TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone


DSP Tarbes-Lourdes - Paris : bras de fer entre Chalair et Volotea

Ligne Tarbes/Lourdes - Paris Orly



Devant la justice, la compagnie française Chalair et l’espagnole Volotea se disputent la liaison entre Tarbes-Lourdes et Paris-Orly. Ligne soumise à une Délégation de service public (DSP) et donc à une aide financière de l’Etat. En jeu : 4,5 millions d’euros par an pour exploiter la ligne pendant 4 ans. Si la liaison a été une première fois donnée à Volotea, un détail a été omis : la compagnie espagnole a été condamnée par la justice française pour des faits de travail dissimulé.


Rédigé par le Dimanche 27 Mars 2022

Volotea devait débuter la liaison entre Tarbes-Lourdes et Orly au 1er juin 2022 © Volotea
Volotea devait débuter la liaison entre Tarbes-Lourdes et Orly au 1er juin 2022 © Volotea
Sur les lignes domestiques France, la compétition est féroce, comme nous l’indiquions dans une enquête récente.

Un phénomène amplifié lorsqu’il s’agit d’une ligne bénéficiant des aides DSP, pour Délégation de service public.

En témoigne le bras de fer auquel se livrent en ce moment Volotea, compagnie à bas-coûts espagnol spécialiste des liaisons entre capitales régionales européennes, et Chalair, compagnie aérienne domestique française.

En jeu : 4,5 millions d’euros par an

En février, la compagnie espagnole avait remporté, à la surprise générale, l’appel d’offre lancé par le syndicat mixte Pyrénia, pour l’exploitation en exclusivité de la ligne aérienne entre l’aéroport de Tarbes-Lourdes et Paris-Orly.

Une liaison soumise aux aides DSP, à savoir à une convention tripartite entre le transporteur, le syndicat gestionnaire de l’aéroport, et l’Etat, qui verse une compensation en contrepartie de l’exploitation de la ligne et donc du désenclavement du territoire et du développement de son économie.

Une compensation qui implique des sommes non-négligeables. Pendant 4 ans, Volotea devait percevoir 4,5 millions d’euros annuels de la part de l’Etat français pour assurer la ligne.

Plainte et rebondissement

La décision avait provoqué la colère de la compagnie française Chalair, dont l’offre avait été classée deuxième. La compagnie dirigée par Alain Battisti (qui dirige par ailleurs la Fédération nationale de l’aviation marchande, Fnam) avait alors répliqué par un référé pré-contractuel pour contester la décision devant le tribunal administratif.

Rebondissement : par une ordonnance du 21 mars 2022, le juge des référés du tribunal administratif de Pau a fini par annuler la première décision, donnant raison à Chalair.

« La candidature du délégataire retenu n’était pas régulière au regard du règlement de consultation. La procédure est donc annulée à compter du stade de l’examen des candidatures », fait savoir le tribunal administratif de Pau dans un communiqué.

Des faits de travail dissimulé

La raison en est simple : l’offre présentée par Volotea n’aurait pas dû être examinée car la compagnie a été condamnée par la justice française pour des faits de travail dissimulé « faute de déclarations aux organismes de protection sociale en France pour certains de ses pilotes ». Ceci en septembre 2021 devant le tribunal correctionnel de Bordeaux. L’amende de 200 000 euros liée n’aurait pas encore été réglée en intégralité.

Contactée, Chalair se refuse pour l’instant à tout commentaire quant à la décision du tribunal administratif. Alain Battisti, à la tête de la compagnie, dit maintenant « attendre la réaction juridique des élus en ce qui concerne le processus de DSP en cours ».

De son côté, Volotea indique avoir fait appel de la décision. « Aucune autre ligne n’est concernée », précise la direction de la compagnie espagnole.

L’exploitation de la ligne entre Tarbes-Lourdes et Paris-Orly par Volotea devait débuter au 1er juin 2022.

Pierre Georges Publié par Pierre Georges Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Pierre Georges
  • picto Instagram
  • picto Twitter
  • picto email

Lu 2347 fois

Notez

Commentaires

1.Posté par Frentch le 28/03/2022 18:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et alors on fait comment pour prendre le Tarbes Orly en juin??

2.Posté par Elodie le 29/03/2022 17:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oui, je me demande bien comment on fait, auprès de qui réserve t-on?
Et quand aura t-on enfin le nom du "grand gagnant" ?

3.Posté par Em le 30/03/2022 13:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le aeroport de Pau jaloux de la fréquentation de celui de lourdes Tarbes se frotte les mains. En attendant il faut etre riche pour venir en pèlerinage à lourdes! Voici qui va aider le redressement économique de l’accès territoires, qui, rappelons le est la locomotive de la région! A bon entendeur, pensons à l’économie du territoire avant tout.

4.Posté par Clou le 31/03/2022 09:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
N’oublions pas, avant tout, que c’est Air France qui nous abandonne, à Lourdes-Tarbes, mais aussi à Pau.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 1 Juillet 2022 - 14:51 Airbus enregistre une super commande venue de Chine







































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias