TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Fly Coralway : naissance d’un nouvel opérateur aérien en Polynésie

l'interview d'Olivier Bôle, président de Fly Coralway



Avec la crise liée au covid-19 et ses conséquences sur le transport aérien mondial, qui aurait cru qu'en 2020 un nouvel opérateur français pourrait voir le jour. C’est pourtant le cas avec le projet FLY CORALway, une compagnie en devenir qui prévoit de voler dès l’été prochain au départ de Polynésie. Le Conseil des ministres de la Présidence de la Polynésie française vient en effet de lui octroyer une licence de transporteur aérien. La société FLY CORALway prévoit une desserte aérienne régulière à partir de Papeete vers plusieurs États et territoires insulaires du Pacifique Sud : Samoa, Fidji, Wallis et Futuna et la Nouvelle-Calédonie. Un réseau au nom évocateur : "La nouvelle route du Corail".


Rédigé par Christophe Hardin le Lundi 23 Novembre 2020

Le réseau que souhaite développer Fly Coralway - DR
Le réseau que souhaite développer Fly Coralway - DR
TourMaG.com - Comment et sur quelles études de marché est né le projet FLY CORALway ?

Olivier Bôle :
FLY CORALway est une start-up aérienne régionale issue de différentes initiatives, qu'elles soient personnelles après plusieurs études de pertinence liées à des dessertes intra-Sud Pacifique, issues du Président de la Polynésie française et d'un Entrepreneur Wallisien (Louis Alphonse ndlr) soucieux du désenclavement de son territoire.

Notre intention est de redonner vie à une connectivité régionale dans l'esprit de l'ancienne "Route du Corail".

Le projet WF AVIATION a finalement donné naissance à FLY CORALway, basée en Polynésie française, après que les études aient démontré le besoin crucial pour des populations et des économies insulaires, d'un développement de l'offre aérienne.

TourMaG.com - Confirmez-vous un démarrage des opérations en juin 2021 ?

Olivier Bôle :
Absolument. Nous prenons nos dispositions afin que FLY CORALway soit en mesure d'offrir à ses futurs Clients, des vols à compter de juin 2021, un premier appareil sera positionné en Polynésie française à cette fin. A ce titre, la commercialisation sera initiée dès le mois prochain, en décembre 2020, afin de permettre aux premiers voyageurs d'envisager dès NoÊl des perspectives d'évasion.

TourMaG.com - La crise sanitaire sera selon vous passée ?

Olivier Bôle :
Je n'ai pas la prétention d'une telle affirmation. Il semble néanmoins raisonnable de penser que d'ici juin 2021, la recherche scientifique et médicale aura permis à un contexte sanitaire évolutif d'atténuer une situation actuelle de crise insoutenable pour beaucoup de communautés et d'économies insulaires.

De nombreux pays du Pacifique vivent du tourisme, activité qui crée une vraie dynamique au bénéfice des populations. La forte réduction de cette activité, et plus généralement des échanges, impactent significativement l'accès à des ressources nécessaires voire cruciales.

Par conséquent, même si des protocoles sanitaires seront maintenus, les frontières devront rouvrir progressivement pour que les échanges et la reprise économique se réorganisent par voie aérienne.

TourMaG.com - Sur certaines lignes, votre réseau sera en concurrence avec Air Calin au départ de Nouméa. Avez-vous négocié avec eux ?

Olivier Bôle :
Je souhaite préalablement confirmer le contexte régional des opérations de FLY CORALway et sa seule volonté de structurer un réseau de/vers des hubs régionaux (PPT/NAN/NOU). Des Compagnies historiques sont dimensionnées pour des opérations plus lointaines au moyen d'une flotte adaptée.

A ce titre, nous avons présenté en toute transparence aux opérateurs dont AirCalin et Fiji Airways ou aux autorités actionnaires majoritaires (AirCalin, Air Tahiti Nui, Samoa Airways) les ambitions de notre start-up.

Les prochains exercices seront dédiés à une restructuration de l'activité aéronautique et une restructuration progressive de l'offre aérienne à laquelle nous participerons dans la région aux côtés des opérateurs historiques. Dans cet environnement, nous privilégierons des options de collaboration (commerciale/opérationnelle/technique).

Notre objectif est de nous insérer dans les paysages aéronautiques dans chacun des territoires en contribuant à apporter des solutions durables. En Polynésie française, notre base, nous devrons contribuer au développement touristique en dimensionnant une flotte alternative positionnée entre les longs courriers B787,A350 (TN/AF/UA/BF) et les vols domestiques d'AIR TAHITI.


TourMaG.com - Envisagez-vous des partenariats avec des opérateurs présents ou desservant la Polynésie française comme Air Tahiti Nui, French Bee voir AF/KLM ?

Olivier Bôle :
Nous abordons ces futurs partenariats avec beaucoup d'humilité. Néanmoins, la Polynésie française étant géographiquement le hub le plus proche des côtes américaines (Canada/US/AMSUD), nous devons explorer les solutions afin de concentrer des flux régionaux vers des opérateurs desservant les Etats-Unis et l'Europe (étude de marchés) au départ de Papeete. Nous pourrons ainsi endosser le rôle de feeder au bénéfice des opérateurs internationaux qui souhaiteront étudier notre offre.

Dans un contexte global économico-touristique stratégique, nous échangeons avec les autorités de la Polynésie française afin d'accompagner de manière constructive le développement tant du 'flag carrier' ATN que l'aéroport de Tahiti FAA'A.

TourMaG.com - Avec quels types d’appareils allez-vous desservir vos destinations. ?

Olivier Bôle :
Le dimensionnement d'une flotte dans le Pacifique Sud relève d'une équation spécifique. Ainsi, il convient de sélectionner un appareil qui ait le "range" adapté pour couvrir des distances significatives et disposant d'une capacité en sièges suffisamment réduite pour optimiser notre offre en considération des flux réduits et trafic de fret limité.

Ensuite, eu égard à notre positionnement géographique, il convient que des solutions MRO soient envisageables dans un rayon immédiat.

Plusieurs options ont été étudiées avec différents constructeurs et loueurs et finalement FLY CORALway opérera un monocouloir de la famille d'AIRBUS.

Christophe Hardin - DR
Christophe Hardin - DR
Christophe Hardin a, à son actif, de nombreuses heures de vol en tant que personnel navigant commercial.

Il est adhérent à l'Association des journalistes professionnels de l'aéronautique et de l'espace (AJPAE) ainsi qu'à l'Association des journalistes du Tourisme (AJT).

Lu 8876 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >








































  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM l'Alliance