TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


Inde : les voyageurs français plébiscitent l'e-Visa !

Et ce dernier évolue légèrement



Les autorités indiennes annoncent des chiffres records en matière d'arrivées de touristes sur présentation d'un visa électronique, grâce notamment aux voyageurs français.


Rédigé par Action-Visas le Mercredi 14 Novembre 2018

L'e-Visa plaît et évolue - crédit photo: @Action-Visas
L'e-Visa plaît et évolue - crédit photo: @Action-Visas
Depuis le début de l'année, 1,87 million de voyageurs sont arrivés en Inde avec un visa électronique et ce chiffre devrait donc dépasser les 2 millions d'ici la fin de l'année! Quel succès pour le pays qui propose son e-Visa depuis maintenant trois ans et dont les chiffres ne cessent d'augmenter depuis sa création, passant de 447000 arrivées en 2015 à 1,7 million fin 2017.

Dans le Top 5 des pays dont les ressortissants ont eu recours aux services du visa électronique cette année, nous retrouvons le Royaume-Uni (292143 touristes), les Etats-Unis (221339 touristes), la Chine (127022 touristes), la France (107185 touristes) et l'Allemagne (89863 touristes). En termes de recettes des frais consulaires, le gouvernement indien à perçu plus de 105 millions d'US dollars l'année passée et ce chiffre dépasse déjà les 137 millions USD au 31 Octobre 2018.

Pourtant loin d'être le plus simple des e-Visas à réclamer, avec notamment quelques bugs techniques rencontrés occasionnellement et un temps de saisie en ligne estimé à plus de 30 minutes, le visa électronique indien reste très populaire, surtout auprès des agents de voyages qui peuvent ainsi fournir à leurs clients un service complet sans leurs imposer le déplacement auprès d'un consulat.

Très heureux de ces résultats, le gouvernement indien libéralise encore plus son e-Visa comme l'indique ce communiqué de presse publié aujourd'hui. Comportant déjà un nombre de nationalités éligibles assez conséquent avec 166 pays pouvant réclamer un visa électronique, permettant une arrivée dans 26 aéroports, situés dans les plus grandes villes indiennes, et dans 5 ports maritimes dont les titulaires sont exemptés de saisie des données biométriques jusqu'en 2020, et valable 120 jours pour effectuer son voyage, laissant ainsi une certaines marge de manœuvre en cas d'éventuel refus, les autorités indiennes apportent aujourd'hui quelques légères améliorations en attendant de nouvelles plus conséquentes :

DEUX NOUVELLES CATÉGORIES

Accessible aux touristes (eTourist Visa), voyageurs d'affaires (eBusiness Visa) et patients médicaux (eMedical Visa), l'e-Visa est maintenant disponible aux voyageurs accompagnant un patient titulaire d'un eMedical Visa (eMedical Attendant Visa). Dans quelques jours, le eConference Visa sera proposé aux usagers.

TROIS DEMANDES AUTORISÉES PAR AN

Les années passées, le visa électronique ne pouvait être réclamé que deux fois par année calendaire (du 1er Janvier au 31 Décembre), à compter de ce jour, l'e-Visa peut être obtenu trois fois par année calendaire.

PROLONGEABLE DE 30 JOURS

Initialement non-prorogeable, la durée de séjour autorisée avec un visa électronique peut maintenant atteindre 90 jours (60 jours par défaut + extension de 30 jours) sous réserve d'en effectuer la prolongation auprès des bureaux régionaux d'enregistrement des étrangers (FRRO) ou sur leur portail en ligne: https://indianfrro.gov.in/eservices  (sans obligation de déplacement physique dans un des bureaux du FRRO).

D'autres mesures concernant la politique des visas ont également été annoncées via ce communiqué de presse, telles que:

- Les ressortissants étrangers tombant malades pendant leur séjour en Inde peuvent désormais bénéficier d'un traitement médical sans convertir leur visa en visa médical. Cela permettrait de prendre en charge les urgences médicales soudaines;

- Les étrangers doivent obtenir un permis de zone réglementée ou permis de zone protégée en plus d'un visa approprié pour visiter des zones déclarées "zones réglementées" ou "zones protégées". Dans de nombreux cas, ces autorisations ne sont accordées qu’après référence préalable de l’État ou du gouvernement de l’UT concerné. Cela prend du temps et crée un autre obstacle d'entrée pour un étranger. Le MHA a maintenant rationalisé la délivrance de tels permis. En conséquence, le gouvernement de l'État concerné ou les FRRO peuvent désormais prendre une décision au niveau local et accorder immédiatement un PAP ou un RAP à ces étrangers. L'autorisation préalable du MHA pour l'octroi d'un permis de zone protégée (PAP) et d'un permis de zone réglementée (RAP) à des étrangers dans les trois zones principales suivantes a été supprimée:
* Étrangers ayant l’intention de se rendre dans un lieu couvert par le régime du PAP / RAP pour des activités autre que tourisme avec un visa autre que visa de tourisme;
* Les étrangers visitant un lieu à vocation touristique qui n'est pas ouvert au tourisme;
* Touristes étrangers individuels.



Lu 1960 fois

Tags : evisa, inde, visa
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >






























  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • CampingMag
  • Partez en France
  • Partez en France
  • Ditex