TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e

logo CruiseMaG  




Croisieurope veut se rapprocher encore davantage des agences de voyages

l'interview d'Éric Collange, directeur commercial de CroisiEurope


Croisieurope démarre l'année 2023 sous les meilleurs auspices avec une belle progression du volume d'affaires et du nombre de clients. Après une phase de communication dans la presse grand public, la compagnie souhaite se rapprocher des agences de voyages à travers une charte qui en ferait de véritables experts de la marque.


Rédigé par le Mardi 21 Mars 2023

Croisieurope : "Nous voulons créer une véritable dynamique et nous voulons en faire profiter les agences" - Photo Croisieurope
Croisieurope : "Nous voulons créer une véritable dynamique et nous voulons en faire profiter les agences" - Photo Croisieurope
TourMaG : Comment se déroule ce début d'année au niveau des prises de commande chez Croisieurope ?

Éric Collange : L'activité repart très fort en ce début d'année. Nous sommes sur des hausses comprises entre +20% et +30% en prises de commande par rapport à 2019.

Trois raisons expliquent cette belle croissance. D'une part Croisieurope a énormément communiqué à la télé, dans la presse quotidienne régionale, dans la presse nationale, et nous récoltons le fruit de ces opérations.

D'autre part l'envie de voyager est incontestable. Enfin, nos bateaux à taille humaine répondent aux envies des clients. Voyager différemment, en petit comité est une tendance forte.

Nos navires, la Belle Adriatique (200 pax) et la Belle des Océans (130 pax) rencontrent un beau succès. Nos tours de Corse sont pleins sur mai, juin, et septembre est très bien rempli. Les Canaries fonctionnent également très bien.

La Croatie avec la Belle Adriatique, c'est pareil. Les petits bateaux sont une vraie force.


"Nous ciblons aussi bien les petits que les grands budgets"

TourMaG : Le baromètre Les Entreprises du Voyage - Orchestra fait état d'une hausse de 25% du volume d'affaires pour une baisse du nombre de dossiers dans les mêmes proportions. Ce n'est pas ce que vous constatez chez Croisieurope...

Éric Collange :
Non. Nous enregistrons aussi bien une hausse des volumes de vente que du nombre de pax. Nous ciblons aussi bien les petits que les grands budgets.

D'un côté du spectre, l'Afrique Australe réalise un redémarrage exceptionnel. Nos 2 bateaux et notre lodge sont quasi pleins sur octobre, novembre et décembre.

Et de l'autre côté nos offres familles en tout inclus à bord, avec enfant gratuit jusqu'à 16 ans commencent à trouver leur public. Le challenge actuellement est de booster juillet et août. Cette offre famille permet de répondre à une problématique de pouvoir d'achat.

TourMaG : le conflit en Ukraine impacte t-il vos croisières que vous proposez en Europe de l'Est ?

Éric Collange :
Sur le Danube, l'activité fonctionne bien. Si l'an dernier nous avions senti un coup d'arrêt cette année, ça repart. Idem sur les croisières Prague - Prague sur l'Elbe qui rencontrent un beau succès avec des offres prix percutantes.

"2024 s'inscrira sur la même tendance"

Eric Collange directeur des ventes - DR
Eric Collange directeur des ventes - DR
TourMaG : Est-ce que la clientèle groupe est de retour ?

Éric Collange :
Oui. Nous avons même des demandes de dernière minute. Nous avons actuellement des demandes sur mai et juin, sur des groupes de 30 à 40 pax. C'est intéressant, cela nous permet de compléter le remplissage des navires.

TourMaG : Plus globalement constatez-vous une accélération des ventes de dernière minute ou au contraire davantage d'anticipation ?

Éric Collange :
La majorité des réservations concernent avril, mai et juin et en même temps septembre et octobre sont aussi très bien remplis.

Sur l'été comme je le disais précédemment, nous comptons sur nos offres familles pour booster juillet et août qui ne sont pas les mois de départs traditionnellement les plus importants chez Croisieurope.

TourMaG : Comment anticipez-vous 2024. L'activité sur 2023 est tirée notamment par la forte envie de voyager des clients. En sera t-il de même en 2024 ?

Éric Collange :
Cela pourrait être un sujet d'inquiétude mais deux éléments me font dire que 2024 s'inscrira aussi sur la même tendance.

D'une part, la programmation des autocaristes est supérieure à 2023, et d'autre part, nous enregistrons une demande pour les groupes, notamment des affrètements pour 2024.

A l'heure où je vous parle, la tendance est identique à 2023.

JO 2024 : 3 navires Croisieurope positionnés quai de Grenelle

TourMaG : 2024 sera aussi l'année des jeux olympiques à Paris. Croisieurope s'est positionnée sur l'évènement...

Éric Collange :
En effet, nous aurons 3 navires au JO de Paris 2024, quai de Grenelle qui seront commercialisés pour cet évènement.

Nous avons édité nos tarifs et ils sont ouverts aux professionnels du tourisme.

TourMaG : Autre sujet, celui de la sécheresse. L'an dernier, le niveau des cours d'eau était très bas, on imagine que c'est une préoccupation pour Croisieurope ?

Éric Collange :
C'est une sujet que nous suivons au même titre que bien d'autres sujets qu'ils soient politiques ou climatiques...

Nous n'avons pas les mêmes problématiques que les péniches, nos tirants d'eau sont bien plus faibles. Ce que je peux vous dire c'est qu'à l'heure où je vous parle, les voyants sont au vert. Chaque année il y a des alertes que nous suivons, bien sûr, avec attention.

Une nouvelle charte agence pour en faire des experts Croisieurope

TourMaG : Vous travaillez avec les agences de voyages, avez-vous des nouveautés à annoncer ?

Éric Collange :
Nous sommes en train de sélectionner des agences pilotes, entre 80 et 100, pour qu'elles deviennent de véritables experts de Croisieurope.

Le principe serait de leur faire bénéficier d'un certain nombre d'avantages (éductours, invitations à des dîners pour le lancement de nouvelles croisières...) et qu'en contre partie elles aient un certain nombre de devoirs.

Nous allons mettre en place une charte. Nous investissons beaucoup dans la communication. Cela porte ses fruits puisque ce sont les clients qui viennent avec la brochure Croisieurope dans les agences.

L'objectif serait, dans l'autre sens, que les agences deviennent des prescripteurs de nos offres. Par exemple, lorsqu'un client souhaite aller à Venise, que l'agence lui propose nos croisières.

Nous voulons créer une véritable dynamique et nous voulons en faire profiter les agences. Nous sommes dans la première étape de cette nouvelle collaboration. Notre ambition est de se rapprocher d'un plus grand nombre d'agences au fur et à mesure.

TourMaG : Enfin pour terminer, Croisieurope a t-elle dans les cartons des projets de nouveaux navires ou de nouvelles croisières ?

Éric Collange :
Nous sommes en phase de stabilisation. L'entreprise est très solide, nous avons plus de 50 bateaux en propre qui appartiennent à la famille Schmitter. Elle compte plus de 1500 salariés. Je rappelle qu'il n'y a eu aucun licenciement pendant la pandémie.

Aujourd'hui l'objectif est de repartir sur une dynamique forte pour pouvoir à nouveau proposer des nouvelles croisières et de nouveaux bateaux dans l'avenir.

Céline Eymery Publié par Céline Eymery Rédactrice en Chef - TourMaG.com
Voir tous les articles de Céline Eymery
  • picto Facebook
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 1931 fois

Notez

Nouveau commentaire :

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >




































TourMaG.com
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Bing Actus
  • Actus sur WhatsApp
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias