TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e



La case de l’Oncle Dom : Directive Européenne, faut se battre que diable !

L’édito de Dominique Gobert



Apparemment, le sujet n’intéresse personne, en constatant le maigre audimat que récoltent nos différents médias. Pourtant, l’application de la Directive Européenne sur les Voyages à forfait risque de vous donner bien des sueurs… froides !


Rédigé par le Mercredi 12 Septembre 2018

L'oncle Dom : "Il serait bon que les professionnels du tourisme soutiennent l'action des EDV, de l'APST et du SETO sur la responsabilité de plein droit" - Photo RT
L'oncle Dom : "Il serait bon que les professionnels du tourisme soutiennent l'action des EDV, de l'APST et du SETO sur la responsabilité de plein droit" - Photo RT
C’est un fait, inaliénable, le client est roi !

Que ce soit pour l’achat d’un réfrigérateur ou d’un voyage au bout du monde, en France, le « vendeur » est responsable de « bout en bout » de la bonne réalisation de l’achat (et de la vente bien sûr).

Sauf que, puisque nous appartenons à cette belle Europe économique (et accessoirement politique, mais y’a encore des progrès à faire) les membres de la Commission, entre une directive sur la taille réglementaire des concombres et l’autorisation de continuer à utiliser des saloperies de désherbants issus et concoctés par ces éminents bienfaiteurs de l’humanité que sont les établissements Monsanto, ont aussi voulu régir la règle des voyages.

Faut bien, là aussi, protéger le voyageur, d’autant que dans cette profession, existent hélas encore quelques malfaisants…

Bruxelles a donc élaboré une Directive plus ou moins équitable entre les deux parties (professionnels et chalands).

A charge pour les états membres de transposer dans leurs pays respectifs. La grande majorité s’est contenté de « transposer » sans fioriture.

Dominique Gobert - DR
Dominique Gobert - DR
Mais, en France, nous avions nos aimables fonctionnaires de Bercy, nos nouveaux politiques et, à l’époque, un jeune qui « ira loin », Ministre-Secrétaire (j’aime ce terme). Benjamin Grivault, lequel a pris depuis du galon en devenant porte-parole du gouvernement !

Ben, Ben, faudrait quand même qu’il sorte un peu de sa bulle.

Curieux d’ailleurs, quand on est aussi jeune, de ne pas pouvoir regarder plus loin que le bout de son nez. Faudrait lui proposer un stage du côté d’une agence de voyages et d’un voyagiste, par exemple.

Pas sûr qu’il comprendrait la réalité de la profession, mais au moins il aurait essayé de pénétrer un tout petit peu dans la vraie vie.

Car, cet homme de bien, dans ce souci profond de défendre absolument la veuve et l’orphelin, n’a rien trouvé de mieux que de transposer cette directive au détriment total des professionnels du voyage.

J’oubliais que le client est aussi un électeur, beaucoup plus puissant que ces quelques professionnels…

Pour vous la faire très courte, bien que le sujet ne semble pas vous passionner, vos clients auront quasi tous les droits.

Si jamais vous ne leur donnez pas le bon horaire d’avion, la compagnie, le numéro de la chambre dans laquelle ils seront (théoriquement !) hébergés, ils peuvent hurler comme des putois. Et réclamer des compensations… chiffrés !

Sans oublier que, si jamais la belle-doche d’un client a, subitement avant le départ, un pet de travers, ils peuvent quasi annuler… sans frais !
C’est ça la responsabilité de « plein droit » ! Benjamin a tout compris. Reste à savoir si nos instances professionnelles, tant Seto que EdV ou APST ne sont pas condamnés à mener un combat… perdu d’avance.

A mon avis, mais j’espère me tromper, le recours auprès du Conseil d’Etat est voué à l’échec.

Mais au moins, il serait bon que la profession soutienne cette action. Ça fait du bien à ceux qui ont l’impression d’œuvrer pour leurs homologues !


