TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

L’incroyable ascension de Carnival Cruise Line

Retour sur l'histoire du premier groupe de croisières au monde



Avec ses navires mythiques, tels le Pacific Princess ou le Queen Elizabeth 2, et ses neuf compagnies, dont Costa, Aida, P&O Cruises et Cunard, le Groupe Carnival vend du rêve à ses passagers depuis près de 50 ans. De sa création en 1972 par Ted Arison, à son hégémonie sur le secteur de la croisière jusqu’en cette terrible année 2020 et l’arrivée de cette pandémie mondiale, TourMaG.com revient sur l'histoire de Carnival Cruise Line, premier groupe de croisières au monde.


Rédigé par François Défontaine le Jeudi 11 Février 2021

Le Carnivale, tout premier navire de Carnival Cruise Line en 1972 - DR
Le Carnivale, tout premier navire de Carnival Cruise Line en 1972 - DR
Durant des siècles les paquebots ont été le moyen le plus rapide de passer d'un continent à l'autre.

La machine à vapeur, puis les moteurs diesel ont permis d’accroître la vitesse.

Le record toujours invaincu date de 1952, lorsque le paquebot United States a atteint la vitesse incroyable de 75km/h, en reliant les Etats-Unis à l'Europe en trois jours et demi... mais l’aérien a été fatal aux grands paquebots de ligne.

En 1958, le nombre de passagers aériens a dépassé celui des passagers maritimes. Douze ans après, 96% des trajets transatlantiques se font en avion.

Les paquebots deviennent alors inutiles et coûteux. Il faut donc leur trouver une nouvelle vie, une nouvelle destinée.

La solution ? Les convertir en paquebots de loisirs. L’ère de la croisière moderne nait alors en 1966, avec Knut Kloster et son associé d’alors, un certain Ted Arison.

Les casinos, facteur-clé de la réussite de Carnival Cruise Line

Après une grosse fâcherie avec Kloster, Ted Arison fonde en 1972 une société de croisière qu’il baptise Carnival Cruise Line.

Il vend le rêve de la croisière, ce qui existait depuis toujours pendant la saison d’hiver, mais comprend surtout qu'il pourra aussi facilement vendre à ses passagers des boissons et autres biens.

Ce sont les casinos installés à bord qui font immédiatement le succès des croisières caraïbéennes. Ces revenus connexes deviennent l'un des facteurs-clés de la réussite de l'entreprise.

La compagnie connait une croissance constante tout au long des années 1970 et 1980, et fait son entrée à la bourse de New York en 1987, la propulsant au rang de première compagnie de croisières au monde.

Parallèlement, Carnival cherche à se renforcer par de la croissance externe en achetant des compagnies plus petites.

À cette époque, le marché est très fragmenté et dominé par de petits armateurs présents sur leurs seuls marchés nationaux, mais qui sont souvent dans des situations financières délicates.

C’est ainsi, qu’en 1989, Carnival échoue dans sa tentative de rachat de Royal Caribbean Cruise Line.

Mais il acquiert Holland America Line,
spécialisée dans les croisières en Alaska, dont le siège est basé à Seattle et qui détient par ailleurs la toute jeune compagnie Windstar Cruises qui a pris possession de ses trois paquebots à voiles construits au Havre, entre 1986 et 1988.

Quand Carnival s'offre P&O Cruises...

Iona, le dernier paquebot livré à P&O Cruises en 2020 en pleine pandémie - DR
Iona, le dernier paquebot livré à P&O Cruises en 2020 en pleine pandémie - DR
Et Carnival ne s’arrête pas là, car entre 1989 et 1999, la société acquiert Westours, Seabourn, Costa, Paquet et Cunard.

C’est ainsi qu’en 1993, le groupe prend le nom de Carnival Corporation, adopté pour distinguer la société-mère de sa filiale, la ligne de croisière.

En 2000, alors que P&O-Princess a conclu un accord avec Royal Caribbean, Carnival lance contre ce groupe une OPA hostile et s’offre ainsi le nouveau fleuron de sa flotte, en acquérant le troisième opérateur mondial P&O Cruises (également propriétaire de Princess).

Issue de la Peninsular and Oriental Steam Navigation Company créée en Angleterre en 1837, P&O a exploité les premiers navires de croisière commerciaux au monde.

La restructuration du groupe P&O au XXe siècle a conduit à rebaptiser ses activités de croisière P&O Cruises et P&O Cruises Australia, la société ayant acquis Princess Cruises en 1974 et Swan Hellenic au début des années 2000.

Déficitaires, Carnival décide de vendre Windstar Cruises au Groupe des ambassadeurs en février 2007 et le mois suivant la marque Swan Hellenic à l’ancien PDG de P&O et fondateur de Swan, la célébrissime Lord Sterling.

Carnival s’ancre définitivement sur le sol chinois

Par l’intermédiaire de sa filiale Costa Croisières, Carnival ouvre la voie des croisières en Asie du Sud-Est en y déployant toute l’année le petit Costa Allegra « chinisé » pour l’occasion.

Costa peine à imposer sa marque localement puisque le mélange de la clientèle asiatique et internationale ne se passe pas très bien. C’est à ce moment-là que le navire devient 100% chinois et que la mayonnaise prend !

Costa y déploie ensuite plusieurs navires, puis, en octobre 2015, Carnival se lance en créant CSSC Carnival Cruise Shipping, une entreprise commune entre Carnival et la China Investment Corporation ainsi que la China State Shipbuilding Corporation, s’ancrant définitivement sur le sol chinois.

Les effets dévastateurs de la pandémie de Covid-19

Le monde de Carnival était hégémonique jusqu’en cette terrible année 2020 et l’arrivée de cette pandémie mondiale, qui a eu des effets dévastateurs sur l’ascension du premier groupe de croisières au monde.

A partir de mars 2020, l’ensemble des itinéraires des navires ont été annulés et 55 passagers de navires appartenant à Carnival Corporation sont morts.

Après des mois à l’arrêt, Carnival Corporation a annoncé en septembre 2020 son intention de vendre 18 navires, soit 12% de la flotte mondiale.

À cette date, cinq navires ont déjà été mis au rebut : Carnival Fantasy, Carnival Fascination, Carnival Imagination, Carnival Inspiration et Costa Victoria.

La société a également annoncé qu'elle retardait la livraison de plusieurs navires déjà en commande. Ces mesures font partie du plan de réduction des coûts. Une décision importante car l’inactivité de sa flotte continue d'avoir un impact négatif important sur tous les aspects de l'activité de la société, y compris la liquidité, la situation financière et les résultats d'exploitation.

En novembre 2020, le PDG s'est dit confiant avec l’arrivée des vaccins, ce qui aidera à relancer l'industrie de la croisière.

Car clairement, même si cela a été un crève-cœur de se séparer d’une partie de sa flotte, Carnival sera au rendez-vous de la reprise.

Zoom sur le Groupe Carnival

Le Costa Fortuna dans le port de Nagasaki - DR : Carnival Corp.
Le Costa Fortuna dans le port de Nagasaki - DR : Carnival Corp.
Avant la crise sanitaire, le groupe Carnival comprenait neuf compagnies de croisières et une flotte combinée de 107 navires contre une cinquantaine pour son poursuivant Royal Caribbean Ltd.

AIDA

AIDA Cruises est issue du conglomérat maritime allemand d'État Deutsche Seereederei, établi à Rostock, en Allemagne, en 1952. La compagnie est entrée sur le marché des passagers dans les années 1960, mais après l'unification de l'Allemagne en 1990, elle a été privatisée et ses navires de passagers ont été acquis par Deutsche Seetouristik.

En 1996, la compagnie a lancé son premier nouveau navire de croisière, le « AIDA », mais après avoir échoué à réaliser un bénéfice, le navire a été vendu à Norwegian Cruise Line, qui a poursuivi ses activités dans le cadre d'un accord d'affrètement.

En 1999, Deutsche Seetouristik a été rachetée par la compagnie maritime britannique P&O, le nom AIDA ayant été racheté à NCL. P&O a ensuite créé AIDA Cruises en tant que marque filiale, et deux nouveaux navires ont été commandés pour former une flotte. Le paquebot « AIDA » a été rebaptisé AIDAcara, et AIDAvita et AIDAaura ont été lancés respectivement en 2002 et 2003.

CARNIVAL CRUISE LINE

La Carnival Cruise Line a été fondée en 1972 par Ted Arison et Meshulam Riklis, en tant que filiale de l'American International Travel Service. En raison ses dettes croissantes, Riklis a vendu sa participation dans la compagnie à Arison pour 1$ en 1974.

Cependant, grâce à l'acquisition de navires existants, la compagnie a continué à se développer et, en 1980, Carnival a commandé sa première unité neuve : le Tropicale, qui a été achevé en 1981].

Trois autres navires ont été mis en service dans les années 1980, le Holiday (1985), le Jubilee (1986) et le Celebration (1987).

En 1987, Carnival a réalisé une première offre publique de 20% de ses actions ordinaires à la Bourse de New York, réunissant un capital d'environ 400 millions de dollars. Les capitaux ainsi réunis ont servi à financer des acquisitions, si bien qu'en 1993, l'entreprise a été restructurée en holding, sous le nom de Carnival Corporation, la Carnival Cruise Line devenant sa principale filiale.

COSTA

Costa Croisières est issue d'une compagnie de transport de marchandises fondée par Giacomo Costa fu Andrea à Gênes, en Italie, en 1854.

Plus connue sous le nom de Costa Croisières ou Ligne C, dans les années 1920, son premier transporteur de passagers était à bord du Maria C, un ancien navire de ravitaillement de la marine américaine qui a été partiellement converti pour le transport de passagers et qui a desservi diverses routes vers l'Amérique du Nord et du Sud de 1947 à 1953. Le premier navire à passagers de la compagnie a été l'Anna C, un cargo réquisitionné par la Royal Navy pour le temps de guerre et réaménagé en navire d'hébergement avant son retour au service actif.

De la fin des années 1960 aux années 1980, Costa a rapidement développé ses activités de transport de passagers pour en faire ce que nous connaissons aujourd'hui avec des navires de croisière modernes.

Par la suite, en 1987, elle a regroupé ses activités de croisières au sein d'une nouvelle société, Costa Cruises, qui, à son apogée, était le plus grand opérateur de croisières au monde. Elle avait, en 1993, racheté la compagnie française « Paquet » alors armateur de 3 navires - Mermoz, Ocean Princess et Ocean Pearl.

La reprise de Costa-Paquet par Carnival Corporation a commencé en 1997, sous la forme d'un accord à 50/50 entre Carnival et le tour-opérateur britannique Airtours, puis Carnival a pris le contrôle entier de Costa, apportant dans le panier de la mariée, la construction de deux unités neuves, les Costa Atlantica et Mediterranea, alors les plus gros navires d’Europe.

CUNARD

Deuxième marque la plus ancienne du groupe Carnival après P&O, Cunard Line a vu le jour en 1840 et a fêté son 180e anniversaire en 2020. Elle a été fondée par Samuel Cunard, qui avait obtenu le premier contrat de courrier transatlantique en 1837.

Après avoir initialement dominé la route transatlantique, le besoin de nouveaux capitaux a conduit à la réorganisation de la société sous le nom de Cunard Steamship Company Ltd en 1879. Le début des années 1900 a vu une concurrence accrue pour la vitesse, en particulier de la part de l'Allemagne, ce qui a conduit le gouvernement britannique à subventionner la construction des navires Mauretania et Lusitania, qui ont tous deux remporté le Ruban Bleu (record de Vitesse sur l’Atlantique Nord).

La concurrence continue cependant à s'intensifier et, au début des années 1930, la Cunard connaît des difficultés financières. Pour obtenir de nouvelles subventions du gouvernement, elle accepte de fusionner avec son principal rival, la White Star Line (qui avait du mal à se remettre du naufrage de son fleuron lors de sa croisière inaugurale en 1912, le célébrissime Titanic).

Cette union a formé la Cunard-White Star Line en 1934. La Cunard rachète ensuite les actions restantes de la White Star en 1947, pour revenir au nom de Cunard Line en 1949. La Cunard a continué à fonctionner de manière indépendante jusqu'en 1971, date à laquelle elle a été rachetée par le conglomérat Trafalgar House, qui a été à son tour racheté par la société norvégienne Kværner en 1996.

Puis c’est en 1998 que Carnival Corporation a pris une participation de contrôle dans la Cunard, complétant l'acquisition en 1999 pour en devenir l'unique actionnaire. Depuis lors, Cunard est l'une des marques les plus en vue de Carnival, avec la popularité continue du célèbre Queen Elizabeth 2 et le développement du plus grand paquebot transatlantique du monde : le Queen Mary 2, qui reste le navire amiral de la flotte. En 2022, un 4ème navire dont le nom reste incertain, rejoindre les QM2, Queen Victoria et Queen Elizabeth.

HOLLAND AMERICA LINE

La Holland America Line est née sous le nom de Plate, Reuchlin & Company, fondée à Rotterdam, aux Pays-Bas, en 1871. Luttant initialement pour survivre, la compagnie est entrée en bourse en 1873, sous le nom de Nederlandsch Amerikaansche Stoomvaart Maatschappij.

La compagnie a connu une croissance rapide au cours des premières années, en acquérant plusieurs nouveaux navires, dont le SS Rotterdam, qui a assuré la première croisière de la compagnie en 1895. La compagnie s'est également rapidement fait connaître sous son nom anglais abrégé, Holland America Line, qui a été officiellement adopté en 1869.

Au début des années 1900, la compagnie avait séparé ses activités de transport de marchandises et de passagers, ses navires de passagers étant identifiables par des noms se terminant par "dam" (quai en Néerlandais), une tradition qui se poursuit aujourd'hui avec les navires de croisière Holland America.

Le développement du transport maritime par conteneurs dans les années 1960 a obligé la compagnie à prendre une décision entre investir dans de nouveaux cargos ou dans des navires de croisière. Holland America a continué à prospérer jusque dans les années 1980, consolidant ses activités grâce à l'acquisition de Westours, Windstar Cruises et Home Lines. En 1989 cependant, elle a elle-même fait l'objet d'une OPA, lorsqu'elle a été rachetée en totalité par Carnival Corporation ;

P&O CRUISES

P&O Cruises était à l'origine une filiale de la compagnie maritime britannique P&O et a été fondée lors d'une restructuration des activités de P&O en 1977. Avec P&O Cruises Australia, une compagnie sœur également fondée par P&O, elle possède le plus ancien héritage de toutes les compagnies de croisière au monde, qui remonte aux premières opérations de transport de passagers de P&O en 1837.

P&O Cruises a été cédée à P&O en 2000, devenant une filiale de P&O Princess, avant de passer sous le contrôle de Carnival Corporation en 2003. À l'époque, P&O Cruises et Princess Cruises se sont séparées, Princess Cruises s'est installée du côté de la Corporation et Cunard a fusionné avec P&O Cruises pour former Carnival UK. P&O Cruises est basée à Southampton, en Angleterre, et exploite une flotte de six navires, destinés à servir le marché britannique.

Le saviez-vous ? Les anciennes marques du Groupe Carnival

- A'Rosa Cruises : Créée par P&O Princess en 2001, vendue à la suite de la fusion de Carnival en 2003

- Fathom : Créée par la Carnival Corporation en 2015. A mis fin à ses activités de croisière en 2017. Elle était destinée à ouvrir le marché cubain pour Carnival en respectant les voyages solidaires.

- Fiesta Marina Cruises : Créée par Carnival Corp en 1993, liquidée en 1994. Le seul navire a été vendu à la compagnie Epirotiki Line, il s’agissait de l’Olympic, tout premier paquebot de Carnival, qui porta à la création de cette dernière le nom de… Carnivale !

- Ibero : Créée par Carnival Corp en 2003, liquidée en 2014 avec des navires transférés à Costa et Cruise & Maritime Voyages.

- Ocean Village : Créée par P&O Princess en 2003, liquidée en 2010 avec le transfert du navire à P&O Cruises Australia.

- Croisières Paquet : Compagnie française historique et dissoute par Costa en 1999 après le rachat de cette dernière par Carnival, vendant à la compagnie Louis Cruises son unique et emblématique navire « Mermoz ».

- Swan Hellenic : Filiale de P&O Princess depuis 1983, liquidée en 2007 avec transfert du navire à Princess Cruises.

- Windstar Cruises : Filiale de Carnival depuis 1989, vendue à Ambassadors International en 2007.

Quels sont les anciens navires célèbres de Carnival ?

Le Pacific Princess est devenu célèbre pour son apparition dans la série télévisée La Croisière s'amuse - DR
Le Pacific Princess est devenu célèbre pour son apparition dans la série télévisée La Croisière s'amuse - DR
Carnival a possédé plusieurs navires célèbres dans le passé, notamment :

- Pacific Princess (Princess Cruises) : Devenu célèbre pour son apparition dans la série télévisée La Croisière s'amuse, il a figuré dans presque tous les épisodes. Il a navigué pour Princess Cruises de 1975 à 2002.

- Queen Elizabeth 2 (Cunard Line) : Le navire amiral de la Cunard lors de son acquisition par Carnival Corporation. Il a été vendu à Istithmar World en 2008 et est depuis un hôtel flottant à Dubaï sous son nom d’origine.

- Rotterdam (Holland America Line) : Le navire amiral de la Holland America Line pendant 40 ans. Il a été vendu à Premier Cruises en 1997 et rebaptisé Rembrandt. Il est actuellement un hôtel flottant et musée à Rotterdam, aux Pays-Bas après avoir été reconstruit à l’identique de sa sortie de chantier.

- Costa Concordia (Costa) : En 2012, le Costa Concordia a frappé un rocher et coulé au large de l'île du Giglio, en Italie. 32 passagers et membres d'équipage ont perdu la vie.

- Adonia (Fathom and P&O Cruises) : Premier navire de croisière à quitter le continent américain pour Cuba depuis l'embargo américain 40 ans auparavant, il a été vendu à Azamara Cruises en 2018 et renommé Azamara Pursuit.

- Oriana (P&O Cruises) : Le premier navire de croisière mis en service pour le marché britannique, vendu à Astro Ocean en 2019 et rebaptisé Piano Land.

Lu 3251 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus








































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • TourMaG Travel Media Group
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • TravelManagerMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias