TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


FUTUROSCOPIE - Loisirs indoor : dans le SPACE on ne les entend pas crier, pourtant ils souffrent...

l'interview d'Evelyne Villame, la présidente de SPACE



Le monde du voyage n’est pas le seul à souffrir. Ceux de la culture et du divertissement sont bien aussi mal en point. Totalement liés, l’ensemble de ces secteurs sont pourtant ceux qui donnent une âme, une vitalité et une raison d’être, aux territoires touristiques qui, sans leur contribution, font bien mauvaise figure. Et surtout ne répondent plus à leur mission. Parmi les secteurs que nous allons explorer dans les jours qui viennent : le loisir indoor. Un genre récent et de mieux en mieux organisé, mis à terre par la pandémie mais dont l’avenir ne peut être remis en question car la demande existe.
Cet article FUTUROSCOPIE est exceptionnellement offert à nos lecteurs, pour en savoir davantage sur les abonnements cliquez ici.


Rédigé par Josette Sicsic (Futuroscopie) le Jeudi 25 Mars 2021

Evelyne Villame, présidente de SPACE : Syndicat des parcs d’activités couvertes - DR
Evelyne Villame, présidente de SPACE : Syndicat des parcs d’activités couvertes - DR
Qu’on les nomme parcs, salles, espaces ... qu’ils opèrent en mode spécialisé ou en complexe multi- loisirs, les loisirs indoor sont particulièrement dynamiques. Ils offrent non seulement une grande diversité de prestations mais aussi de nouvelles activités souvent stimulées par des innovations technologiques. Mais pas que.

En fait, les loisirs indoor sont constitués par des équipements traditionnels : parcs de jeux pour enfants, trampoline, murs d’escalades, foot en salles, sports de raquette.

Mais aussi par mais des laser games, escape rooms, bowling, karting, salles de simulation/VR… Avec cependant 4 points communs qui en font la singularité :
- Ils ont une vocation récréative avant tout.
- Les activités incitent à l’action plutôt qu’à la simple visite.
- Ils encouragent la convivialité familiale ou amicale.
- Le temps passé dans un établissement de loisirs indoor excède rarement la demi-journée.

Autres caractéristiques, regroupés dans une association : SPACE, (Syndicat des parcs d’activités couvertes) née en 2008, les loisirs « indoor » comptent en année normale environ 2200 salariés et accueillent quelque 16 millions de visiteurs. Ce qui est loin d’être négligeable. Les plus populaires étant ceux que l’on nomme « les plaines de jeux » qui représentent 56% de l’activité. Ils sont suivis loin derrière par les « laser-games » (13%) et les « escape-games » (13%). De derniers venus qui sont environ 800 en France d’une surface de 100 à 300 mètres carrés, proposant non seulement des activités pour les enfants, les familles, les groupes de copains et les entreprises.

Pour autant, ces équipements de loisirs qui, cette année ont perdu la quasi-totalité de leur chiffre d’affaires, font-ils partie du monde du tourisme et en quoi contribuent-ils à le renforcer ?

Pour en savoir plus, nous avons interrogé la présidente de SPACE : Evelyne Villame.

Futuroscopie - Le loisir indoor est un genre oublié par le secteur touristique, en fait-il partie d'abord ?

Evelyne Villame :
Oui, tourisme et loisirs font bien partie de la même famille. Les années soixante-dix ont vu se développer le tourisme basé sur le voyage. Dans les années 2000, ce sont les loisirs indoor et outdoor qui ont connu une forte croissance, et les lignes entre ces deux secteurs se rapprochent indéniablement. La différence pourrait résider dans la notion de distance parcourue, de durée et de type d’expérience et d’attractivité à l’international.

Les loisirs actuels ne sont pas caractéristiques d’une culture donnée. Ils se sont développés dans pratiquement tous les pays, à proximité des lieux de vie, domicile ou lieu de vacances, et l’on observe qu’aux Etats-Unis, ils font de plus en plus partie intégrante d’un territoire-destination, comme la Floride, la Californie ou les resorts de montagne.

En France, les loisirs indoor sont généralement managés en solo (Parc de jeux pour enfants, Escape Game, Laser Game, Trampoline, Bowlings etc…) ou en multi-activités sans hébergement ou bien dans les resorts comme le Club Med qui affiche plus de 60 activités en illimité pour toute la famille, ou Center-Parcs avec son « Action Factory » (qui offre une structure de jeux pour enfants : Baluba, un Mini Bowling, des Trampolines, un mini karting et un kid’s klub), ainsi que dans les campings.

Le loisir indoor fait donc bien partie du secteur du tourisme. La méconnaissance dont il est l’objet provient certainement de l’aura du plus classique « Tourisme international », celui-là même qui place le secrétariat chargé du Tourisme, dans le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères. Autre handicap, il est essentiellement composé de petites et moyennes entreprises qui n’ont pas toujours les moyens de se faire remarquer à grande échelle, dans le labyrinthe de l’offre touristique.

Futuroscopie - Pouvez-vous nous expliquer comment il pourrait prendre une place plus grande à l'avenir ?

Evelyne Villame :
Sur le plan de l’offre : ils auraient une carte à jouer en se regroupant pour former de véritables pôles récréatifs de destination, que ce soit en centre-ville, dans des centres commerciaux, à proximité de grands parcs de destination ou de lieux de vacances.

En incitant certains centres commerciaux à se réinventer et devenir de véritables pôles de loisirs offrant une diversité d’expériences à vivre pour les familles, les amis et les entreprises (team building), ils auraient également un potentiel de développement intéressant.

Futuroscopie - En quoi, pourrait-il être complémentaires d'espaces existants sur des sites touristiques ?

Evelyne Villame :
Dès que les touristes résident plus de quatre jours dans un lieu donné, les loisirs indoor offrent des activités à faire après les visites touristiques « classiques ». Ils permettent de s’amuser et de rencontrer des habitants dans des villes-musée, comme c’est déjà le cas dans les village-vacances.

En outre, certaines activités peuvent ancrer leur expérience (décors et scenarios) dans la culture populaire du lieu touristique, comme le font déjà les musées de cire, les villages miniature et toute une gamme de structures récréatives atypiques proposant de combiner « fun » et visites patrimoniales » dans des cadres originaux qui peuvent servir aussi à accueillir anniversaires, mariages, événements divers…

Futuroscopie - Quels marchés en sont les plus consommateurs ?

Evelyne Villame :
Les Etats-Unis sont le marché qui a le plus développé les destinations de vacances au soleil et à la montagne : Floride, Bahamas, Californie, Nevada etc…mais aussi les Anglo-Saxons, les Pays-Bas, l’Allemagne, les pays du Nord de l’Europe. Plus récemment, les pays d’Extrême-Orient, Chine en tête, a développé le loisir indoor à grande échelle. Si la France à l’avenir développait et valorisait plus l’existence de ces établissements et les intégrait au monde du tourisme, les marchés existent et sont demandeurs de nouveautés.

Josette Sicsic. FUTUROSCOPIE

Directrice de Futuroscopie (anciennement Touriscopie) que vous retrouvez régulièrement sur le portail de TourMaG.com.
Journaliste consultante, conférencière. Spécialiste des comportements touristiques et de la prospective tourisme.

Lu 1938 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.








































  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • TravelManagerMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM l'Alliance