Lu 1028 fois

Tags : APST, EdV, Grivault, Seto
Notez



1.Posté par etnosarbres le 13/09/2018 08:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
sans parler du fait que les nouveaux BI vont nous faire bouffer des kilomètres de papier....(de 5 à 12 pages par contrat... x 2 + les offres préalables... bref, on marche sur la tête !

2.Posté par Une agent de voyages énervée le 13/09/2018 09:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Agents de voyages une profession d'avenir ? Nous ne sommes plus que des grattes-papiers (maintenant il faut au moins 4 à 5 signatures du client on ne sait même plus, là où hier une seule suffisait) et aujourd'hui tout le monde s'improvise 'vendeurs de voyages' pour peu qu'il raconte ses souvenirs de vacances sur un blog...une profession où chacun se regarde le nombril et qui va rentrer dans le rang comme souvent

3.Posté par mille sabords le 13/09/2018 10:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
" Benjamin Grivault, lequel a pris depuis du galon en devenant porte-parole du gouvernement !

Ben, Ben, faudrait quand même qu’il sorte un peu de sa bulle. "

- Bien vu -

Sans oublier la bulle du Ministre Lemaire consécutive aux conseils de Benjamin Grivault..

Benjamin GRIVAULT homme clé de a campagne Macron est passé par le poste secrétaire d'état au tourisme quelques mois. Juste le temps de renforcer la Directive Européenne sur la responsabilité de PLEIN DROIT es agences de voyages. iIl est l' un de ces carriéristes de gauche caviar aux dents longues comme la plupart des fils de nantis; son but était d'être" tout contre" Macron... il en est le porte parole... but atteint en moins d'un an après avoir écrit" salauds de pauvres".
Partout où cet homme ambitieux passe il laisse des traces quasi indélébiles.
Le livre est une bible de conseils au coeur de l'actualité du gouvernement....

" Il ouvre le débat sur la place des droits de l’homme pauvre dans une république construite autour de la solidarité et non de la charité. Il propose six mesures concrètes et inédites pour refonder notre État providence à bout de souffle , il dessine ainsi les contours d’un « État d’investissement social » performant."
N 'est ce pas le sujet actuel de la rentrée du gouvernement Macron ..?
Cet homme utilise les influences souterraines pour imposer ses idées comme il l'a fait au cours de son bref passage au tourisme ...par la voix du Ministre Lemaire ...( porte parole Macron ou souffle parole Macron ?)

Notre profession n'est plus hélas d'avenir , elle est piétinée et empêchée par l'ambition d'hommes qui veulent laisser des traces partout où ils passent sans jamais en mesurer les conséquences dans la vraie vie du quotidien des agences de voyages.

Chaque patron d'agence est exposé aux conséquences d'une Directive Européenne sur la responsabilité de plein droit renforcée en France ( exclusivement!) par cet homme aveuglé par le pouvoir...
Un recours aux conseil d'Etat ne pourra sans doute jamais aboutir, la justice est elle objective face à la raison d'Etat ...(?)

4.Posté par agvfan le 13/09/2018 17:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
sans avoir 25 ans d'ancienneté dans la profession, je suis un peu surpris que :
- aucun des "leaders" de la profession ne se soit exprimé sur le sujet (à part le dirigeant de Pret à Partir qui d'ailleurs était plutôt "pour" )
-donc soit les gros acteurs considèrent que ce n'est pas un sujet, soit ils considèrent que ça n'impactera pas la profession, soit ils ont des oeillères ????
-on a beaucoup entendu parler récemment des fameux "lobbyistes" .... : si le sujet est d'importance, pourquoi n'y en a t il pas "dans le milieu" , pour éviter de se retrouver dans des situations ou seuls APST/EDV/SETO livrent après coup un combat d'arrière garde ????
merci pour les commentaires avisés de la profession ...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et TourMaGEVENTS, l'agenda des événements du tourisme.
Partenaire de Depositphotos.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle