TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e



La Martinique souhaite devenir l'ambassadrice de la Caraïbe

600 000 croisiéristes attendus en 2018



L'année 2017 s'annonçait radieuse pour la Martinique avec une progression de son nombre de visiteurs de 5,7% entre janvier et juillet 2017. Mais les éléments naturels sont passés par là. Après les différents ouragans ayant frappé la zone caribéenne, la Martinique souhaite s'imposer comme l'ambassadrice, et sans doute la destination refuge des Antilles.


Rédigé par Romain Pommier le Mercredi 27 Septembre 2017

Peu touchée par les passages des ouragans ayant frappé durement les îles voisines durant le tumultueux mois de septembre 2017, la Martinique affiche la volonté de devenir la destination refuge des Antilles.

Le but est donc de maintenir la dynamique observée, depuis le début de l'année 2017.

Avec 583 769 touristes enregistrés entre janvier et juillet 2017, l'augmentation est de 5,7%, comparativement à la même période de l'année précédente. Tous les signaux sont au vert. Sauf que les récents événements ont un peu changé la donne.

Pour contre-balancer cela, le comité martiniquais du tourisme (CMT) a mis les bouchées doubles sur les moyens de communication.

Après le nouveau logo en 2016, la nouvelle signature "la Martinique, elle vous aime", c'est autour du site martinique.org de faire peau neuve. La mise en ligne se fera dans les quinze prochains jours, à compter du mercredi 27 septembre 2017.



Un nouveau film pour promouvoir "la Martinique" sur les écrans fin 2017

De plus, l'entreprise allemande Tourbookers permettra aux voyageurs de réserver à l'avance leurs différentes activités, quelles soient culturelles ou sportives, et ce dès le 1er décembre 2017.

Le choix de la société n'est pas anodin. "Elle doit permettre de promouvoir encore plus la destination en Allemagne, selon Karine Mousseau, la présidente du comité martiniquais du tourisme. La compagnie Condor dessert dorénavant notre île depuis Munich."

Prochainement, un film destination fera la promotion de l'île sur toutes les chaînes françaises.

Sans spot depuis 2010, le comité martiniquais a confié la réalisation à un local, révélé au grand public par le film "La première étoile".

Lucien Jean-Baptiste est ainsi passé derrière la caméra. Sa mission : "faire véhiculer l'image d'un pays accueillant, selon le comédien. Car bien, souvent on a des retours négatifs à ce niveau, avec le film, on a l'ambition de responsabiliser les gens, et changer cette image."

En 2018, six nouveaux aéroports français desserviront Fort-de-France

Les premiers retours semblent plutôt bons. Trois quarts des 600 prospects ayant visionné la séquence de 25 secondes ont eu envie de se renseigner sur la destination. La curiosité est aiguisée, il faut maintenant accueillir les voyageurs.

Côté transports, l'aéroport Aimé Césaire de Fort-de-France a engagé des travaux pour accueillir, en 2020, 2 millions de passagers, et ce chiffre sera repoussé de 500 000 visiteurs supplémentaires, en 2030.

Les premiers coups de pelleteuse, pour l'extension du terminal, débuteront en 2018. Ce dernier pourra, dans les mois à venir, accueillir les touristes venant de métropole, et surtout ceux de province.

A partir de janvier 2018, la compagnie XL Airways desservira six nouveaux aéroports régionaux, tels que Bordeaux, Lille, Toulouse, Nantes, Marseille et Brest.

Les barmen, nouveaux ambassadeurs de l'île

La communication et l'aérien ne sont pas les seuls à faire leur révolution, puisque de nouveaux complexes hôteliers sortiront de terre dans les années à venir.

Le Diamond Rock, constitué de 88 chambres dont 18 suites, sera entouré d'un parcours de golf, et d'un mouillage à proximité. L'ensemble verra le jour fin 2021.

La résidence 4 étoiles "Diamant les bains" ouvrira quant à elle, ses portes prochainement.

La promotion, n'est pas seulement l'apanage du web ou de la télévision. Ainsi le Rhum Clément organisera la 2e édition de la Ti'punch cup.

La compétition réunit des barmen venus de 15 pays différents. Ces derniers devront revisiter l'emblématique cocktail antillais.

L'objectif est de faire des professionnels du cocktail à travers le monde "des ambassadeurs de la Martinique, de ses produits, et de sa culture", selon Audrey Bruisson, responsable marketing de la marque de rhum.

"La Martinique peut clairement devenir un lieu de refuge"

Dimitri Bascou et Karine Mousseau à Top Resa - crédit photo : RP
Dimitri Bascou et Karine Mousseau à Top Resa - crédit photo : RP
Dans la catégorie ambassadeur toujours, un nouvel arrivant bien plus visible prendra ses fonctions prochainement.

Le médaillé de bronze au dernier JO de Rio, Dimitri Bascou aura l'ambition de faire rayonner l'île aux fleurs à travers le monde, lors des compétitions internationales, et de ses différentes interventions télévisées.

"Je me suis rendu compte que la Martinique est connue dans le monde entier, sans exception, s'enthousiasme l'athlète français. Mon rôle sera surtout de véhiculer les valeurs et les traditions de mon pays".

Le comité martiniquais ne s'est pas trompé, dans cette période de remous pour les Antilles, la communication doit permettre de conserver la clientèle dans ce secteur géographique.

Joëlle Désir, la directrice générale du CMT l'affirme : "nous ne voulons pas que cette zone du globe soit désertée, et que d'autres destinations en profitent. Ainsi, la Martinique peut clairement devenir un lieu de refuge pour les vacanciers, en attendant que nos îles sœurs accueillent à nouveau des touristes."

Et l'effet refuge n'a pas tardé à se faire sentir. Depuis quelques semaines, côté croisières, les demandes d'escales se sont faites de plus en plus importantes, une centaine ont été ajoutée.

L'année 2018 pourrait être celle de tous les records. Près de 600 000 croisiéristes sont attendus, selon le CMT, alors que deux ans plus tôt ils n'étaient pas plus de 320 000 à fouler la terre martiniquaise.

Lu 2211 fois

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et TourMaGEVENTS, l'agenda des événements du tourisme.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle