TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e



L’Espagne vise le leadership sur le marché mondial des congrès

troisième position après les Etats-Unis et l’Allemagne



Le tourisme balnéaire qui représente 80 % de la capacité hôtelière espagnole ferait-il de l’ombre au tourisme d’affaires ? Les responsables du « Spain Convention Bureau » qui représentent 42 villes de congrès affirment, arguments probants à l’appui, qu’il y a une autre Espagne, celle des villes de congrès.


Rédigé par Michèle Sani - redaction@tourmag.com le Mardi 14 Novembre 2006

Les représentants du Spain Convention Bureau (SCB) présentaient hier, mardi, à Paris quelques très bonnes raisons de choisir une ville espagnole comme prochaine destination de congrès et d’incentives.

En Espagne comme ailleurs les congrès et incentives sont un marché à haute contribution. Il en est pour exemple le « panier » moyen dépensé par le visiteur français : environ 70 € par jour en tourisme traditionnel ; 370 € en tourisme d’affaires (de 280 à 500 euros en fonction des villes) toutes dépenses confondues (shopping, logement, transports et autres prestations annexes).

En Espagne le trafic des congrès, séminaires et incentives représente 14 % du volume d’affaires global. C’est dire l’importance de la marge de développement.

Une large marge de développement

Selon les statistiques espagnoles, en matière de tourisme d’affaires, le pays arrive en troisième position après les Etats-Unis et l’Allemagne et avant le Royaume-Uni. La France serait en cinquième position.

L’Espagne vise le leadership sur le marché mondial des congrès
Le Spain Convention Bureau est une entité sans but lucratif qui conseille et fait valoir auprès des organisateurs de congrès une quarantaine de destinations urbaines. Des palais prestigieux aux infrastructures d’avant-garde, des sites culturels – l’Espagne possède le catalogue le plus vaste du monde de biens déclarés Patrimoine de l’Humanité – aux richesses naturelles, les bonnes raisons d’aller en congrès en Espagne ne manquent pas… à deux ou trois détails près.

Le cactus est venu de Dominique Plaissety, professionnel spécialisé dans le tourisme d’affaires et les congrès. Il a fait ressortir, pour le marché français, trois freins au développement des congrès en Espagne.
1) L’Espagne devient un pays cher par rapport à d’autres pays européens.
2) L’Espagne est le pays européen où il est le plus difficile de récupérer la TVA (entre 14 et 18 %).
3) Le manque de service et d’écoute des (ou du ?) transporteurs aériens découragerait les bonnes volontés.

Une première réponse fut donnée. L’Europe, l’euro, la montée en gamme des services et des infrastructures d’accueil en matière de congrès font que l’Espagne ne joue plus sur les prix.

www.scb.es

Congrès et conventions en Espagne en chiffres

- 13 969 réunions avec 2 798 388 participants
- 3 755 congrès avec 790 945 participants
- 3 755 conventions avec 604 649 participants
Qui ont représenté 1 216 393 journées de travail
Secteurs générateurs : économique/commercial : 22 % , médical/sanitaire : 21,77 % ; secteur culturel : 13,5 % ; secteur public : 13,2 %.
Temps moyen : 2,5 jours.
Distribution des dépenses : hébergement 30,24 % ; inscription : 29,48 % ; alimentation : 14,41 % ; achats : 11,65 % ; loisirs : 7,52 %.

(Source SCB)

Lu 2116 fois

Tags : amadeus, espagne
Notez


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 21 Septembre 2018 - 09:17 Venise met à l'amende le tourisme de masse



PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et TourMaGEVENTS, l'agenda des événements du tourisme.
Partenaire de Depositphotos.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle