TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e






La blockchain a-t-elle le potentiel de ringardiser Booking ?

BTU Protocol met la blockchain au service des hôteliers



Après avoir fait couler beaucoup d'encre dans la presse mondiale, la blockchain est en passe de devenir une réalité économique. BTU Protocol, une société française, utilise la chaîne de blocs avec la réservation de véhicules à Paris, une première. Ce lancement ne devrait pas se limiter à ce seul secteur, puisque déjà des contacts ont été noués avec des partenaires dans le monde du voyage.


Rédigé par le Lundi 22 Octobre 2018

BTU Protocol met la blockchain au service des hôteliers - Crédit photo : Pixabay, libre pour usage commercial
BTU Protocol met la blockchain au service des hôteliers - Crédit photo : Pixabay, libre pour usage commercial
Annoncée comme la technologie devant révolutionner le commerce, la blockchain ou chaîne de blocs connait enfin une première utilisation en France, en dehors de la traditionnelle crypto-monnaie.

"Nous sommes ravis de matérialiser notre vision et de réaliser une première mondiale à savoir la réservation d’un véhicule de location via une blockchain" déclare Vidal Chriqui, inventeur du BTU Protocol.

BTU Protocol propose une mise en relation entre les fournisseurs de services et le consommateur final, à l'aide smart contract ou "contrats intelligents". Ces derniers "sont déclenchés automatiquement sous certaines conditions" expliquait sur TourMaG.com Clément Jeanneau, cofondateur de Blockchain Partner.

"Nous voulons contrecarrer Booking, et les autres plateformes qui avec leur position de quasi-monopole, imposent des prélèvements de l'ordre de 30%, alors qu'ils ne font que de la mise en relation," explique Maxime Logeart, le responsable de projet marketing et communication de BTU Protocol.

Pour révolutionner la distribution, l'entreprise Française met en place un widget (mini logiciel) "de type calendrier" qui permet à n'importe quel influenceur (bloggeur, youtubeur, intranet) de l'intégrer sur son site et ainsi "faire de la pub. Les influenceurs deviennent alors des apporteurs d'affaires, "nous utilisons les personnes ayant de l'audience. Tout le monde peut l'installer sur son site" précise le responsable de la communication.

Levée de fonds et émission de sa propre crypto-monnaie

La première application, mise en ligne lundi 22 octobre 2018, est celle d'un loueur de voitures. "N2a4 roues" publiera sur le widget en temps réel les disponibilités de sa flotte de 15 véhicules neufs aux autres utilisateurs du protocole, "mais à terme cela pourra être décliné dans tous les secteurs marchands, dont le tourisme."

L'idée de départ de BTU Protocol est de réduire les intermédiaires, et de valoriser le circuit-court, sans passer par les plateformes ponctionnant un pourcentage élevé à chaque transaction. Lancée en mars 2018, la start-up comptabilise déjà une dizaine de salariés, et a réalisé une première levée de fonds, en cyptomonnaie de l'ordre de 5,5 millions de dollars (soit 4,79 millions d'euros) en juin 2018.

Cette source financière a permis non seulement de développer son widget, qui est implémentable sur n'importe quel site, mais aussi d'émettre sa propre monnaie basée sur le principe de la blockhain.

Celle-ci est un Token (crypto-monnaie) qui a deux fonctionnalités, d'un côté elle est une garantie lors des réservations, et de l'autre, c'est une récompense pour rétribuer les apporteurs d'affaires. Mais surtout la crypto-monnaie permet de rétribuer les salariés de l'entreprise, car à aucun moment la start-up ne se rémunère sur les réservations.

Et Maxime Logeart, le responsable de projet marketing et communication de BTU Protocol d'expliquer "une certaine partie des Tokens émis, a été vendue. Plus ces jetons seront utilisés et plus ils prendront de la valeur, donc nous pourrons dégager de l'argent."

BTU Protcole entend conquérir l'hôtellerie et le tourisme

La rentabilité de l'entreprise est basée sur le principe de l'offre et la demande, c'est un nouveau modèle économique qui voit le jour. Cette nouvelle monnaie numérique, doit se démocratiser pour que BTU Protocole puisse dégager des ressources.

A lire : Contrôle aux frontières, assurances, intermédiaires : ce que va changer la blockchain

Cette première mondiale ne devrait pas se limiter à la seule location de voiture, puisqu'il est possible "à n'importe quel hôtelier d'utiliser le protocole pour booster sa visibilité et redistribuer les marges de manière équitable" nous explique Maxime Logeart.

Les hôteliers ne sont pas les seuls à être dans la ligne de mire de la star-up, car il n'existe aucune limite à l'utilisation du widget et de la blockchain.

"Nous sommes en discussion avec beaucoup de partenaires dans le monde du voyage pour qu'ils utilisent notre protocole." Et l'utilisation du protocole ne devrait pas se cantonner aux simples sites ou blogs, puisqu'il sera bientôt possible de l'ajouter sur une page Facebook.

Après une longue phase d'éducation de la population et du secteur de l'entreprise, la chaîne de blocs devient une réalité palpable. Si l'objectif final de BTU Protocole est de rendre "obsolètes les plateformes de réservation et leurs monopoles", une première étape a été franchie.

Toutefois, il reste à savoir si les consommateurs seront séduits et adopteront cette technologie, avant de mettre fin à l'hégémonie de Booking.

Romain Pommier Publié par Romain Pommier Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Romain Pommier
  • picto Facebook
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 1996 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 6 Novembre 2018 - 23:45 Demain vendrons-nous nos données personnelles ?


');

PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75







Dernière heure











TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et TourMaGEVENTS, l'agenda des événements du tourisme.

TourMaG.com DMCmag.com TourMaGEVENTS.com La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips