TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone


Conjoncture touristique : la France reste en tête de la course en Europe

Si tous les indicateurs ne sont pas au vert, la France fait mieux que ses concurrents



La dernière note de conjoncture publiée par Atout France début février 2022 fait état d’un rétablissement progressif de la situation, même si les performances sont encore à la traîne de 2019. La puissance du marché domestique français explique la bonne résistance de l'activité en France.


Rédigé par le Jeudi 3 Février 2022

La France s'en sort mieux que ses voisins grâce à son marché intérieur (© Tourmag)
La France s'en sort mieux que ses voisins grâce à son marché intérieur (© Tourmag)
A bien des égards, cette note de conjoncture d'Atout France avec l'observatoire de l'OTC de Paris est plutôt rassurante sur l’état de l’industrie touristique en France, même si elle fait ressortir la faiblesse de certains secteurs qui sont fortement dépendants de la présence de clients étrangers, comme l’hôtellerie urbaine.

La fin de l’année 2021 se caractérise par un redressement des flux de recettes du tourisme international dans l’ensemble des pays européens.

Les volumes restent en retrait par rapport à 2019 mais rebondissent nettement par rapport à 2020.

Les bons résultats de la saison estivale et de cette fin d’année en France consacrent son leadersphip en Europe en matière de recettes du tourisme international.

Un redressement confirmé, la France en tête

Première satisfaction et premier cocorico, selon la Banque de France : sur les 11 premiers mois de 2021, les recettes du tourisme international atteignent 31,4 Md€ en France contre 26 Md€ en Espagne et 20,6Md€ en Italie.

Par ailleurs, la baisse enregistrée par rapport à 2019 y est plus faible : -40,4% contre respectivement -61,4% et -50,9%, signe de la capacité de résilience du secteur en France.

Comme la courbe des contaminations en France, l’évolution des recettes internationales a fluctué tout au long de l’année 2021, encore en forte baisse au premier trimestre 2021, avant d’opérer, en moyenne annuelle, un léger redressement au second trimestre, qui se confirme au cours du troisième trimestre.

La part de marché de la France tient bon

La part de marché, en comparaison des autres pays de l’Union Européenne, des recettes touristiques de la France se fixe à 18,1% en moyenne annuelle glissante à la fin du troisième trimestre 2021, alors qu’elle s’établissait à environ 15% depuis 5 ans.

Elle fléchit légèrement du fait du redressement de l’Espagne, plus durement éprouvée par la crise en 2020.

Les nuitées marchandes domestiques font de la résistance

Les nuitées marchandes profitent du marché domestique (©mileade)
Les nuitées marchandes profitent du marché domestique (©mileade)
La crise sanitaire et les restrictions dans les déplacements à l’étranger ont contribué à maintenir à des niveaux élevés les volumes de nuitées touristiques de la clientèle domestique pendant les étés 2020 et 2021.

Le rebond est marqué en novembre 2021. Les volumes de nuitées touristiques sont ainsi en progression, y compris en comparaison de novembre 2019, sur les segments marchands comme en ce qui concerne les nuitées non marchandes.

Ceci pourrait être précurseur d’une évolution des pratiques des Français en dehors de la période estivale.

L’ensemble des destinations connaissent une progression des nuitées domestiques, à l’exception toutefois des zones urbaines de montagne.

Les plus petites stations ou les communes non urbaines de montagne affichent à l’inverse des progressions remarquables.

Projections plutôt optimistes

La puissance du marché domestique est un atout de la France (shutterbox)
La puissance du marché domestique est un atout de la France (shutterbox)
Plus de 80% des répondants interrogés début et mi-novembre avant l’annonce des derniers trains de mesures consécutives à la reprise épidémique sur les 9 principaux marchés émetteurs de fréquentation touristique actuelle, dont le marché domestique, projettent d’effectuer un séjour de loisir au cours des 6 prochains mois, avec une hausse significative de 23 points par rapport à 2020 à la même période.

Cette confiance en l’avenir se traduit également par moins d’indécision et des réservations en forte hausse : +15 points en moyenne avec des dynamiques très fortes en Espagne (+30 points) et au Royaume-Uni (+20 points).

Le palmarès des intentions de voyage n’a pas changé mais on note une très belle progression du Royaume-Uni, de bon augure pour la saison d’hiver. 59% des partants français en vacances dans les 6 prochains mois affirment choisir par ailleurs la France, confirmant l’attractivité de notre destination auprès des clientèles domestiques.



Lu 2094 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus












































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias