TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e

logo DestiMaG  



Cuba : "Le tourisme est le moteur majeur de l'économie !"

Interview de Diana Gonzalez, la directrice de l'OT de Cuba


Depuis janvier 2021 se rendre à Cuba s'est largement complexifié pour les voyageurs français, européens et américains. La raison à cela : les USA ont classé Cuba dans la liste des pays soutenant le terrorisme. Une sanction qui pénalise grandement le tourisme sur l'île et son économie. Malgré tout, le marché français se maintient en bonne place et reste même prioritaire.


Rédigé par le Vendredi 26 Avril 2024

Depuis janvier 2021, le tourisme à Cuba est dans la tourmente.

Le département d'Etat américain a inscrit l'île dans la liste des pays soutenant le terrorisme. Concrètement les voyageurs qui se sont rendus à La Havane ne pourront plus bénéficier de l'ESTA, dans les 2 ans après leur visite dans le pays communiste et seront dans l'obligation de demander un visa, comme le rappelle le Quai d'Orsay.

Un coup dur qui a grandement pénalisé la destination, mais surtout l'économie cubaine.

D'après nos confrères de France Info, le nombre de touristes serait tout simplement divisé par 2 par rapport à 2019.

Pour Diana Gonzalez, la directrice de l'office de tourisme de Cuba à Paris, la situation n'est pas facile, mais il convient de se battre pour ne pas voir l'économie totalement vaciller.

A lire : CUBA : Un Nouveau Défi

"Le marché français est très important, c'est le 5e émetteur dans le monde vers Cuba, après le Canada et d'autres.

Nous travaillons surtout le BtoB, car nous sentons qu'il y a des carences au niveau des agences de voyages, à cause des changements importants de personnel qu'elles ont connu ces dernières années.
"

Des éductours, des webinaires et un programme complet d'e-learning seront à l'agenda de l'OT pour mieux renseigner les professionnels sur la situation du tourisme sur l'île.

Cuba : "le secteur est prioritaire pour le gouvernement !"

Ce n'est pas tout, car auprès des voyageurs, Cuba souhaite renforcer son image en France.

Le redémarrage de l'activité a été difficile, avec des pénuries et des établissements qui n'ont pas toujours été entretenus durant la crise sanitaire.

"Nous avons relancé la campagne Cuba Unica, c'est une belle action marketing.

Dans le cadre idéal des JO, nous allons profiter que le monde soit présent en France, de renforcer la campagne, ce sera la meilleure occasion de parler aux voyageurs de province et européens,
" poursuit Diana Gonzalez.

Et comme pour la République dominicaine, la connectivité aérienne a été un sujet important, au moment de redémarrer, il a fallu faire sans les compagnies françaises.

Les transporteurs canadiens offrent une belle substitution à ces lignes directes inexistantes.

"Sur place la situation est complexe, malgré ces difficultés, le tourisme a pu s'en sortir, car le secteur est prioritaire pour le gouvernement cubain.

C'est le moteur majeur de l'économie cubaine.


Vendre Cuba actuellement est un peu plus compliqué que de vendre les autres destinations, mais on se débrouille quand même, nous attendons les Français,
" nous livre sans détour, la responsable de l'OT de Cuba.

Voyage Cuba : quelles sont les conditions ?

Pour se rendre à Cuba, les voyageurs doivent être détenteurs de la carte touristique, soit l'équivalent d'un visa.

Elle est valable 90 jours et délivrée par l'ambassade de Cuba à Paris ou les tour-opérateurs.


Le passeport doit être dont la durée de validité est supérieure à celle du séjour. De plus, les voyageurs doivent posséder un billet aller et retour. Ce n'est pas tout, depuis le 1er janvier 2022, un formulaire digital doit être rempli dans les 72 heures précédant l’arrivée à Cuba.

Autre nouveauté, le placement par les USA de Cuba sur la liste des pays soutenant le terrorisme, à l'initiative de la mandature de Donald Trump. Pour l'heure, l'administration Biden n'a pas aboli cette mesure.

Ainsi, les voyageurs qui se sont rendus à Cuba après le 12 janvier 2021 et qui veulent par la suite se rendre aux Etats-Unis ne pourront plus bénéficier de l'ESTA.

L’inéligibilité à un ESTA n’empêche pas de voyager aux États-Unis, selon l’agence fédérale Customs and Border Protection.

Ces personnes se retrouvent dans l'obligation de demander un visa, auprès de l'ambassade américaine, même si les passeports ne sont pas tamponnés par les autorités cubaines.

Le processus est un peu fastidieux, mais pas impossible.

Lu 2734 fois

Notez

Nouveau commentaire :

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 17 Mai 2024 - 12:09 Nouvelle saison d'E-learning de COTAL-France












































TourMaG.com
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Bing Actus
  • Actus sur WhatsApp
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias