi 20 avril, la low-cost long-courrier islandaise a débuté ses opérations entre Paris-CDG et Baltimore/Washington, via Reykjavik (1h15 de transit), à raison de 5 vols par semaine. Suivront des vols depuis Paris vers Boston à partir du 11 mai et New York-Stewart à partir du 9 juin.

Le but, comme sa prédécesseur disparue en 2019 : jouer la carte du stop-over pour amener les touristes en Islande, grùce à des prix souvent sacrifiés. Certaines offres proposant déjà des vols transatlantiques en aller simple à 139 euros.

Et les ambitions de la nouvelle low-cost islandaises sont affichĂ©es : si elle exploite actuellement trois nouveaux Airbus A320neo et A321neo, sa flotte est amenĂ©e Ă  doubler dĂšs l’étĂ© 2022.

Lire aussi :

- Engouement touristique : l'Islande jette un froid chez les voyagistes...

- WOW Air arrĂȘte ses vols, les TO et les passagers sur le carreau

Voyage en Islande : quelles modalités d'accÚs ?

Depuis le 25 fĂ©vrier 2022, tous les voyageurs peuvent se rendre en Islande, sans motif impĂ©rieux. Aucune preuve de vaccination, aucun test PCR ou antigĂ©nique et aucune pĂ©riode de quarantaine n’est exigĂ©, et ce, indĂ©pendamment du statut vaccinal personnel.

Le prĂ©-enregistrement sur le site officiel des autoritĂ©s sanitaires islandaises n’est plus nĂ©cessaire.

La France a classĂ© l'Islande en vert. Les pays classĂ©s en vert sont les territoires oĂč aucune circulation active du virus n’est observĂ©e et aucun variant prĂ©occupant n’est recensĂ©.

Pierre Georges Publié par Pierre Georges Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Pierre Georges
  • picto Instagram
  • picto Twitter
  • picto email


Lu 1977 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitÎt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus














































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Nos MĂ©dias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias