TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e


Cuba mise sur la France pour faire rebondir son tourisme

Une nouvelle directrice de l’OT en France



Alors que le tourisme à Cuba recule et subit les sanctions de l’administration Trump, Diana-Rosa Gonzales Montesinos, nouvelle directrice de l’office du tourisme cubaine à Paris, compte attirer les Français sur l’île dès cet hiver.


Rédigé par le Mardi 5 Novembre 2019

3 563 077 visiteurs internationaux se sont rendus sur l’île depuis le début de l’année 2019, ce qui correspond à une baisse de près de 20% par rapport à 2018 © DR
3 563 077 visiteurs internationaux se sont rendus sur l’île depuis le début de l’année 2019, ce qui correspond à une baisse de près de 20% par rapport à 2018 © DR
Arrivée à l’occasion du salon IFTM-Top Resa, Diana-Rosa Gonzales Montesinos, conseillère tourisme auprès de l’Ambassade de la République de Cuba en France et désormais directrice de son office du tourisme, veut d’emblée donner un coup de boost à sa destination.

« La France est notre 5e marché et est extrêmement important pour nous par les temps qui courent », explique-t-elle lors d’une conférence de presse donnée à Paris mardi 5 novembre 2019. Alors que le nombre de Français qui ont visité l’île en 2019 baisse, l’Office du tourisme, se calquant sur les chiffres compilés par le Syndicat du tour-operating français (Seto), prévoit un rebond du trafic de 5% sur la saison hiver qui débute.

« Les événements touristiques sur l’hiver sont nombreux, à commencer par les festivités du 500e anniversaire de La Havane qui débutent le 16 novembre », raconte Mme Gonzales Montesinos, qui compte beaucoup sur l’aide des TO et Clubs français : Fram et son nouveau Club Plein Vent, FTI voyages et son nouvel établissement qui ouvre en novembre, Kappa, Lookéa…

Car celle qui travaillait auparavant pour le groupe hôtelier Gran Caribe veut croire au développement d’un parc hôtelier de « plus haut standard », grand point noir du tourisme à Cuba. « 4000 chambres supplémentaires ont vu le jour en 2019 sur l’île, et nous attendons 26 nouveaux hôtels d’ici la fin 2020 », indique-t-elle, citant le Prado y Malecon (groupe Accor), le Cayo Cruz ou encore l’Iberostar Albatros Guardalavaca.

20% de touristes en moins en 2019

Le marché français enregistre pourtant à fin octobre 2019 un recul de 11% par rapport à 2018, avec 144 580 touristes.

Après l’arrêt de la desserte de l’île par Corsair et la fin des vols d’XL (laissant la place à Air France vers La Havane et à Air Caraïbes vers La Havane et Santiago), les croisiéristes ont eux aussi largement délaissé l’île. « Les compagnies aériennes ou de croisières sont encore hésitantes à revenir », reconnaît la directrice de l’OT.

Plus largement, 3 563 077 visiteurs internationaux se sont rendus sur l’île depuis le début de l’année 2019, ce qui correspond à une baisse de près de 20% par rapport à 2018.

Si les causes sont multiples, la dégringolade des deux premiers marchés fournisseurs de touristes, le Canada et les Etats-Unis, pour des raisons géopolitiques, semble expliquer en grande partie le phénomène.

Trump renforce les sanctions

Car ces dernières semaines, les Etats-Unis ont encore durci leurs sanctions sur le secteur du tourisme à Cuba, en visant cette fois le secteur aérien.

A compter du 10 décembre, les compagnies américaines ne pourront plus opérer de vols à destination des villes cubaines, à l’exception de La Havane. L’aéroport de Santiago de Cuba, le deuxième du pays, devrait être le plus touché par cette décision américaine.

En juin, Donald Trump, qui ne cesse de renforcer les sanctions contre Cuba depuis son arrivée au pouvoir après une levée partielle du blocus américain sous la présidence de Barack Obama, avait déjà annoncé l’interdiction pour les bateaux de croisières américains de faire escale sur l’île.

Peu de temps après, les Etats-Unis avaient interdit aux Américains de se rendre à Cuba en voyage de groupe.

« Malgré les mesures du gouvernement des Etats-Unis pour freiner le tourisme dans notre pays, nous accueillerons, en 2019, 4,3 millions de visiteurs », estimait en juin dernier Manuel Marrero, le ministre cubain du tourisme.

Pierre Georges Publié par Pierre Georges Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Pierre Georges
  • picto Instagram
  • picto Twitter
  • picto email

Lu 6425 fois

Tags : Cuba
Notez



1.Posté par Pierre le 06/11/2019 09:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les tarifs locaux n'y sont peut être pas pour rien,surtout a varadero,la qualite n'est pas en rapport avec les prix.Dans l'hotelerie et la restauration.

2.Posté par idress le 08/11/2019 17:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour

c'est une bonne nouvelle en meme temps. Les TO pourront se permettre de mettre un affrètement vers Varadero ou Holguin, sans être emmerdés par la surcapacité aérienne et les compagnies Low-Cost qu'affectionnent Dominique Gobert !!! Ils pourront meme demander aux autorités Cubaines de les aider en ce sens, car le tourisme est important pour Cuba. Quant à l'element prix que soulève pierre, plus haut : ..........si son patron lui demande de baisser son salaire pour améliorer la compétitivité de l'entreprise, je suis sur qu'il refuserait.


Idress

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 21 Novembre 2019 - 14:09 Madagascar part en roadshow en novembre



PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
La Travel Tech
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

TourMaG.com DMCmag.com La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips