TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone


L'Europe veut numériser les demandes de visas Schengen

une plateforme d'ici 2025



Afin de faciliter et d'harmoniser les processus, la Commission européenne souhaite numériser les demandes de délivrance des visas Schengen. L'Europe entend ainsi mettre en ligne une plateforme digitale d'ici 2025.


Rédigé par le Vendredi 29 Avril 2022

"La moitié des personnes qui se rendent dans l'UE avec un visa Schengen considèrent que la procédure de demande est lourde, et un tiers d'entre elles doivent parcourir des kilomètres pour demander un visa. Il est grand temps que l'UE propose une plateforme en ligne" Depositphotos.com Auteur a_taiga
"La moitié des personnes qui se rendent dans l'UE avec un visa Schengen considèrent que la procédure de demande est lourde, et un tiers d'entre elles doivent parcourir des kilomètres pour demander un visa. Il est grand temps que l'UE propose une plateforme en ligne" Depositphotos.com Auteur a_taiga
La Commission européenne a proposé de numériser la procédure de délivrance des visas Schengen, en supprimant la vignette-visa, et en offrant la possibilité de soumettre les demandes de visa en ligne par l'intermédiaire d'une plateforme dédiée.

Le nouveau pacte sur la migration et l'asile a fixé l'objectif d'une numérisation intégrale de la procédure de délivrance des visas d'ici à 2025. "Cette initiative permettrait d'améliorer efficacement la procédure de demande de visa, en ce sens qu'elle entraînerait une diminution des coûts et de la charge pour les États membres et les demandeurs, tout en renforçant la sécurité de l'espace Schengen" indique un communiqué de la Commission européenne.

Margaritis Schinas, vice-président chargé de la promotion de notre mode de vie européen, a précisé : « Nous proposons de numériser entièrement les demandes de visa afin de faire bénéficier les voyageurs et les États membres de procédures de demande plus fluides et plus sécurisées. »

Lire aussi : Europe : "La Commission étudie une protection contre l'insolvabilité des transporteurs"

La commissaire aux affaires intérieures, Mme Ylva Johansson, a, quant à elle, déclaré : «(...) La moitié des personnes qui se rendent dans l'UE avec un visa Schengen considèrent que la procédure de demande est lourde, et un tiers d'entre elles doivent parcourir des kilomètres pour demander un visa. Il est grand temps que l'UE propose une plateforme en ligne afin que les citoyens des 102 pays tiers soumis à l'obligation de visa de court séjour pour se rendre dans l'UE puissent introduire leur demande de façon rapide et sécurisée

Visas Schengen : limitation des fraudes

Plusieurs pays de l'UE ont pris des mesures pour que les demandes de visa puissent être faites en ligne, mais chacun à des degrés divers. Seuls quelques-uns proposent un paiement en ligne. Ces procédures se sont en outre avérées problématiques durant la pandémie de COVID-19, les demandeurs ayant été privés de la possibilité de se rendre librement dans les consulats pour demander un visa.

L'harmonisation et l'unification des procédures de demande de visa au sein de l'espace Schengen contribueront à "empêcher la pratique du «visa shopping» par des demandeurs qui pourraient être tentés d'introduire une demande dans un pays de l'espace Schengen offrant un traitement plus rapide que leur pays effectif de destination. "

Lire aussi : ETIAS : vers une mise en service de l'ESTA européen fin 2022

La numérisation de la procédure de demande de visa réduira "en outre les risques posés par les vignettes-visas physiques, qui font plus facilement l'objet de fraudes, de falsification et de vols. "

Visas Schengen : qui est concerné ?

Pour pouvoir entrer et séjourner jusqu'à 3 mois en France, un étranger ressortissant d'un pays non européen* doit normalement posséder un visa Schengen dit de court séjour (type C).

Ce visa uniforme est commun aux États Schengen. Il permet de séjourner en France et dans les autres pays Schengen, sauf exception.

Ce visa peut vous être accordé pour différents motifs : voyage touristique, voyage professionnel, visite familiale, formation courte, stage, exercice d'une activité rémunérée (par exemple si vous êtes artiste en tournée en France, sportif, mannequin, etc.), après avoir obtenu une autorisation provisoire de travail.

Le visa de court séjour peut vous être délivré pour :

- 1 seule entrée (par exemple pour un voyage unique de 30 jours afin de rendre visite à votre famille en France)

- ou 2 ou plusieurs entrées (visa de circulation), permettant un ou plusieurs séjours successifs ne dépassant pas 90 jours sur toute période de 180 jours (sa validité comprise entre 6 mois et 5 ans).

* Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Slovaquie, Slovénie, Suède et Suisse.


Lu 1339 fois

Tags : europe, schengen, visa
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >








































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias