TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


FUTUROSCOPIE - La Gironde : "positionner l’innovation au cœur de l’activité touristique..."

interview avec Sabine Brousse et Claudine Camedescasse, directrice générale et déléguée de Gironde tourisme



Comment va la France ? Quand on a Bordeaux, le Cap Ferret, Arcachon, la dune du Pilat, le Médoc, la Cité du vin … dans ses valises, a-t-on besoin de sortir d’autres atouts pour séduire une clientèle touristique nationale et internationale ? Pas vraiment. Et pourtant, la Gironde comme tant d’autres territoires, n’est pas exempte de difficultés liées à son avenir de destination durable. Elle a donc pris les choses en mains et se pose comme un département pilote sur certains sujets majeurs comme l’expliquent Sabine Brousse et Claudine Camedescasse, directrice générale et déléguée de Gironde tourisme.
Cet article FUTUROSCOPIE est exceptionnellement offert à nos lecteurs, pour en savoir davantage sur les abonnements cliquez ici.


Rédigé par Josette Sicsic (Futuroscopie) le Mardi 28 Septembre 2021

Gironde Tourisme : "Notre clientèle est composée à 14% de visiteurs étrangers, 56% de Français hors région et 30% de Néo-Aquitains" -  Photo Gironde Tourisme
Gironde Tourisme : "Notre clientèle est composée à 14% de visiteurs étrangers, 56% de Français hors région et 30% de Néo-Aquitains" - Photo Gironde Tourisme
Futuroscopie - Vous êtes une destination particulièrement privilégiée, avez-vous cependant des points faibles et lesquels ?

S.B et C.C :
Comme la plupart des destinations, nous avons des marges de progrès notamment sur :
- les aspects de mobilité qui conditionnent l’accès aux espaces/territoires donc la solidarité territoriale et une meilleure répartition des flux ; notamment à travers la valorisation de mobilités moins polluantes (bus, train, vélo mais aussi navettes fluviales).

- La fourniture aux visiteurs des données nécessaires pour faire des choix "éclairés" et responsables (pouvoir communiquer la fréquentation en temps réel de certains sites et moyens de transport - solution déjà testée sur les plages avec le GIP Littoral - afin d'éviter les phénomènes de densité) est également impérative.

- Quant à la responsabilisation des visiteurs (meilleure connaissance des sites fragiles, meilleure connaissance des codes culturels des territoires d’accueil) elle doit évoluer vers un concept d’attractivité territoriale, centrée sur la satisfaction de toutes les parties prenantes utilisatrices du territoire (visiteurs, visités, entreprises) en contrepoint à un marketing territorial massif qui vise à attirer toujours plus de "clients".

- L'accompagnement des professionnels dans la transition énergétique et environnementale de leurs activités pour faire en sorte qu’ils proposent plus d’offres certifiées durables ou labellisées « soutenables » seront à terme des prérequis pour les voyageurs.

Cet article exceptionnellement en libre accès, devrait vous donner envie d’en lire d’autres de la même veine, en accès payant, dans FUTUROSCOPIE. Sauf si vous êtes déjà abonné du MemberShipClub by TourMaG.com.

Futuroscopie - Cette saison 2021 semble avoir bien marché, outre la présence des clientèles nationales, quel a été votre atout ?

S.B et C.C :
Outre notre littoral qui constitue notre atout principal avec d'un côté la typicité du Bassin d'Arcachon et son patrimoine très identitaire et, de l'autre, les grands espaces lacs/océan du Médoc, nos atouts majeurs sont :

- l'œnotourisme, filière porteuse et identitaire, véritable avantage concurrentiel pour la Gironde,

- nos espaces naturels d’exception (grand site de la Dune du Pilat, la Réserve biosphère Dordogne, 33 Espaces naturels sensibles, 55 sites Natura 2000, 2 PNR Médoc et Landes de Gascogne, 2 Parcs naturels marins Bassin d’Arcachon et Estuaire de la Gironde) avec un réseau d’itinérance douce largement développé (la Gironde est dotée de 600 km d’itinéraires cyclables jalonnés dont près de 380 km d’infrastructures en site propre et traversée par de grands itinéraires - Vélodyssée, Canal des 2 Mers à vélo et Scandibérique, sans oublier le Tour de Gironde à vélo) et une offre abondante d’activités de pleine nature.

- notre offre patrimoniale culturelle et immatérielle d'une grande variété et richesse : sites et ensembles classés à l’UNESCO, dont le dernier en date "Le Phare de Cordouan", ou bien encore les sites remarquables girondins "Les Iconiques" est également majeure. Sans oublier l'héritage des illustres, et un art de vivre que les habitants partagent à travers leur gastronomie, leurs célèbres vins et leurs festivités.

Futuroscopie - Considérez-vous que désormais, le département est prêt à subir une autre crise sanitaire ? Si oui, qu'avez-vous prévu ?

S.B et C.C :
La connaissance, la veille et la prévision sont indispensables pour disposer des éléments nécessaires à la gestion des crises.

Dans le cadre du prochain Document d'Orientation Touristique départemental, il est proposé de travailler à une cartographie des vulnérabilités : notamment environnementales mais aussi économiques, en particulier sous l’angle de la spécialisation des destinations et de ses risques.

Il est aussi proposé de réfléchir afin de positionner l’innovation au cœur de l’activité touristique, pour sans cesse se réinventer et rester au diapason d’un monde dont les mutations s’accélèrent, notamment en matière numérique et écologique.

Futuroscopie - Les clientèles étrangères sont-elles indispensables à votre équilibre ?

S.B et C.C :
Notre clientèle est composée à 14% de visiteurs étrangers, 56% de Français hors région et 30% de Néo-Aquitains.

La part d'étrangers monte à 38% pour l'œnotourisme, 19% pour le tourisme urbain (Bordeaux) et 20% en saison sur le littoral du Médoc. Les clientèles étrangères sont donc essentielles, d'autant plus qu'elles ont un panier moyen bien supérieur à celui de la clientèle domestique (moyenne de 89,40€ personne/jour en 2020 vs 73,40€ pour la clientèle française).

Futuroscopie - Quelles sont, selon vous, les principales armes d'une destination comme la vôtre pour surfer sur un avenir incertain ? Le vignoble en reste-t-il une ?

S.B et C.C :
Nos principaux atouts sont certainement :

- Je le répète et j’insiste, l’œnotourisme qui est en phase avec les attentes croissantes des clientèles en matière de slow tourisme (prendre le temps d’apprécier), de valeur ajoutée (contenu culturel, vivre des expériences immersives) et en matière d’“économie vertueuse” (authenticité, terroir, naturalité, circuit-court),

- la qualité de nos espaces naturels, et le Département pourrait demain être identifié comme une destination écotouristique majeure compte tenu de ses atouts,

- la diversité de notre offre patrimoniale mais aussi les festivités/festivals à dimension humaine permettant la rencontre avec les habitants ainsi que le panel de loisirs diversifiés pouvant être pratiqués en plein air.

Futuroscopie - J'ai vu que vous jouez la carte des tournages de film. Pouvez-vous en dire quelques mots...

S.B et C.C :
Gironde Tournages, service de Gironde Tourisme, est le bureau d’accueil des tournages de la Gironde, membre du réseau national Film France.

Sa vocation et sa mission : faciliter les tournages ayant lieu en Gironde, ou les activités de post production, en proposant un service gratuit aux professionnels du cinéma et de l’audiovisuel, et en assurant une interface entre collectivités locales et professionnels de l'industrie cinématographique.

Objectif : Faire rayonner l'image de la Gironde à travers la production cinéma et audiovisuelle dans le monde entier ; valoriser les compétences, les métiers du cinéma et favoriser l'emploi local girondin.

En effet, les retombées économiques directes (1 € investi en moyenne par les collectivités génère 7 € de retombées directes dont 1 € pour le tourisme), sont significatives.

Et c'est une autre manière de promouvoir la destination par la qualité des scénarios produits par l’industrie cinématographique et audiovisuelle.

Josette Sicsic - DR
Josette Sicsic - DR
Journaliste, consultante, conférencière, Josette Sicsic observe depuis plus de 25 ans, les mutations du monde afin d’en analyser les conséquences sur le secteur du tourisme.

Après avoir développé pendant plus de 20 ans le journal Touriscopie, elle est toujours sur le pont de l’actualité et décode le présent pour prévoir le futur. Sur le site www.tourmag.com, rubrique Futuroscopie, elle publie plusieurs fois par semaine les articles prospectifs et analytiques.

Contact : 06 14 47 99 04
Mail : touriscopie@gmail.com

Lu 2306 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus








































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias